Skip to main content

Bouchard: Les Golden Knights peuvent-ils s'ajuster à leur tour?

Notre chroniqueur revient sur les changements payants apportés par les Capitals dans le match no 3

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

Les Capitals de Washington n'allaient pas laisser les Golden Knights de Vegas surfer jusqu'à la Coupe Stanley sans se débattre pour la peine. Même si leur première victoire, à Vegas, avait été acquise de manière convaincante, le fait est que les Capitals semblaient avoir de la difficulté à contenir les élans de Vegas lors du deuxième match.

Mais samedi soir, les choses se sont déroulées bien autrement, les Capitals profitant de l'avantage de la glace pour remettre les Golden Knights à leur place. Si le trio de William Karlsson a continué à faire la pluie et le beau temps, les autres unités ont eu plus de difficultés. Le tandem constitué de Shea Theodore et Deryk Engelland a connu des moments tout particulièrement difficiles.

De prime abord, les confrontations de samedi soir ont montré peu de variations par rapport aux matchs disputés dans le désert, signe que les deux entraîneurs s'entendent, grosso modo, sur les affrontements à favoriser.

 
La comparaison des données fines donne quand même un aperçu des changements, légers, mais bien réels, effectués par Barry Trotz. Exprimé en variation de pourcentage, les confrontations apparaissent comme mieux définies à l'avantage des Capitals, notamment dans la manière dont on a soustrait certains joueurs à certains adversaires pour concentrer leur action contre leurs vis-à-vis dans la hiérarchie adverse.

Le trio d'Alex Ovechkin a moins joué contre William Karlsson et s'est retrouvé un peu plus souvent contre le deuxième trio de Vegas. Ça n'est donc pas un hasard si, après le match de samedi, les observateurs relevaient que James Neal, Erik Haula et David Perron avaient connu un match difficile. La qualité des adversaires affrontés venait de monter d'un cran!

À ce problème, il est intéressant de souligner que la solution de Gerard Gallant semble être de substituer Tomas Tatar à Perron. J'ai l'impression que cette substitution en dit plus long sur l'état de santé du numéro 57 que sur la qualité de son jeu, lui qui a semblé en verve tout au long du dernier match.

Parce que même si Perron semblait en verve, son trio est celui qui, de loin, a donné le plus clair avantage aux tirs à l'adversaire.

 

Autre élément qui semble avoir fonctionné pour Barry Trotz : l'utilisation de Nicklas Backstrom, Jakub Vrana et T.J. Oshie pour stopper le trio de Karlsson. C'est un peu plus de 50 pour cent de leur match que ces trois joueurs ont disputé contre le meilleur trio adverse, une hausse de près de 25 pour cent par rapport aux matchs disputés à Vegas, ce qui ne les a pas empêchés de faire jeu égal avec eux.

C'était d'ailleurs un coup de pouce bienvenu pour Kuznetsov, qui peine clairement à s'extirper de sa zone lorsque son trio est poursuivi en échec avant par Jonathan Marchessault et Reilly Smith. Malgré l'aide de Matt Niskanen et Dmitry Orlov, le numéro 92 ne réussit pas à surnager en sortie de zone défensive.

En ce sens, il faut souligner à quel point John Carlson et Michal Kempny sont en train de sauver les meubles pour la défensive des Capitals. Particulièrement lorsqu'ils sont associés à Kuznetsov, ils font vraiment la pluie et le beau temps, alors que Christian Djoos et Brooks Orpik sont clairement dépassés par la vitesse de Vegas.

À l'orée de ce quatrième duel, la question centrale est donc la suivante : Tatar représente-t-il le coup d'adrénaline salutaire pour le deuxième trio de Vegas? Si oui, les Capitals se trouveront de nouveau contraints à chercher une manière de s'ajuster, une manœuvre qui, si elle n'est pas bien effectuée, peut revenir à déshabiller Paul pour habiller Pierre.

Mais si Tatar ne livre pas la marchandise, au-delà du score final du match, l'emprise de Washington sur le reste de la série n'en sera que plus ferme.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.