20240208-chc-VMA_0065-1920x1080

MONTRÉAL – Un Bostonien entre dans le Centre Bell. Qu’est-ce qui pourrait mal tourner?

La réponse : Rien du tout, surtout lorsqu’il s’agit de Jordan Harris (du moins).

Depuis un peu plus de deux saisons maintenant, le défenseur au grand cœur s’est fait une place dans celui des partisans des Canadiens. Mais comment est-il à l’extérieur de la glace?

Dans cette dernière édition de Mon homme, la copine du défenseur de 23 ans des Canadiens, Codie Glass, nous offre un aperçu de la vie de Harris à la maison.

Cette entrevue a été réalisée le 27 mai 2024. Veuillez noter que les questions et les réponses ont été reformulées à des fins de clarté et de concision.

Comment vous êtes-vous rencontrés?

Nous nous sommes rencontrés à [l’Université] Northeastern, en 2019, quand il faisait partie de l’équipe de hockey masculine; j’étais dans l’équipe féminine. J’ai deux ans de plus que Jordan, alors je ne savais pas vraiment qui il était à ce moment-là. J’ai entendu parler de lui à travers mon équipe et évidemment en raison des éloges qu’ils recevaient, mais on s’est rencontrés dans les dortoirs d’étudiants et on a commencé à se parler [à partir de là].

Quelle est sa plus grande qualité?

Avant tout, sa patience. Il est tellement patient avec tout le monde. Peu importe à qui il parle, avec qui il est, il va donner tout le temps du monde. [...] Être dans le moment présent est tellement important pour lui, et tout le reste peut attendre un petit peu. S’il a quelques minutes de retard, il ne voit pas ça négativement, parce qu’il est dans le moment présent avec la personne avec qui il parle.

HarrisCross1

La saison dernière, Jordan a été nommé candidat au trophée King-Clancy pour son travail dans la communauté. Comment décrirais-tu sa volonté et son désir de redonner aux autres?

Je pense que ça vient de toutes les personnes dans notre vie qui ont tant redonné elles aussi. [...] Je pense qu’avec une plateforme comme celle que nous avons, ça devient une évidence et c’est tellement gratifiant. Je sais que quand nous participons à des évènements et à des activités de bénévolat, nous en parlons pendant des jours et des jours ensuite, et d’à quel point c’était amusant. Pour nous, ça fera partie de notre vie, peu importe ce qui arrive, et on adore ça.

Si tu devais choisir une chanson pour décrire Jordan, quelle serait-elle et pourquoi?

Dancing Queen de ABBA. Non seulement Jordan danse beaucoup quand personne ne regarde, mais il est tellement calme et détendu. De toutes les personnes que je connaisse, il est celui qui juge le moins les autres et qui est toujours de bonne humeur. Je pense que cette chanson nous donne une sensation de légèreté et je ressens la même chose avec Jordan.

HarrisCross2

A-t-il un talent caché qui surprendrait plusieurs personnes?

Il cuisine très bien [...] Il peut être très créatif dans la cuisine et j’adore ça parce qu’il prépare la plupart de nos repas. Nous cuisinons souvent ensemble, mais quand c’est lui qui s’en occupe, je lui dis : « Wow, c’est tellement bon ». Ça se compare à ce qu’on mange dans un bon restaurant.

Qu’est-ce que Jordan et toi préférez de Montréal depuis que vous êtes arrivés ici?

C’est difficile de ne choisir qu’une chose, parce qu’il y en a plusieurs. Premièrement, les gens ont été incroyables. Tout le monde nous a bien accueillis. [...] Les gens sont tellement gentils et passionnés et c’est ce que toute personne veut, alors c’est bien de voir ça. La nourriture est fantastique. Nous avons quelques restaurants préférés où on est allés plusieurs fois, et le service, la nourriture, tout est incroyable.

Un texte d'Evan Milner, traduit par Hélène Cloutier

Contenu associé