Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

L'heure de se faire valoir

Joni Ikonen entamera la semaine prochaine au Michigan le processus se tailler une place au Championnat du monde de hockey junior

par Matt Cudzinowski. Traduit par Hugo Fontaine. @canadiensmtl / canadiens.com

MONTRÉAL - Après être retourné dans sa Finlande natale à la suite du camp de développement des Canadiens, Joni Ikonen est déjà revenu en Amérique du Nord.

L'attaquant de 18 ans - sélectionné au deuxième tour, 58e au total par les Canadiens au dernier repêchage - est arrivé dans l'État du Michigan jeudi après-midi, pour participer au tournoi de préparation en vue du Championnat du monde de hockey junior 2018. L'événement aura lieu du 28 juillet au 5 août, à Plymouth.

Le tournoi à cinq équipes, qui comprendra également des équipes du Canada, de la Suède et deux formations des États-Unis, offrira aux jeunes comme Ikonen une occasion en or de démontrer leur savoir-faire, dans le but d'éventuellement se tailler une place pour les prochains Mondiaux juniors, qui auront lieu à Buffalo en décembre.
Ikonen est un des quatre espoirs du Tricolore à prendre part à la compétition, en compagnie des attaquants Ryan Poehling (États-Unis) et William Bitten (Canada) et du défenseur Victor Mete (Canada).

Ikonen, l'un des 24 joueurs au sein de la formation finlandaise, a hâte que les vraies choses commencent.

«Ce sont les premiers matchs de la saison. C'est donc très excitant. C'est une occasion de montrer à tout le monde que tu sais jouer. C'est très gros maintenant, surtout si tu veux percer la formation des moins de 20 ans pour le tournoi à Buffalo», mentionne Ikonen, qui avant de traverser l'Atlantique, a passé la semaine à s'entraîner avec ses compatriotes, en plus de disputer deux matchs préparatoires face à la République tchèque.

«C'est un de mes objectifs de faire cette équipe. Le but est d'évoluer au plus haut niveau possible. Je vais faire mon travail et espérons que ce sera suffisant pour convaincre les entraîneurs.»

Ikonen a déjà démontré qu'il est capable d'élever son jeu lors des compétitions internationales. Lors du Championnat du monde des moins de 18 ans présenté en Slovaquie en avril, il a aidé son équipe à mettre la main sur la médaille d'argent, en plus de terminer au quatrième rang des marqueurs du tournoi avec huit points (4B-4A) en sept matchs.
S'il réussit à se tailler une place pour le tournoi des moins de 20 ans, il croit que les leçons qu'il a apprises en avril lui seront grandement utiles plus tard cette année.

«On a très bien joué en équipe là-bas. Ç'a cliqué. L'atmosphère était excellente dans le vestiaire. C'était un tournoi très spécial. Toutefois, tu ne peux pas avoir un mauvais départ. Si tu commences mal, remporter une médaille devient très difficile. Tu dois être bon dès le départ et rester concentré jusqu'à la fin», explique Ikonen.

En plus d'avoir épié les équipes adverses et encouragé son pays, Ikonen a porté une attention particulière au Championnat du monde junior au cours des dernières années, pour des raisons personnelles. Son frère, Juuso, a remporté la médaille d'or lors du tournoi de 2014 et a représenté son pays l'année suivante. Puis, en 2016, la Finlande a de nouveau terminé sur la plus haute marche du podium, à Helsinki de surcroît.

«J'ai beaucoup appris de lui, simplement en lui parlant de toutes les expériences qu'il a vécues. Il essaie de m'aider, raconte Ikonen, dont le père, Juha, a également représenté son pays sur la scène internationale, remportant l'argent lors des Mondiaux juniors de 1998 présentés en Suisse. 

«Mon père a connu une longue carrière professionnelle en Finlande. Il a évolué au sein de l'équipe nationale. Il a aussi été mon entraîneur durant ma carrière dans les rangs juniors.»

Lorsque le tournoi de Plymouth prendra fin, le natif d'Espoo retournera chez lui à Kuopio, où il retrouvera la formation de KalPa de la Ligue élite de Finlande. Ce sera la première fois de sa jeune carrière qu'il évoluera sur une base régulière au niveau professionnel. Après avoir passé les deux dernières années avec le programme de développement de la formation de Frolunda en Suède, Ikonen a très hâte d'avoir la chance de jouer de nouveau devant les siens et de bénéficier des conseils de son nouvel entraîneur, l'ancien attaquant de la LNH Sami Kapanen.

«J'ai très hâte à la prochaine saison. J'ai rencontré Sami et je lui ai parlé à quelques reprises. J'ai entendu de bonnes choses à son sujet et sur l'organisation de KalPa en général. Ça va être très amusant», souligne celui qui a été officiellement prêté à KalPa par Frolunda, le 19 juillet.

«J'ai une opportunité d'avoir beaucoup de temps de glace et de prouver à Sami et aux autres entraîneurs que je sais jouer, poursuit-il. Ce sera ma première saison où je jouerai contre des hommes. C'est une grosse étape à franchir. Je me sens prêt. KalPa est une équipe qui préconise la vitesse. C'est mon style et ça cadre parfaitement avec moi. C'était le bon choix pour moi.» 

Ikonen n'aura pas beaucoup de temps pour respirer à son retour, ce qui est parfait avec lui.

«La saison de KalPa commence la semaine prochaine, mais je vais rater la première semaine en raison du tournoi. On disputera des matchs préparatoires dès mon retour. C'est le début de la saison du hockey, admet-il. J'adore le fait d'être revenu en Finlande. J'ai aimé mon séjour en Suède, mais c'est bien d'être à la maison.»

Toutefois, au cours de la prochaine semaine, Ikonen pensera uniquement à ses performances au Michigan, afin d'être de retour aux États-Unis dans cinq mois.

«On a un groupe très talentueux. On est tous des compétiteurs. On pense qu'on a une bonne équipe, qui amorcera son tournoi face à Poehling et aux Américains, samedi après-midi, avant d'affronter Bitten et Mete mercredi prochain. Je les ai rencontrés au camp de développement. Ce sont tous des bons gars. J'ai hâte de jouer contre eux.»

Pour voir l'horaire complet du tournoi de préparation à Plymouth, cliquez ICI

En voir plus