Skip to main content

La méthode des petits pas est de mise pour les Canadiens

Le CH tentera de gruger un peu plus de terrain contre les Maple Leafs samedi, probablement sans Drouin

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Confrontés à une situation quasi désespérée, les Canadiens de Montréal n'ont d'autre choix que d'adhérer à la méthode des petits pas. La marche s'annonce longue et périlleuse parce que même après avoir remporté huit de leurs 11 derniers matchs (8-3-0), ils demeurent à la traîne dans la course pour l'obtention d'une place en séries éliminatoires dans l'Association de l'Est.

Mais le CH (26-23-7) aura la chance de faire un autre petit pas en se frottant aux Maple Leafs de Toronto (28-19-7) au Centre Bell, samedi (19h (HE); TVAS, SN1, SNE, SNO, SNP, CBC, NHLN). Quatrièmes dans la lutte pour l'une des deux places de quatrième as disponibles, les Maple Leafs n'étaient que quatre points devant le Tricolore, avant d'accueillir les Ducks d'Anaheim au ScotiaBank Arena, vendredi.

Même si les Maple Leafs se présentaient à Montréal avec une avance de cinq ou de six points samedi, sans parler du match en main en banque, les Canadiens veulent simplement continuer d'avancer, un pas à la fois, sans regarder au loin l'objectif dans la mire.

À LIRE AUSSI: Carnet d'espoir : Alexis LafrenièreBoucher : Le début d'une période captivante dans la LNH | Première audition réussie pour Jake Evans

« Il faut y croire et prendre les journées une à la fois », a réitéré vendredi le défenseur Marco Scandella en résumant la philosophie de groupe.

Acquis des Sabres de Buffalo au début de janvier, Scandella sera aux premières loges de la rivalité Maple Leafs-Canadiens pour la première fois. Le Montréalais âgé de 28 ans dit conserver des souvenirs de jeunesse vifs de la rivalité.

« Mats Sundin contre Alex Kovalev et Saku Koivu… C'étaient les années des Sheldon Souray et Darcy Tucker », a-t-il évoqué avec le sourire.

« J'ai hâte, ça va être le "fun", a-t-il enchaîné. C'est un gros match à la maison contre une équipe de notre section. Les Maple Leafs sont juste devant. Nous voulons revenir dans le peloton des équipes impliquées dans la course. Tous nos matchs sont des matchs de séries jusqu'à la fin de la saison, il ne faut pas perdre. »

À la recherche d'un troisième gain d'affilée samedi, les Canadiens essaient de rester accrochés malgré l'absence de leur capitaine Shea Weber, blessé depuis mardi, et du virus qui affecte plusieurs joueurs. Vendredi encore, les attaquants Tomas Tatar, Ryan Poehling et Jordan Weal ainsi que le défenseur Victor Mete ont été gardés au repos.

Très affaibli, Tatar a pris part à la rencontre face aux Ducks jeudi, que le CH a gagnée 3-2 en prolongation. L'entraîneur Claude Julien lui a rendu hommage, vendredi.

Video: CBJ@MTL : Tatar profite de l'interception de Suzuki

« Il a tenu à jouer et il s'est bien tiré d'affaire, a soulevé l'entraîneur. Il savait que nous étions à court d'hommes. Nous voulons lui permettre de récupérer afin qu'il soit en forme samedi. C'est la même situation pour les autres. » 

À Drouin de voir

La méthode des petits pas, connue comme la méthode Kaizen pour les intéressés, s'applique également à l'état de santé de Jonathan Drouin.

Le Tricolore devra sans doute se priver des services du talentueux attaquant pour un 38e match, samedi. Drouin se montrait peu optimiste d'effectuer un retour après s'être de nouveau entraîné avec l'équipe.

« Je verrai samedi matin, mais c'est encore incertain, a-t-il indiqué. Ça va mieux, je me rapproche d'un retour, mais il y a encore de petites choses qui me dérangent. »

Drouin a paru à l'aise à l'entraînement, à la place de Tatar sur le trio de Phillip Danault et de Brendan Gallagher. Il a participé aux exercices des unités spéciales, au sein de la principale vague du jeu de puissance.

« J'ai connu une bonne séance et je me sentais bien. On va regarder la situation samedi matin. C'est tout ce que je peux dire », a renchéri Drouin, qui avait amassé sept buts et 15 points en 19 matchs au moment de tomber au combat.

Julien a mentionné que le poignet gauche de Drouin, qui a été opéré en novembre, est complètement guéri et que c'est au joueur de décider s'il s'estime suffisamment à l'aise pour jouer. 

« Nous attendons la réponse de Jonathan », a-t-il précisé.

Drouin est à l'écart de l'action depuis qu'il s'est blessé au cours de l'affrontement face aux Capitals de Washington, le 15 novembre.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.