Skip to main content

Henrique prêt pour un retour émotif au New Jersey avec les Ducks

Le joueur de centre échangé par les Devils à Anaheim le 30 novembre se mesurera à son ancienne équipe pour la première fois

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

WASHINGTON - Adam Henrique encaissait encore la nouvelle qu'il avait été échangé par les Devils du New Jersey aux Ducks d'Anaheim, le 30 novembre dernier, quand l'entraîneur-chef des Devils John Hynes lui a donné un autre élément auquel penser.

« Je pense que tu reviens ici dans quelques semaines », a dit Hynes à Henrique.

Depuis, Henrique a essayé de ne pas penser à son retour au Prudential Center pour affronter les Devils lundi (19 h HE, MSG+, KCOP-13, NHL.TV), mais ce match lui est resté en tête avec un mélange d'excitation et d'appréhension.

Maintenant que le match est tout près, Henrique désire « simplement passer à travers ». C'est un sentiment qu'il a répété au cours d'une entrevue avant la défaite de 3-2 des Ducks en prolongation contre les Capitals de Washington, samedi.

Avant la transaction, les Devils étaient la seule organisation de la LNH que Henrique connaissait. Ils l'ont sélectionné en troisième ronde, 82e au total, du Repêchage 2008 de la LNH et il a joué sept saisons pour eux, marquant l'un des buts les plus mémorables de l'histoire de l'équipe contre les Rangers de New York en prolongation du sixième match de la finale de l'association Est en 2012.

Être de retour dans cet édifice et affronter les Devils pour la première fois ne sera pas facile.

« Ce sera fou, a dit Henrique. Ce sera émotif, j'en suis sûr. Je ne me sentirai pas bien émotionnellement, j'en suis convaincu. »

Henrique, 27 ans, comprend bien le côté business derrière la décision des Devils. Ils ont échangé lui, l'attaquant Joseph Blandisi ainsi qu'un choix de troisième tour au Repêchage 2018 de la LNH aux Ducks en retour du défenseur Sami Vatanen et d'un choix conditionnel de troisième tour.

En Vatanen, âgé de 26 ans, les Devils ont acquis le défenseur top quatre dont ils avaient désespérément besoin. Les Ducks aiment le fait que Henrique possède beaucoup d'expérience et peut jouer au centre comme à l'aile.

« Je savais que l'échange avait du sens d'un point de vue hockey, a avoué Henrique, qui a récolté 257 points, 122 buts et 135 assistances, en 455 rencontres avec les Devils. Quand tu l'analyses de cette façon, tout est logique. Ce fut quand même un choc et ça n'a rien changé pour moi. »

Le choc n'a pas complètement disparu, mais Henrique s'est bien intégré avec les Ducks. Il a amassé un point dans chacun de ses cinq premiers matchs (trois buts et trois passes) avant d'être blanchi de la feuille de pointage lors des trois dernières parties.

« Il a été excellent, a mentionné le capitaine des Ducks, Ryan Getzlaf. Je pense qu'il est arrivé avec un sentiment de confiance. Il est dans la Ligue depuis longtemps et il a joué dans des matchs importants. »

Après avoir raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley au cours des cinq dernières saisons, les Devils constituent l'une des plus grandes surprises de la LNH avec l'émergence des recrues Nico Hischier, Jesper Bratt et Will Butcher ainsi que la performance des vétérans Taylor Hall et Cory Schneider. Leur dossier de 18-9-5 est bon pour le deuxième rang dans la section Métropolitaine.

Henrique aurait aimé faire partie de la reconstruction, mais il voit une belle occasion avec les Ducks, qui se sont qualifiés pour les séries éliminatoires lors des cinq dernières saisons en plus de se rendre en finale d'association Ouest en 2015 et en 2017.

Minés par les blessures, les Ducks montrent un dossier de 14-11-8 et, en date de dimanche, ne sont qu'à un point des Blackhawks de Chicago et de la deuxième place de quatrième as pour entrer dans les séries éliminatoires dans l'association Ouest. Ils ont amassé des points dans sept rencontres consécutives (3-0-4) et Henrique croit qu'ils réussiront à se faufiler dans le portrait des séries quand tout le monde sera en santé.

« C'est certainement très excitant d'avoir la chance de revenir en séries, a affirmé Henrique. Ça semble être le cas au New Jersey aussi. C'est encore tôt, mais nous jouions bien depuis le début de la saison. À Anaheim, on s'attend à faire partie des séries année après année et à être des prétendants, donc c'est très emballant. »

En tant que recrue de 22 ans avec les Devils en 2012, Henrique s'est rapidement forgé une réputation de joueur qui sait faire la différence quand ça compte. Il a marqué le but en gagnant en deuxième période de prolongation du septième match des quarts de finale de l'association Est contre les Panthers de la Floride. Il a également envoyé les Devils en finale de la Coupe Stanley avec son but en prolongation contre leurs rivaux des Rangers. Même si les Devils se sont inclinés en six rencontres contre les Kings de Los Angeles lors de cette finale, ce but face aux Rangers a cimenté l'héritage que Henrique a laissé au New Jersey.

C'est le but que les gens me rappellent toujours, a-t-il mentionné. Tous les gens ont leur récit d'où ils étaient, de ce qu'ils faisaient et de comment ça les a aidés. J'adore entendre ces histoires. »

Au départ, Henrique n'a pas réalisé à quel point ce but était important pour les partisans des Devils. Ils ont célébré des conquêtes de la Coupe Stanley en 1995, 2000 et 2003, mais de vaincre les Rangers de façon aussi dramatique constituait, d'une certaine façon, une vengeance pour l'élimination du New Jersey lors du septième match de la finale d'association Est en 1994.

Henrique avait quatre ans en 1994, donc ses souvenirs de cette confrontation viennent plutôt des moments forts qu'il a regardés, mais il comprend maintenant le lien entre les deux séries.

« En raison de 1994, ce but est encore plus spécial, a-t-il déclaré. Si ce n'est pas le cas pour moi, ça l'est pour beaucoup d'autres personnes. »

Sans aucun doute, on reverra le but lundi, probablement au cours d'une vidéo rendant hommage à Henrique et à ses saisons passées avec les Devils. Henrique a déclaré ne pas savoir à quoi s'attendre, mais il a hâte de revoir ses anciens coéquipiers.

Il planifie en visiter quelques-uns, dimanche, après avoir ramassé quelques effets personnels supplémentaires dans son appartement d'Hoboken. Il a déjà parlé à Hall, son ami depuis qu'ils ont joué ensemble avec Windsor dans la Ligue de hockey de l'Ontario, à propos du match de lundi et de ce à quoi ça ressemblera.

Hall, qui a été échangé aux Devils des Oilers d'Edmonton le 29 juin 2016, a traversé une expérience semblable à son retour à Edmonton la saison dernière.

« Il m'a dit qu'il n'y a rien que je puisse faire pour me préparer et rien que personne puisse me dire pour m'aider à me préparer. Il faudra simplement passer à travers », a affirmé Henrique.

C'est donc ce que Henrique tentera de faire. Ensuite, il essaiera de tourner la page pour se concentrer sur ce qu'il appelle « la deuxième moitié de ma carrière ».

« Ce sera génial de revoir tout le monde et, à partir de là, je vais passer à travers. C'est tout », a-t-il conclu.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.