Skip to main content

Carnet d'espoir : Benoît-Olivier Groulx

L'attaquant de 17 ans affirme que les Mooseheads d'Halifax sont prêts à causer beaucoup de surprises cette année dans la LHJMQ

par Benoît-Olivier Groulx @BO_groulx57 / Collaborateur spécial LNH.com

Tout premier choix de la séance de sélection 2016 de la LHJMQ, Benoît-Olivier Groulx en est à sa deuxième saison avec les Mooseheads d'Halifax. Il a conclu sa première campagne avec une récolte de 17 buts et 14 mentions d'aide en 62 rencontres et est maintenant considéré comme un potentiel choix de première ronde par le Bureau central de dépistage de la LNH. Il a accepté de collaborer mensuellement avec l'équipe de LNH.com jusqu'au repêchage qui se tiendra à Dallas, les 22 et 23 juin.

Salut à tous les amateurs,

Je vous écris alors que nous débarquons au Québec pour la première fois de la saison pour disputer trois matchs en trois jours, un défi imposant, mais auquel nous sommes prêts à faire face.

C'est toujours agréable pour les Québécois de l'équipe de retrouver notre belle province.

Après notre entraînement de jeudi après-midi à Boisbriand, la plupart des Québécois sont allés manger avec leur famille respective. Ça fait toujours chaud au coeur après une longue absence. Surtout que ça se déroule bien pour nous; nous avons gagné nos deux derniers matchs et nous présentons une fiche de 6-3-2.

Ça va particulièrement bien en attaque où nous affichons la cinquième meilleure production dans la ligue (42 buts). Je pense que nous avons beaucoup de profondeur à ce chapitre - nos quatre trios ont apporté leur contribution - et nous pouvons compter sur des défenseurs qui relancent rapidement le jeu.

Quand tu as Filip Zadina, Otto Somppi et Arnaud Durandeau (Islanders de New York) sur ton deuxième trio, c'est certain que ça ne peut pas faire de tort à l'offensive! Mais il y a encore beaucoup de points à corriger; nous pourrions foncer au filet plus souvent et créer plus de chances de marquer.

Pour ma part, j'évolue sur le premier trio en compagnie de Maxime Fortier et Connor Moynihan, deux vétérans avec qui j'ai joué l'an dernier. Ça va vraiment bien, je dirais que la chimie que nous avions développée se poursuit cette année.

Et malgré que Jim Midgley - adjoint l'an dernier - a remplacé André Tourigny à la barre de l'équipe, j'obtiens encore autant de confiance de la part de l'entraîneur. Il me donne beaucoup de temps de glace et ça me donne encore plus le goût de jouer de la bonne façon et de travailler fort.

Jusqu'à maintenant mes efforts rapportent. J'ai amassé cinq buts et cinq aides en 11 matchs et j'ai connu une séquence de six matchs avec au moins un point. J'ai même été invité à représenter la LHJMQ dans le cadre de la série Canada-Russie en novembre, un très bel honneur dont je suis très content.

Je vois vraiment ce que ma première année d'expérience m'a apporté. J'ai tiré beaucoup de leçons et j'ai grandi en tant que joueur. Cette saison, je joue avec beaucoup plus de confiance, plus de maturité et ça m'avantage beaucoup dans mon style de jeu. Je dois aussi beaucoup à mes compagnons de trio qui m'ont aidé à obtenir ces points grâce à la façon dont on joue. Nous sommes capables de montrer l'exemple au reste de l'équipe.

D'ailleurs, cette équipe peut causer beaucoup, beaucoup, beaucoup de surprises malgré que les observateurs la croient trop jeune pour gagner dès maintenant.

On se concentre sur ce qu'on veut accomplir cette année et toute l'équipe a un objectif commun. On profite de chaque moment sur la patinoire, chaque chance que nous avons de nous améliorer en tant qu'équipe et en tant que personne. Tout ça nous rapproche lentement mais sûrement de notre objectif.

Sur ce, je vous dis à la prochaine!

Propos recueillis par Guillaume Lepage

En voir plus