Skip to main content

5 clés: match no 4, Penguins-Lightning

Pittsburgh doit encore jouer avec un sentiment d'urgence; Tampa Bay a besoin de mieux contrôler la rondelle

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

TAMPA - Les Penguins de Pittsburgh et le Lightning de Tampa Bay vont s'affronter dans le match no 4 de la finale de l'Association de l'Est au Amalie Arena vendredi (20 h (HE); TVA Sports, NBCSN, CBC). Les Penguins mènent la série quatre de sept 2-1.

Voici les cinq clés du match no 4 :

 

1. TRIPLE MENACE
L'entraîneur du Lightning Jon Cooper a réuni le trio des « Triplés » composé d'Ondrej Palat, Tyler Johnson et Nikita Kucherov en troisième période du match no 3 mercredi, et les trois joueurs ont été responsables des deux buts de l'équipe dans un revers de 4-2. Après avoir été dominé 89-49 au chapitre des tirs au cours de deux défaites consécutives, le Lightning a besoin d'une étincelle en attaque. Cooper a toutefois semblé hésitant à utiliser les « Triplés » ensemble pendant un match complet, car il souhaite obtenir une production équilibrée de ses quatre trios.

Cooper a laissé entendre qu'il pourrait réunir Palat, Johnson et Kucherov dans certaines situations au cours du match no 4. C'est ce que l'entraîneur des Penguins Mike Sullivan a fait avec des résultats assez probants au cours des deux derniers matchs, alors qu'il a choisi à certains moments de réunir Sidney Crosby et Evgeni Malkin sur le même trio. Peut-être qu'une utilisation similaire des « Triplés » sera suffisante. Cooper ne devrait toutefois pas hésiter à se tourner davantage vers eux si le Lightning éprouve des difficultés à générer des chances de marquer à nouveau.

2. JOUER AVEC UN SENTIMENT D'URGENCE
Le Lightning a besoin d'une victoire pour anéantir le momentum des Penguins, ou alors cette série pourrait être terminée en cinq matchs. Les Penguins sont satisfaits de la manière dont ils ont joué au cours des deux dernières rencontres, et ils ne veulent pas redonner vie au Lightning.

« Nous devons reproduire ce que nous avons fait lors du dernier match, a affirmé l'ailier gauche des Penguins Carl Hagelin vendredi. Notre intensité doit être au rendez-vous. Nous savons qu'ils vont amorcer la rencontre en force, car nous sommes en séries éliminatoires [de la Coupe Stanley]. Lorsque vous disputez un bon match, vous devez vous assurer de jouer tout aussi bien au cours de la rencontre suivante. Sinon, les choses seront difficiles. »

3. CONTRÔLER LA RONDELLE
Les Penguins ont été bien meilleurs dans cette facette du jeu au cours des deux derniers matchs après avoir été brouillons avec la rondelle au cours d'un revers de 3-1 dans la première rencontre. Le Lightning a éprouvé des problèmes en possession de rondelle au cours des deux derniers duels et a alimenté le jeu de transition rapide des Penguins avec des revirements à répétition en sortie de zone et en territoire neutre.

Le Lightning affirme depuis la deuxième partie qu'il veut contrôler davantage la rondelle. Faire circuler le disque rapidement hors de leur territoire pourrait représenter un bon départ.

« Il semble que nous jouons de manière à les faire bien paraître , et que nous nous précipitions vers leur échec avant, a noté le défenseur du Lightning Matthew Carle. Ils font du bon travail afin de cibler [nos défenseurs] et de provoquer des revirements, alors je pense que nous devons simplifier les choses et nous concentrer à sortir le disque de notre zone et appliquer de l'échec avant en zone neutre afin de provoquer des revirements. »

4. LE TRIO HBK DOIT POURSUIVRE SUR SA LANCÉE
Le troisième trio des Penguins composé de Hagelin, Nick Bonino et Phil Kessel fait à ce point du bon travail qu'il s'est mérité un surnom, le trio HBK, et qu'un sandwich a été nommé à leur honneur (avec jambon, bacon et saucisson) au populaire restaurant Primanti Brothers de Pittsburgh. Le Lightning comprend ce que les Rangers de New York et les Capitals de Washington ont vécu au cours des deux premières rondes. Ce trio a été responsable des deux premiers buts des Penguins dans le match no 3 et a récolté trois buts et six passes dans cette série.

Kessel est le meneur des Penguins en séries éliminatoires avec sept buts et 16 points, Bonino est troisième avec 12 points et Hagelin quatrième avec 11 points. Bien que Crosby (deux buts, une passe dans la série) et Malkin (qui a mis fin à une séquence de six matchs sans point avec une mention d'aide dans le match no 3) demeurent les principales sources d'inquiétudes pour le Lightning défensivement, Hagelin, Bonino et Kessel mènent l'attaque des Penguins.

« Lorsque vous pouvez miser sur trois ou quatre trios, et il s'agit de quelque chose que nous avons nous-mêmes été en mesure de faire, cela devient difficile pour l'autre équipe de procéder à de bonnes confrontations, a noté Cooper. Ils le démontrent à leur tour. De plus, ils sont en confiance en ce moment. Ils connaissent un bon parcours en séries et rien ne semble les arrêter. De bonnes choses vous arrivent lorsque vous connaissez ce genre de séquence. »

5. ALLER AU FILET
Le gardien des Penguins Matt Murray a de nouveau éprouvé de la difficulté à maîtriser la rondelle au cours des deux premières périodes du match no 3, et a dirigé quelques retours devant son filet, mais soit le Lightning ne comptait sur aucun joueur pour récupérer ces rondelles libres, soit les joueurs étaient incapables d'en profiter. Le Lightning n'a également pas créé suffisamment de circulation devant Murray, qui voit la majorité des tirs dirigés vers lui sans être gêné.

Murray a semblé retrouver une partie de sa confiance en troisième période mercredi, alors le Lightning devra en faire plus pour rendre son travail plus difficile.

 

En voir plus