Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Jour 8 du CMJ : Poehling, Primeau et Ylonen en grande finale

Les Canadiens sont assurés de voir un de leurs espoirs remporter la suprématie du hockey junior

par François Lafleur @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Il y avait encore quatre espoirs de l'équipe qui pouvaient toujours espérer remporter la médaille d'or au Championnat mondial junior.

Pour commencer, les amateurs de hockey avaient droit à un grand classique du hockey international en fin d'après-midi, alors que les États-Unis croisaient le fer avec la Russie.

Et, comme si ce match n'était déjà pas assez spécial, trois futurs joueurs des Canadiens se retrouvaient simultanément sur la même patinoire : l'attaquant Ryan Poehling, le gardien Cayden Primeau et le défenseur Alexander Romanov.

Malheureusement pour ce dernier, c'est son équipe qui se retrouva en position de défaite après avoir livré une chaude lutte aux États-Unis pendant 60 minutes pour un pointage final de 2-1.

Tweet from @usahockey: 34 saves from @cpreems29. Goals from @WahlstromOliver & @sashachmelevski.#TeamUSA advances to the gold-medal game! #USAWJC 🇺Full recap >> https://t.co/aMJ3eAgxNo pic.twitter.com/FU6mbjLXgb

Bien qu'il fût sur la glace pour le premier but américain, Romanov livra encore une fois un match solide comme le montra son temps de jeu de 21:36. Il ne put toutefois pas mettre son tir en évidence lors de la partie.

De l'autre côté, Ryan Poehling ne récolta, lui aussi, aucun point même s'il fut sur la patinoire au moment où son compagnon de trio, Oliver Wahlstrom, délia les cordages pour une première fois dans le match.

Autrement, Poehling remporta neuf des 19 mises en jeu auxquelles il prit part (47%) et passa 14:55 sur la glace.

Quant à Cayden Primeau, il amorça un troisième match d'affilée et fut plus occupé que son homologue russe au cours de la rencontre.

Croyant avoir accordé un but dans les premières minutes du match, Primeau fut rassuré lorsque les officielles conclurent qu'un joueur russe fit délibérément dévier la rondelle dans son filet par l'entremise de son patin et refusèrent le but.

L'espoir des Canadiens arrêta 34 des 35 rondelles dirigées vers lui pour empocher sa quatrième victoire en autant de matchs dans le tournoi.

Finlande 6 - Suisse 1

Dans l'autre demi-finale, la Finlande, tombeuse du Canada, avait rendez-vous avec la surprenante équipe de la Suisse.

Le suspense ne dura pas très longtemps alors que la Finlande prit une avance de quatre buts après seulement huit minutes de jeu et l'emporta par le compte de 6-1.

Tweet from @IIHFHockey: HIGHLIGHTS: Finland (@leijonat) made it quick and beat @SwissIceHockey 6-1 after a strong beginning. Watch the goals here. #WorldJuniorsRead more: https://t.co/9DoyLORvEO pic.twitter.com/r7AEXqrhQx

C'est d'ailleurs Jesse Ylonen, choix de deuxième ronde des Canadiens en 2018, qui ouvra la marque 40 secondes après la mise en jeu initiale.

Alors qu'il contournait le but suisse par l'arrière, Santeri Virtanen repéra Ylonen, posté au cercle droit, qui y alla d'un bon tir des poignets dans la partie supérieure. Le lancer ne laissa aucune chance au gardien de la Suisse et la Finlande prit les devants 1-0.

Mis à part le but, l'autre aspect de son jeu méritant d'être souligné concerna son temps de jeu : ses 17:19 passées sur la glace représentèrent un sommet personnel dans le tournoi. Il termina aussi le match avec un différentiel de +2.

Le programme de la journée

Nous en serons à la dernière journée de compétition au Championnat mondial junior alors que seront présentés les matchs pour la médaille de bronze et la médaille d'or.

D'abord, Romanov tentera de terminer son excellent tournoi en beauté alors que lui et ses coéquipiers russes affronteront la Suisse avec à l'enjeu la troisième place.

Le clou du spectacle sera toutefois la finale présentée en soirée alors que les États-Unis (Poehling et Primeau) se mesureront à la Finlande (Ylonen). Ce sera d'ailleurs la toute première confrontation entre ces deux pays en finale de ce tournoi.

Horaire du jour

Russie - Suisse - 16h00 HE (RDS2 et TSN)

États-Unis - Finlande - 20h00 HE (RDS et TSN)

En voir plus