Skip to main content

En cinq points: Avalanche vs Sharks, match no 2

Le Colorado tente de niveler la marque dans la série; Burns contrôle le jeu pour San Jose

par David Satriano @davidsatriano / Journaliste NHL.com

AVALANCHE vs SHARKS
19 h 30 (HE); NBCSN, CBC, SN, TVAS

San Jose mène la série quatre de sept 1-0


Les Sharks de San Jose et l'Avalanche du Colorado vont s'affronter dans le match no 2 de leur série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest au SAP Center dimanche.

Les Sharks, qui l'ont emporté 5-2 dans le match no 1, montrent un dossier de 9-2 lorsqu'ils remportent les deux premiers matchs d'une série au cours de leur histoire en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

À LIRE AUSSI : Les Sharks s'attendent à une meilleure performance de l'AvalancheThornton a été l'étincelle des Sharks dans le match no 1

L'Avalanche, qui avait aussi perdu le premier match de sa série de premier tour contre les Flames de Calgary avant de gagner les quatre suivants, a conservé une fiche de 1-4 en séries éliminatoires dans les séries où ils perdent les deux premiers duels depuis que l'équipe a déménagé au Colorado pour la saison 1995-96.

Les équipes qui prennent les devants 2-0 dans une série quatre de sept ont compilé un dossier de 321-51 (,863), ce qui inclut une fiche de 3-1 cette saison.


Voici cinq points à surveiller en vue du match no 2:


1. Déboires de l'Avalanche au SAP Center


Le Colorado n'a que deux victoires au SAP Center depuis la saison 2008-09, en incluant les séries éliminatoires (2-16-5). Ils devront gagner au moins un match dans cet amphithéâtre pour remporter la série.

« C'est un endroit où il est difficile de jouer, a admis le capitaine de l'Avalanche Gabriel Landeskog. Ils forment une bonne équipe. C'est aussi un aréna très bruyant. Je ne sais pas pourquoi nous ne connaissons pas beaucoup de succès ici, nous n'y pensons pas trop, mais nous n'avons pas gagné souvent ici dernièrement et il faudra trouver une façon de le faire [dimanche]. »


2. Contenir Burns


Le défenseur des Sharks Brent Burns était partout sur la glace au cours du match no 1. Il a amassé quatre points (un but, trois passes), présenté un différentiel de plus-4 et a bloqué six tirs en 27:20 de temps de jeu pour établir un record de San Jose pour le nombre de points par un défenseur dans un match de séries, ainsi que pour le nombre de points en carrière en séries par un défenseur (51), alors qu'il a devancé Dan Boyle (48).

Video: COL@SJS, #1: Le tir de Burns dévie sur un défenseur

« Il est candidat au trophée Norris, il a été phénoménal toute l'année », a indiqué l'entraîneur des Sharks Peter DeBoer en parlant de Burns. « Au cours des trois derniers matchs de la série [de première ronde contre les Golden Knights de Vegas] et [contre Nathan] MacKinnon [vendredi] soir, [Burns] a été hallucinant en défensive. Son apport est inestimable pour nous, tout le monde dans notre vestiaire sait ce qu'il est capable d'accomplir et il joue à un très haut niveau. »


3. Trio de Thornton


Le trio des Sharks composé de Marcus Sorensen, Joe Thornton et Kevin Labanc a obtenu cinq points (deux buts, trois passes) et sept tirs en plus de présenter un différentiel combiné de plus-8 dans le match no 1.

Depuis le début des séries, Sorensen a récolté quatre mentions d'aide, Thornton a obtenu six points (deux buts, quatre passes), et Labanc six points (trois buts, trois passes).

Video: COL@SJS, #1: Thornton bat Grubauer en surnombre

« Ce trio a été formé quelques semaines avant la pause du Match des étoiles (en janvier), et nous avons bien fait ensemble, a souligné Labanc. Nous avons une excellente chimie. Nous faisons bien circuler la rondelle, nous savons où les autres vont être, et c'est pourquoi notre trio connaît autant de succès. »


4. Jeu de puissance de l'Avalanche


Le Colorado a offert un rendement de 1-en-3 sur le jeu de puissance dans le match no 1, avec trois tirs en 5:10 d'avantage numérique. Depuis le début des séries, l'Avalanche présente une efficacité de 21,4 pour cent (6-en-28) en supériorité numérique, touchant la cible dans ces circonstances dans quatre de ses six parties.

Video: COL@SJS, #1: Wilson redirige la rondelle en A.N.

« J'ai aimé plusieurs des choses que nous avons faites [vendredi], j'ai bien aimé plusieurs de nos joueurs, mais il y a aussi plusieurs de nos joueurs que je n'ai pas aimés, a expliqué l'entraîneur de l'Avalanche Jared Bednar. Je crois que nous pouvons tous en donner un peu plus afin de revenir au niveau que nous avons affiché au cours de la dernière série, et c'est ce niveau que nous aurons besoin d'afficher si nous voulons gagner. »


5. Qui sera le plus désespéré?


Les Sharks s'attendent à ce que l'Avalanche affiche encore plus d'intensité, et ils savent qu'ils devront égaler cette intensité après un match no 1 plutôt léthargique.

« Je crois que vous allez assister à un match très différent, a prédit DeBoer. Ils ne veulent évidemment pas se retrouver en retard 2-0, nous ne voulons pas perdre l'avantage de la glace, alors à chacun des matchs de la série, les choses vont grimper d'un cran un peu plus. »

Formation prévue de l'Avalanche
Gabriel Landeskog -- Nathan MacKinnon -- Alexander Kerfoot
Colin Wilson -- Carl Soderberg -- Mikko Rantanen
Matt Calvert -- J.T. Compher -- Matt Nieto
Tyson Jost -- Gabriel Bourque -- Derick Brassard

Ian Cole -- Erik Johnson
Nikita Zadorov -- Tyson Barrie
Cale Makar -- Samuel Girard

Philipp Grubauer
Semyon Varlamov

Retranchés: Mark Barberio, Ryan Graves, Sven Andrighetto, Patrik Nemeth
Blessés: Aucun

Formation prévue des Sharks
Timo Meier -- Logan Couture -- Gustav Nyquist
Evander Kane -- Tomas Hertl -- Lukas Radil
Marcus Sorensen -- Joe Thornton -- Kevin Labanc
Dylan Gambrell -- Barclay Goodrow -- Melker Karlsson

Marc-Edouard Vlasic -- Brent Burns
Brenden Dillon -- Erik Karlsson
Joakim Ryan -- Justin Braun

Martin Jones
Aaron Dell

Retranchés: Tim Heed
Blessés: Joe Pavelski (non divulgué), Joonas Donskoi (non divulgué)

Dans le calepin

Pavelski et Donskoi devraient tous deux rater un deuxième match de suite. ... L'Avalanche a modifié ses paires de défenseurs à l'entraînement, et Bednar a indiqué qu'il pourrait utiliser 11 attaquants et sept défenseurs, ce qui signifie que Nemeth, qui a été laissé de côté dans le match no 1, pourrait jouer.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.