Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Distribution de sourires

Les Canadiens ont procédé à la 52e visite annuelle des hôpitaux pour enfants

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

MONTRÉAL - Les Canadiens ont poursuivi leur tradition du temps des Fêtes avec leur 52e visite annuelle dans les hôpitaux pour enfants de Montréal. Les joueurs ont fait un tour à l'Hôpital Sainte-Justine, à l'Hôpital de Montréal pour enfants, ainsi qu'à l'Hôpital Shriners pour enfants.

En échange de cartes autographiées et de cadeaux, les joueurs ont reçu une tonne de sourires de la part des enfants.

Chaque année, des dizaines d'enfants reçoivent la visite de leurs idoles et peuvent oublier, l'espace d'un moment, la raison pour laquelle ils sont à l'hôpital.

Les parents aussi sont heureux et impressionnés de voir débarquer les joueurs du Tricolore.

«C'est touchant, ça fait du bien de voir qu'il y a du monde qui vient visiter les enfants. C'est le fun pour les parents aussi. C'est certain que le papa et toutes mes amies à la Baie James seront jaloux!», s'est exclamée Gina Vescio, dont le bébé de 13 mois, Vittorio Gagnon, est atteint de Trisomie 21.

«Il a été opéré pour les amygdales, adénoïdes et tubes dans les oreilles. Il a des problèmes respiratoires et il y a eu des complications avec la chirurgie, alors ça fait 12 jours qu'il est intubé. Ce n'est pas facile, mais ça vient de mieux en mieux. Sauf qu'on va passer les Fêtes ici», a expliqué Mme Vescio, dont le conjoint et les deux enfants plus âgés sont restés à la Baie James.

Il y a plusieurs joueurs qui ont de jeunes enfants, comme Max Pacioretty. Pour le capitaine, ces journées sont d'autant plus particulières.

«Chaque année, particulièrement quand tu as des enfants, la signification est de plus en plus grande. On a hâte de vivre cette journée. Quand tu es jeune, tu ne l'apprécies pas autant, mais lorsque tu as des enfants et que tu gagnes en maturité, tu as plus hâte à une journée comme celle-ci et c'est excitant. C'est un super sentiment que de redonner, a admis Pacioretty.

«Quand tu visites des enfants qui ont le même âge que les tiens, ça vient te toucher en plein cœur. Mais au bout du compte, c'est bien ce qu'on fait, alors il faut rester positif», a ajouté le numéro 67.

Brendan Gallagher n'a peut-être pas d'enfants, mais cette visite le touche beaucoup.

«Autant les enfants l'apprécient, autant on en retire beaucoup. C'est très bon pour nous de venir ici parce que ça met beaucoup de choses en perspective. Peu importe ce qu'on vit, il n'y a rien qui se compare à ce que ces enfants et leurs familles ont à vivre quotidiennement. C'est difficile de voir ces enfants. C'est terrible pour n'importe qui de devoir à passer à travers ça, particulièrement quand ce sont des enfants. Il leur reste tellement de choses à vivre», a mentionné Gallagher.

Oh et Gally a surtout «apprécié» le fait de se promener toute la journée avec des bois de rennes (en toutou!) sur la tête.

«Je peux me promener en ayant l'air stupide!» a-t-il dit en riant.

Comme toujours, ce sont probablement les enfants qui ont marqué le plus les joueurs, avec leur courage et leur joie de vivre malgré les épreuves.

En voir plus