Skip to main content

Les Coyotes ratent les séries en raison d'un manque d'attaque

Des déboires en fin de saison et des difficultés à l'étranger ont conduit à une huitième exclusion en neuf saisons

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

Les Coyotes de l'Arizona ont échoué à se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, après avoir atteint la première ronde dans l'Association de l'Ouest la saison dernière.

À LIRE AUSSI : Des problèmes devant le filet ont coulé les Sharks | Un faux départ a coulé les RangersL'absence de certains joueurs de premier plan a fait mal aux Blackhawks

L'Arizona (22-26-6) a été mathématiquement exclu d'une participation au tournoi d'après-saison en s'inclinant 4-2 contre les Kings de Los Angeles, mercredi. Les Coyotes ne pourront pas terminer plus haut qu'au cinquième rang de la section Ouest Honda.

Les Coyotes ont échoué à participer aux séries pour la huitième fois au cours des neuf dernières saisons.

Voici ce qui s'est passé lors de la campagne 2020-21 des Coyotes et pourquoi les choses pourraient mieux se dérouler la saison prochaine.

Ce qu'il faut savoir

Potentiels joueurs autonomes sans compensation : Derick Brassard, A; Michael Bunting, A; Jason Demers, D; Alex Goligoski, D; Niklas Hjalmarsson, D; Jordan Oesterle, D; Antti Raanta, G

Potentiels joueurs autonomes avec compensation : Conor Garland, A; John Hayden, A; Adin Hill, G; Dryden Hunt, A; Lane Pederson, A

Nombre potentiel de choix au Repêchage 2021 de la LNH : 6

Ce qui leur a fait mal

Des déboires en fin de saison : Les Coyotes montraient un dossier de 19-15-5 et occupaient le quatrième rang de la section Ouest Honda, le 6 avril, et ils avaient cinq points d'avance sur les Sharks de San Jose et les Blues de St. Louis, qui étaient à égalité en cinquième place. Mais l'Arizona a perdu neuf de ses 11 matchs suivants pour glisser au cinquième échelon, cinq points derrière les Blues et la quatrième place le 29 avril. L'Arizona montre une fiche de 3-11-1 depuis une défaite de 4-3 contre les Kings de Los Angeles le 7 avril. Au cours de cette période, les Coyotes sont 25e dans la LNH avec une moyenne de 2,40 buts par rencontre et une moyenne de 3,47 buts accordés par partie.

Une attaque en panne : Les Coyotes prennent le 25e rang de la LNH avec une moyenne de 2,59 buts par match et ils sont 29e en vertu d'une moyenne de 27,3 lancers par rencontre. Leurs problèmes commençaient tôt dans les parties, alors que les Coyotes sont à égalité au 24e rang de la LNH avec 37 filets en première période et un différentiel de buts de moins-22. Ce manque d'offensive a fait mal quand la défense a été incapable de les garder dans le coup. Les Coyotes ont gagné seulement un match lors duquel ils ont accordé plus de trois buts (victoire de 5-4 en tirs de barrage contre l'Avalanche du Colorado le 23 mars). Les Coyotes sont également 25e dans la LNH au chapitre des buts (114) et des points (274) inscrits par des attaquants.

Des difficultés à l'étranger : Les Coyotes ont un dossier de 10-14-2 loin du Gila River Arena. Leurs 10 gains à l'étranger les placent à égalité avec les Sharks (10-15-3) pour le plus bas total parmi les équipes de la section Ouest. Les Coyotes ont accordé en moyenne 3,35 buts par rencontre sur les patinoires adverses, le neuvième plus haut total dans la LNH. À la maison, les Coyotes ont maintenu une fiche de 12-12-4.

Raisons d'être optimiste

La constance de Kessel : Phil Kessel refuse de laisser les années le ralentir. L'attaquant de 33 ans a inscrit 18 buts, à égalité avec le défenseur Jakob Chychrun au premier rang chez les Coyotes, et ses 38 points en 54 matchs égalent son total de l'an dernier en 70 rencontres. Kessel est le meneur des Coyotes avec 10 parties de plus d'un point, et son pourcentage de tirs de 16,5 pour cent est le plus élevé de sa carrière de 15 saisons dans la LNH.

Video: ARI@MIN: Kessel profite de la passe de Hunt

L'émergence de Chychrun : Jakob Chychrun, le 16e choix au total du Repêchage 2016 de la LNH, s'est imposé comme un véritable défenseur de première paire cette saison. Le joueur de 23 ans a démontré qu'il pouvait prendre le contrôle d'un match avec ses habiletés, son coup de patin, son puissant tir et sa capacité à défendre et à bouger la rondelle. Il a joué en moyenne 23:18 par match cette saison, le total le plus élevé de ses cinq saisons en carrière. Chychrun est le meneur parmi les défenseurs de la LNH avec 18 buts, il est à égalité au neuvième rang avec 39 points et il prend la sixième place avec 26 points à forces égales (13 buts, 13 aides). Il est également à égalité en première place avec trois filets vainqueurs.

Video: LAK@ARI: Chychrun bat Quick du côté rapproché

Devant le filet : Les gardiens Darcy Kuemper et Adin Hill ont offert du jeu solide aux Coyotes lors de la plupart des rencontres. Kuemper montre une moyenne de buts alloués de 2,58, un pourcentage d'arrêts de ,906 et deux blanchissages en 26 parties, avec un pourcentage de ,911 à forces égales. Hill a fait tout un travail en relève quand Antti Raanta s'est blessé, conservant une fiche de 8-9-1 avec une moyenne de 2,67, un pourcentage de ,913 et deux blanchissages en 18 matchs (16 départs). Il montre un pourcentage de ,916 à égalité numérique. Le bon rendement des gardiens a paru dans la catégorie de l'efficacité en infériorité numérique, alors que l'Arizona a pris le 13e rang de la LNH à ce chapitre (80,3 pour cent), même si l'équipe s'est retrouvée à court d'un homme 162 fois, le neuvième total le plus élevé dans la Ligue.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.