Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

De bons mentors

Alors qu'il évoluait avec les Hawks, Phillip Danault a pu côtoyer deux excellents joueurs de centre, dont un ancien des Canadiens

par Pierre-Antoine Mercier @CanadiensMTL / canadiens.com

CHICAGO - Durant son séjour avec les Blackhawks, Phillip Danault a pu profiter des conseils de l'un des meilleurs joueurs de tous les temps à avoir évolué dans les cercles de mise au jeu.

Il s'agit de l'ancien attaquant des Canadiens Yanic Perreault.

Perreault, qui a disputé trois saisons en carrière avec le Tricolore de 2001 à 2004, travaille pour la formation de Chicago depuis 2013 à titre de spécialiste des mises au jeu.

« C'est vraiment Yanic qui m'aidé à améliorer cet aspect de mon jeu. On allait souvent s'entraîner ensemble », a expliqué Danault.

Et c'est certain que l'ancien choix de premier tour (26e au total) en 2011 par les Hawks a retenu plusieurs trucs de Perreault, qui est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de tous les temps au niveau des mises en jeu.

Ses statistiques le prouvent également.

Au terme de ses 12 saisons dans la LNH, l'ancien joueur de centre des Canadiens aura pris pas moins de 10 128 mises au jeu, ayant remporté 6192 d'entre elles, ce qui représente un impressionnant pourcentage de mises au jeu remportées de 61,1%.

Il a également connu sa meilleure saison dans les cercles avec le Tricolore en 2003-2004, terminant la campagne avec un taux de réussite de 65,2%.

Autre fait intéressant, Perreault a présenté une moyenne de réussite au-dessus de 61% durant 10 de ses 12 saisons après la campagne de 1997-1998, alors qu'il avait connu sa pire saison avec une moyenne de 55,3%.

Et le Québécois fut tout aussi performant durant les séries éliminatoires, accrochant ses patins avec un pourcentage de mises au jeu gagnées de 61%.

L'ancien choix de troisième tour (47e au total) en 1991 par les Maple Leafs de Toronto aura disputé sa dernière saison dans la LNH avec les Hawks en 2007-2008. Il aura également connu une excellente dernière saison dans le cercle des mises au jeu avec un pourcentage de réussite de 64,3%.

On peut clairement dire que Phillip Danault n'aurait pas pu avoir un meilleur entraîneur pour apprendre cette facette clé de son jeu.

Un autre bon exemple

Les Blackhawks alignent présentement dans leur formation un autre joueur qui n'est pas trop vilain dans les cercles de mises au jeu.

Le capitaine Jonathan Toews occupe présentement le deuxième rang à ce chapitre parmi tous les joueurs à avoir pris au moins 500 mises au jeu cette saison. Il affiche un pourcentage de 58,2%. Seul Ryan O'Reilly des Blues de St. Louis le devance avec un taux de réussite de 61%.

Durant les 32 matchs que Danault a disputés avec la Ville des vents, Toews lui a appris une leçon.

« C'est un grand leader. Qu'il soit une superstar ou non, c'est son travail et son acharnement qui font son succès. C'est vraiment ce que j'ai le plus appris de lui durant mon passage », a exprimé Danault.

Le numéro 24 des Canadiens croit qu'il est bon un exemple à suivre pour lui.

« Son désir de gagner et de compétitionner. Chaque soir il compétitionne et il déteste perdre », a souligné le Québécois. « C'est un joueur qui est assez complet, que soit défensivement ou offensivement. Il est également excellent sur les mises au jeu. C'est réellement un modèle pour moi. »

Et d'ailleurs, Danault n'est pas mauvais également dans le cercle des mises au jeu. Le centre du Tricolore occupe présentement le 15e rang dans la Ligue parmi tous les joueurs à avoir pris au moins 500 mises au jeu. Il affiche un pourcentage de réussite de 51,7% en 559 mises au jeu.

En voir plus