Skip to main content

Marcotte : Juulsen, Olofsson et McCarron sur la voie du retour

Le « club des oubliés » pourrait rendre de précieux services au Rocket

par Anthony Marcotte @anthonymarcotte / Chroniqueur LNH.com

Chaque semaine, notre chroniqueur Anthony Marcotte revient sur la dernière semaine du Rocket de Laval, ainsi que sur l'actualité de la Ligue américaine de hockey (LAH). Comme il suit le club-école des Canadiens de Montréal sur une base quotidienne, il permettra aux partisans de suivre assidûment ce qui se passe dans l'antichambre de la meilleure ligue de hockey au monde, ainsi que la progression des nombreux Québécois qui évoluent dans cette ligue.

L'attaquant Michael McCarron ainsi que les défenseurs Noah Juulsen et Gustav Olofsson, trois joueurs qui n'ont pas vu d'action depuis tellement longtemps qu'on les a presque oubliés sont de retour dans l'entourage du Rocket de Laval. Leur retour en force pourrait faire du club-école du Tricolore une excellente formation de la Ligue américaine de hockey, en plus de potentiellement rendre service aux Canadiens de Montréal lorsqu'ils auront retrouvé leur synchronisme.

À LIRE AUSSI: Boucher: L'attaque a repris ses droits dans la LNHMessage Tex : Le blogue d'Alexandre Texier

De nature plus réservée, Juulsen n'a pas voulu entrer davantage dans les détails quant aux raisons qui l'ont placé au repos forcé durant le camp montréalais.

« Si tu veux plus d'informations, il faudra t'adresser au personnel médical des Canadiens. Je peux te dire que mes maux de tête sont revenus lors d'un entraînement hors glace. Je me sens beaucoup mieux présentement et je suis prêt à revenir au jeu », a expliqué le défenseur de 22 ans.

La bonne nouvelle dans le cas de Juulsen, c'est qu'il ne semble pas avoir craint à un certain point de devoir accrocher ses patins.

« Je laisse les journalistes faire leur travail. Ils ont rapporté que ma blessure pouvait mettre un terme à ma carrière. Je n'ai jamais cru à ça », a catégoriquement affirmé le droitier au sujet de la blessure au visage subie lors d'un match face aux Capitals de Washington, le 19 novembre dernier.

Video: MTL@NYI : Le 1er but en carrière de Juulsen

Il restera à voir ce que Juulsen sera en mesure de faire lorsqu'il intégrera la formation de Joël Bouchard. Les Canadiens avaient retourné l'arrière à Laval la saison dernière pour qu'il retrouve la forme, une expérience qui avait été loin d'être concluante. Le droitier semblait complètement perdu sur la patinoire, tellement que l'entraîneur avait mis un terme à son match à Belleville, le 27 décembre. Des tests supplémentaires ont permis de comprendre que Juulsen souffrait d'un problème à l'œil gauche qui embêtait sa vision périphérique. 

Un McCarron plus svelte et plus rapide

Pour la première fois de sa carrière à Montréal, Michael McCarron n'était pas sous la loupe des observateurs à l'approche du camp d'entraînement. Peu de gens lui laissaient la moindre chance de se tailler un poste, d'autant plus qu'une blessure à l'épaule subie le 1er janvier lors d'un entraînement du Rocket avait mis un terme à sa saison.

Le joueur de centre format géant n'aura finalement même pas eu la chance de se faire valoir. Il s'est rapidement retrouvé sur la liste des blessés en raison d'une blessure à l'aine. C'est un McCarron détendu, mais en même temps très confiant qu'on a rencontré dans le vestiaire du Rocket à Milwaukee où l'équipe amorçait son premier voyage de la saison.

« Je me sens très bien, j'ai hâte de jouer. Ma blessure au camp est regrettable. Ça a été un accident alors que je fonçais au filet, une drôle de blessure. Je ne veux pas changer mon style pour autant, ça fait partie de la vie. Je me sens en très grande forme, plus fort que jamais. Je pense que je vais cadrer parfaitement dans cette équipe quand je pourrai revenir et je pense que je peux l'aider à embarquer dans une bonne séquence. »

McCarron va disputer un premier match cette saison mercredi contre les Bruins de Providence, alors que le Rocket amorce une séquence de trois rencontres en quatre jours à domicile. Pour l'occasion, le centre de 24 ans portera sur son chandail le « A » d'adjoint au capitaine, lui qui a été confirmé dans ces fonctions mardi.

Enfin des matchs de hockey pour Olofsson

Dans le cas du Suédois Olofsson, il a effectué sa rentrée samedi soir à Milwaukee. Absent depuis le 19 octobre 2018 en raison d'une intervention majeure à une épaule, le grand défenseur gaucher de 24 ans avait été tenu au repos forcé pour une autre blessure à l'épaule n'ayant aucun lien avec sa précédente opération. Bref, celui-ci piaffait d'impatience à l'idée de retrouver la glace. Et il n'a pas semblé rouillé outre mesure.

« Je suis content que ce premier match soit derrière moi. Le rythme était rapide et j'avais le souffle court. J'essayais de soutenir mes partenaires (au début de la rencontre) avant d'essayer de me porter à l'attaque. J'ai eu quelques bonnes occasions offensives en troisième. Je suis soulagé », a laissé tomber Olofsson avant d'aller retrouver plusieurs membres de sa famille ayant assisté à ce retour en force.

Joël Bouchard a aussi beaucoup apprécié ce qu'il a vu de son défenseur qui a formé une bonne paire avec Maxim Lamarche.

« Les gens n'ont pas idée à quel point ce gars-là revient de loin. C'est vraiment le "fun" de le revoir, surtout qu'il n'a presque pas joué depuis deux ans. Ce n'était pas parfait, mais on a vu son instinct offensif naturel à mesure que le match avançait. On a obtenu quelques bonnes chances de marquer en troisième, entre autres en raison de l'appui de nos défenseurs comme Olofsson. »

***

Le Rocket a finalement brisé la glace après trois défaites consécutives pour ouvrir sa saison, alors que Laval l'a emporté 3-1 sur les IceHogs à Rockford, lundi après-midi. Placé au centre du premier trio avec Alex Belzile et Charles Hudon, Ryan Poehling a fait sentir sa présence en se faisant complice des deux buts de ses partenaires de trio. Deux jeux similaires alors que Poehling a remporté avec force les mises au jeu menant directement aux buts. Une excellente performance sous les yeux de Marc Bergevin qui assistait au match.

Tweet from @RocketLaval: CE TIR. Second goal of the season for Charles Hudon 🚨Un autre match de deux passes pour Otto Leskinen 🍎🍎#GoRocket 🚀 pic.twitter.com/DjtudXZedC

Cayden Primeau a lui aussi très bien fait, remportant au passage sa première victoire en carrière chez les professionnels. L'Américain a été particulièrement solide avec son excellente mitaine au cours du troisième vingt. 

« Il n'était pas nerveux, et je ne l'étais pas non plus, s'est exclamé Bouchard après le match. Il est calme, il a une belle présence devant le filet. Il a très bien fait ça. Ce n'était pas un match facile pour lui parce qu'il n'a pas reçu beaucoup de lancers, sauf que ceux qu'il a reçus venaient rapidement et étaient de qualité. Il a réussi un gros arrêt alors que c'était 2-1 pour nous. C'est plaisant à voir pour les entraîneurs quand ton gardien te permet d'aller chercher le gros arrêt au moment opportun. »

En terminant, notons l'excellent week-end du défenseur Otto Leskinen. Le Finlandais de 22 ans a montré de belles choses offensivement, se faisant complice de quatre des cinq buts marqués par le Rocket au cours des deux rencontres. Le duo qu'il forme en compagnie du vétéran Xavier Ouellet, déplacé sur le flanc droit pour l'occasion, a été particulièrement solide lundi.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.