Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Lindgren: «Honoré d'avoir l'opportunité» de jouer au Championnat du monde

Le gardien Charlie Lindgren représentera fièrement l'équipe américaine au Danemark en mai

par Matt Cudzinowski. Traduit par Vincent Régis. @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - La vedette de musique country Kenny Chesney aura un grand fan en moins au U.S. Bank Stadium lorsque sa tournée Trip Around The Sun s'arrêtera à Minneapolis le 5 mai.

C'est que Charlie Lindgren, natif du Minnesota et ami du musicien, sera 6 500 km plus loin, au Danemark plus précisément, pour représenter les États-Unis au Championnat du monde de hockey 2018.

«Ça va être difficile, a indiqué le gardien de 24 ans en riant, à propos du fait de manquer le seul spectacle de Chesney de l'été au Minnesota.

«J'avais prévu y aller. Je ne sais pas s'il va faire d'autres spectacles près du Minnesota, mais j'ai des amis qui vont y aller et ils vont sûrement m'envoyer des Snapchats. Il vient de sortir la chanson Get Along qui est une vraie bombe.» 

S'il y a une raison pour manquer l'un de ses artistes préférés en spectacle, c'est bien celle de représenter son pays pour la toute première fois sur la scène internationale.

«Je me sens choyé. Mon frère Ryan a joué pour les États-Unis lors des quatre dernières années et maintenant j'ai la chance de le faire moi aussi, a dit Lindgren, dont le plus jeune des frères - un défenseur - a remporté la médaille d'or au Championnat mondial junior de hockey en 2017 au Centre Bell, et la médaille de bronze en janvier dernier à Buffalo.

Video: TOR@LAV : Lindgren vole Bracco avec la mitaine

«D'être en mesure de porter le rouge, blanc et bleu, ça ne peut pas être mieux.»

Le produit de St. Cloud State University était à la maison à Laval lorsqu'il a reçu l'invitation. Il a immédiatement appelé ses parents, Bob et Jennifer, qui étaient très heureux de voir leur fils être récompensé pour ses efforts cette saison avec le Rocket et les Canadiens.

«Ils étaient très excités pour moi, a mentionné Lindgren, qui devra toutefois traverser l'Atlantique seul, puisque le tournoi se tiendra pendant la période la plus occupée de l'entreprise familiale de paysagement des Lindgren.

«Ça va être un peu déboussolant avec le décalage horaire, mais je sais qu'ils vont tout faire pour regarder les matchs. Je crois qu'ils vont travailler des heures inhabituelles au magasin également.»

Puisqu'il n'est jamais allé au Danemark, Lindgren a consulté son ancien coéquipier de l'université, Patrick Russel, qui vient de Birkerod, en banlieue de Copenhague, pour en apprendre un peu plus sur la culture locale.

Ce sera le premier voyage outremer de Lindgren depuis 2009, lorsqu'il s'était rendu à Saint-Pétersbourg en Russie pour voir Ryan jouer.

«J'ai très hâte d'aller au Danemark. On va avoir toute une équipe, a dit Lindgren, qui aura notamment comme coéquipiers les vedettes Patrick Kane, Dylan Larkin et Johnny Gaudreau.

Video: MTL@TOR : Lindgren sort la mitaine contre Hyman

«C'est la crème de la crème. Ça va être tout un défi, mais je sais que je vais être capable. Ça va être le fun.» 

Lindgren et les Américains - qui seront dirigés par l'entraîneur-chef des Red Wings de Détroit, Jeff Blashill - amorceront leur tournoi le 4 mai face à l'équipe canadienne lors du premier des sept matchs préliminaires au Kyske Bank Boxen à Herning.

Pour le jeune cerbère, c'est assurément un rêve devenu réalité.

«Je l'avais déjà imaginé, mais de voir que ça devient vrai, c'est très cool. Je dois me pincer un peu. Je suis très honoré d'avoir l'opportunité d'aller là-bas, de tout donner et d'avoir du plaisir aussi. Je vais profiter de ces rencontres avec les gens et du fait de jouer avec certains des meilleurs joueurs de hockey au monde», a conclu Lindgren. 

En voir plus