Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Rogatien Vachon parmi les grands

L'ancien gardien des Canadiens a fait son entrée au Temple de la renommée du hockey

par Joanie Godin @canadienmtl / canadiens.com

MONTRÉAL - Trente-huit ans après avoir accroché ses patins, l'ancien gardien des Canadiens de Montréal Rogatien Vachon a reçu l'ultime honneur : faire son entrée au Temple de la renommée du hockey.

Le natif de Palmarolle, en Abitibi-Témiscamingue, a été officiellement intronisé lundi soir, lors d'une cérémonie se déroulant à Toronto. Celui qui a notamment remporté trois coupes Stanley avec les Canadiens était accompagné de sa famille et n'a pu retenir ses larmes lorsqu'il a remercié sa femme, décédée l'année dernière.

Vachon a raconté comment il en était venu à jouer au hockey. Dans sa région, alors qu'il avait 14 ans, il y avait une équipe senior qui affrontait d'autres équipes des environs. Leur seul problème? «Ils n'arrivaient pas à trouver un gardien de but assez fou pour jouer dehors à -30 degrés Celsius!» a confié l'homme de 71 ans.

«Un jour, l'entraîneur, M. Larouche, est venu à la maison sur la ferme pour convaincre mon père et ma mère de me laisser jouer avec eux. Il a réussi. Merci papa, maman et coach Larouche. Sans cet événement, je ne serais pas ici ce soir», a-t-il mentionné.

Mais l'histoire ne s'arrêtait pas là…

«Le seul problème, quand tu as 14 ans et que tu joues dans une équipe senior, c'est qu'après les matchs, les joueurs ont soif! Ils allaient donc s'arrêter dans un bar pour un drink ou deux. Pendant ce temps, je devais geler dans la voiture, parfois pour quelques heures!» a-t-il poursuivi.

Ce n'est que quelques années plus tard qu'il a finalement signé son premier contrat professionnel, avec les Canadiens.
Cela lui a permis de jouer avec des légendes comme Jean Béliveau, Henri Richard, Yvan Cournoyer, Jacques Lemaire, Frank Mahovlich et d'être dirigé par les entraîneurs tout aussi légendaires en Toe Blake et Scotty Bowman.

«Quel rêve!» s'est-il rappelé.

Après avoir passé six ans avec le Tricolore, Vachon a pris la route de Los Angeles, pour y poursuivre sa carrière avec les Kings. Il aura par la suite passé par Detroit et Boston, avant de retourner s'installer à Los Angeles, où il a travaillé dans l'organisation de son ancienne équipe pendant des années.

Vachon aura marqué une génération avec ses prouesses devant le filet. Il a participé à trois matchs des étoiles et a également aidé le Canada à remporter la Coupe Canada, en 1976.

Au cours de sa carrière, qui s'est étalée de 1966 à 1982, Vachon a enregistré 355 victoires, dont 51 par jeu blanc, 291 défaites et 127 verdicts nuls.

Les anciens attaquants Eric Lindros et Sergei Makarov ont aussi été intronisés, tout comme le défunt entraîneur et directeur général Pat Quinn, dans la catégorie des bâtisseurs.

En voir plus