Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Derrière les lignes ennemies: Jagr sur Plekanec

L'attaquant des Panthers nous parle de son compatriote

par Shauna Denis, traduit par Hugo Fontaine @canadiensMTL / canadiens.com

Malgré leurs confrontations sur la glace, les joueurs de la LNH réussissent néanmoins à se forger de solides amitiés loin de la patinoire. Nous avons pensé qu'il serait intéressant, dans ce cas, de faire du repérage dans les vestiaires adverses afin de dénicher un joueur ennemi qui nous permettrait d'en apprendre un peu plus sur un joueur des Canadiens. Aujourd'hui : le légendaire Jaromir Jagr sur son compatriote Tomas Plekanec. 

Vous n'êtes pas que des connaissances; vous êtes de très bons amis, non? 
JAROMIR JAGR :
Oui, certainement. Je ne me souviens pas en quelle année cela a commencé, mais j'organise un match pour des œuvres caritatives chaque été et nous provenons de la même ville. 

Y a-t-il des moments sur la patinoire où vos mots dépassent votre pensée?
JJ :
Ce n'est pas mon genre ni le sien. Nous sommes de bons amis, alors on va peut-être se saluer avant une mise en jeu, mais rien d'agressif. 

Quel genre d'activités faites-vous quand vous vous retrouvez?
JJ :
Rien de bien spécial, des activités quotidiennes. Nous mangeons ou nous patinons ensemble, mais j'ai joué en Russie pendant quelques années, alors nous n'avions plus tellement de temps ensemble. 

Qui est le plus drôle des deux : lui ou toi?
JJ :
C'est moi, pas de doute.

Qui s'habille le mieux?
JJ :
Encore une fois, c'est moi. Ce n'est même pas proche!

Nous savons que Pleky arrive tôt pour tout. Es-tu aussi ponctuel ou es-tu le genre de retardataire dont les autres se plaignent toujours?
JJ :
En fait, quand j'étais plus jeune, j'étais toujours le gars en retard pour toutes les occasions. Je me suis beaucoup amélioré avec les années et maintenant, je suis toujours à l'heure, mais je ne peux pas être fâché contre des gars comme Pleky peut l'être parce que j'étais tout aussi retardataire.

Si Pleky, son épouse (la pop star tchèque Lucie Vondrackova) et toi marchez sur la rue ensemble dans votre pays, qui de vous trois est reconnu en premier?
JJ :
Oh, bonne question. Je crois que Lucie et moi serions reconnus d'abord, puis Tomas, s'il est chanceux! (rires)

Est-ce que Pleky doit payer quand il vient à ton restaurant à Prague? 
JJ :
Non, mais le restaurant est présentement fermé… alors c'est peut-être pourquoi il ne paie pas! (rires)

Est-ce que Pleky aurait belle apparence s'il se laissait pousser les cheveux comme toi? 
JJ :
Honnêtement, ce n'est pas un style pour tous, mais je crois que ce serait amusant qu'il l'essaie. Par contre, je n'essaierai pas de porter un col roulé!

Pleky porte ses cols roulés et tu as tes cheveux bouclés; qui donc offre la meilleure image de marque?
JJ :
Je n'aime pas les cols roulés; je trouve ça bizarre. (rires) Je n'ai plus la même chevelure, mais c'était très à la mode dans les années 1990. Mon apparence était certainement la meilleure. 

L'as-tu déjà vu pratiquer ta célébration de but du salut?
JJ :
(rires) Non et il est bien mieux de ne pas commencer maintenant!

Tu peux nous confier quelque chose de particulier à propos de lui?
JJ :
Eh bien, sa femme et lui se sont rencontrés à un de mes matchs pour un organisme caritatif alors, disons simplement qu'il m'en doit une!

En voir plus