Skip to main content

Le meilleur pour la fin pour San Jose

Les Sharks s'assurent de ne pas revenir bredouilles en Californie en défaisant les Canadiens 3-1 au Centre Bell

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les Sharks de San Jose avaient gardé le meilleur pour la fin de leur tournée de cinq matchs face aux Canadiens de Montréal. Après avoir subi quatre défaites en succession (0-3-1), les « Requins » se sont assurés de ne pas revenir bredouilles en Californie en l'emportant 3-1 au Centre Bell, dimanche. 

Les Sharks (13-10-5) n'ont jamais été inquiétés, eux qui ont rapidement pris l'initiative de la soirée.

Justin Braun, Brent Burns et Joe Pavelski, son 17e de la saison, ont été leurs buteurs tandis que Martin Jones a été solide face aux 40 tirs encaissés.

« Nous savions qu'ils n'avaient pas gagné un match depuis le début de leur voyage et qu'ils seraient affamés, a mentionné le défenseur Jeff Petry. Ils ont été la meilleure équipe en première période. Nous avons joué avec plus de rythme à compter de la deuxième, mais nous aurions dû le faire dès le début.

« Nous n'avons gagné qu'un de nos six derniers matchs. Il n'y a aucune raison que nous ne soyons pas animés d'un sentiment d'urgence afin d'aller chercher des points de classement », a ajouté Petry.

À LIRE AUSSI : Les Sharks se sont enfin la tête de l'eau | Le CH en mode apprentissage | Tour d'horizon des matchs du 2 décembre

Petry a assuré la réplique du Tricolore (12-10-5), qui a effectivement subi la défaite au lendemain d'avoir mis fin à une série de cinq revers (0-3-2). Andrew Shaw a amassé une aide pour son 200e point dans la LNH.

Video: MTL Résumé : Le Tricolore perd 3 à 1 face aux Sharks

Le CH a eu le meilleur dans les tirs 40-29 grâce à une pétarade de 22 lancers en troisième période. Jones a remporté son duel face à Carey Price. 

« Nous avions pourtant parlé samedi de l'importance de quitter plus rapidement les blocs de départ, a souligné le capitaine Shea Weber. Nous ne pouvons pas continuellement jouer du hockey de rattrapage. Ça peut se faire de temps à autre, mais ça arrive trop souvent dernièrement. »

Braun, « kaboom »

Les Sharks ont attaqué tôt, en se nourrissant d'un revirement pour prendre les devants à 2:55. Le défenseur Braun a intercepté la tentative de sortie de zone de Petry avant de s'élancer de toutes ses forces après avoir franchi la ligne bleue. Price n'y a vu que du feu.

« C'est ma faute, a avoué Petry. J'ai été hésitant et leur défenseur a anticipé que je ferais la passe. Dans le temps de le dire, il avait décampé avec la rondelle. J'aurais dû simplement soulever la rondelle en zone centrale, opter pour un jeu moins à risque. »

À un moment donné, les visiteurs avaient l'avantage 9-1 dans les lancers. Burns a doublé leur avance pendant une double supériorité numérique, à 10:28.

« Leurs deux buts en première nous ont coûté le match, a estimé Danault. Il faut travailler à mieux amorcer les matchs et être plus affamés près du but adverse. Le premier but revêt une grande importance. »

Le CH a bouffé un peu de tigre pendant l'entracte et il a rugi en deuxième période. Avant que Petry ne rétrécisse l'écart à 12:15, Price avait tout de même dû réaliser quelques arrêts peu commodes.

Les Sharks ont rappliqué peu de temps après, à 15:51. Positionné près du filet, Pavelski a complété la stratégie de Burns et de Logan Couture.

Comme ça leur est souvent arrivé dernièrement, les Canadiens ont été à leur mieux en troisième. Malheureusement pour eux, Jones leur a fermé la porte à double tour. Jones a signé son plus bel arrêt contre Paul Byron parvenu seul devant lui.

Les Canadiens ont congé d'entraînement lundi avant de poursuivre leur sprint de début de décembre (12 matchs en 22 jours) avec un programme double contre les Sénateurs d'Ottawa, mardi (à Montréal) et jeudi (à Ottawa). Ils compléteront la semaine en rendant visite aux Blackhawks de Chicago, dimanche.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.