Skip to main content

Roussel : Lafrenière « a vraiment le package »

L'attaquant français des Canucks ne tarit pas d'éloges à l'endroit de son partenaire d'entraînement Alexis Lafrenière

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Alexis Lafrenière n'avait encore que 16 ans quand il a chaussé les patins pour la première fois en compagnie d'Antoine Roussel et d'autres joueurs de la LNH dans le cadre de leur entraînement estival avec le préparateur physique Stéphane Dubé.

La jeune sensation alimentait déjà les discussions en vue du repêchage de 2020 après une première campagne de 80 points, dont 42 buts, en 60 rencontres avec l'Océanic de Rimouski.

À LIRE AUSSI : Après le hockey, le sirop d'érable pour Roussel | LHJMQ : Lafrenière, le meilleur espoir professionnel

Roussel, qui s'aligne maintenant avec les Canucks de Vancouver, et ses acolytes avaient tôt fait de remarquer que celui qui est considéré comme l'éventuel premier choix du prochain encan avait un petit je-ne-sais-quoi. Même s'il leur concédait plusieurs livres et quelques années d'expérience.

« À sa première année junior, on se faisait des matchs à 3-contre-3, et il avait sa place parmi nous », s'est-il remémoré au cours d'une vidéoconférence organisé par LNH.com. « Il ne se faisait vraiment pas déclasser. Il était dominant. C'est tout un joueur.

« C'est un gars qui s'entraîne excessivement fort et qui a vraiment une bonne attitude. C'est ce qui fait la différence sur le long terme. C'est bon d'avoir du talent, mais l'attitude fait toute la différence. Lui, il a vraiment le package. »

Ce package - ou plutôt cet ensemble de qualités - vient de lui permettre de récolter les trophées Jean-Béliveau (meilleur marqueur), Paul-Dumont (personnalité de l'année) et Michael-Bossy (meilleur espoir professionnel) au terme de sa troisième saison dans la LHJMQ.

Auteur de 112 points, dont 35 buts, en 52 matchs avec l'Océanic, Lafrenière est aussi en nomination pour l'obtention du trophée Michel-Brière (joueur le plus utile), dont le gagnant sera connu le 19 mai.

« J'ai déjà partagé la glace avec lui, a renchéri l'attaquant des Panthers, Jonathan Huberdeau. C'est un joueur écœurant. Ses statistiques dans le junior, c'est un peu comme (Sidney) Crosby. Il a aussi été dominant au Championnat mondial junior. Ça va être un bon joueur, sans aucun doute. Il devrait sortir au premier rang et pour l'équipe qui va l'avoir, ça va être quelque chose. »

Lui-même un troisième choix au total au repêchage de 2011, Huberdeau est bien au courant de ce que c'est pour un jeune joueur de se retrouver sous les feux de la rampe pendant une saison complète.

« Je pense qu'il est plus habitué que moi en ce moment, a-t-il dit en riant en faisant référence à l'attention médiatique. Quand tu sors au premier rang, il y a tellement d'attention sur toi. Il sait comment faire, il a dû gérer ça tout au long de la saison.

« Il devra juste rester lui-même et jouer comme il le faisait dans le junior. Ça va être la même chose dans la LNH. C'est juste plus gros, l'exécution va être plus rapide, mais quand tu es un bon joueur, tu t'habitues à ça. Il n'y a aucun doute qu'il sera une vedette dans la Ligue. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.