Skip to main content

Shaw a hâte d'affronter ses anciens coéquipiers

L'attaquant du Tricolore livre une performance inspirée avant son retour à Chicago

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Andrew Shaw ne pouvait pas choisir de meilleur moment que la veille de son retour à Chicago afin de connaître sa meilleure performance de la saison, samedi.

À la blague, le pugnace ailier des Canadiens a dit que ses anciens coéquipiers des Blackhawks, les défenseurs Brent Seabrook et Duncan Keith, ont intérêt à patiner la tête haute, dimanche, parce qu'il ne raterait pas une occasion de projeter la rondelle dans le coin de patinoire dans le but d'aller les mettre en échec.

« Je suis fébrile et affamé. Je devrai évidemment bien maîtriser mes émotions », a admis Shaw, qui a passé quatre saisons et demie chez les Blackhawks avant d'être échangé aux Canadiens en juin.

Le Tricolore (13-1-1) s'est dirigé vers Chicago immédiatement après avoir blanchi les Red Wings de Detroit 5-0 au Centre Bell, samedi.

Les Blackhawks (10-3-2) les attendent de pied ferme pour une rencontre au sommet entre les meneurs de chacune des associations de la LNH.

L'entraîneur des Canadiens Michel Therrien a désigné Al Montoya comme gardien. Montoya, qui est natif de Chicago, sera de retour en action après le massacre de Columbus. Les Blue Jackets lui ont fait passer une soirée cauchemardesque de 10 buts, le 4 novembre.

Pour revenir à Shaw, il s'est mis en évidence samedi avec un but et deux passes. Il a reconnu d'emblée avoir livré sa prestation la plus inspirée dans l'uniforme des Canadiens. Il était temps, diront certains. À ceux-là, Shaw répond qu'ils ont raison.

« Je ne connais pas un bon début de saison. Je ne préconise pas mon style, je m'en suis éloigné. Il n'y a aucune excuse pour ça. Je ne peux pas évoquer le changement d'équipe, ou des ajustements à faire. J'aurais dû mieux me préparer et être prêt dès le match no 1. Je ne l'étais pas. »

Le patineur originaire de Belleville, en Ontario, n'a pas voulu utiliser comme excuse la rencontre qu'il a eue avec le vice-président de la sécurité des joueurs de la LNH Stéphane Quintal afin d'expliquer son timide début de saison.

Quintal a voulu avoir une discussion de type éducative avec Shaw afin de le sensibiliser aux bonnes manières dans le feu de l'action. Il a pris l'initiative à la suite de la suspension de trois matchs qu'il lui a imposée au cours du calendrier préparatoire.

« Vous pouvez avancer que la rencontre a quelque chose à voir, ou le contraire, a répondu l'athlète âgé de 25 ans. Il reste que je ne jouais pas mon style. Je ne faisais pas ce que je fais de mieux. »

Shaw a rappelé qu'il avait également connu un lent début, la saison dernière.

« Tous les joueurs connaissent des hauts et des bas. Les bons joueurs parviennent à s'en sortir rapidement. Ç'a m'est déjà arrivé. Vous devez apprendre de ça. »  

L'aspect positif, c'est que l'équipe a tout de même connu du succès.

Tous derrière Montoya

Les joueurs des Canadiens savent qu'ils doivent une solide performance à Montoya, après l'avoir laissé tomber à Columbus à sa dernière sortie.

« Nous lui devons un gros match, je suis totalement d'accord avec ça, a avancé Shaw. Nous l'avons laissé à lui-même. Nous l'avons mal secondé. »

L'ailier Paul Byron a été plus tranchant dans ses propos.

« Nous avons été terribles. Nous l'avons abandonné. Le gars travaille comme un forçat ici. En retard de trois ou de quatre buts, nous aurions dû continuer de batailler avec lui. Nous ne l'avons pas fait. C'est tellement un bon gars, un gars d'équipe. Nous nous sentions tous mal pour lui par après. Nous lui devons un bel effort. »

L'entraîneur Michel Therrien a été peu enclin à revenir sur la soirée misérable des siens.

« Nous sommes passés à autre chose depuis une semaine », a-t-il simplement réagi.

Le match à Chicago va marquer le retour d'un autre ancien élément des Blackhawks, Phillip Danault, qui est tout feu tout flamme actuellement.

« Ce sera bien sûr spécial parce que j'ai commencé ma carrière là-bas, mais ce le sera davantage pour Andrew », a souligné le patineur natif de Victoriaville.

 

En voir plus