Skip to main content

Julien admet que la situation actuelle est frustrante pour tout le monde

L'entraîneur des Canadiens se dit assuré que des jours meilleurs vont inévitablement arriver

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Autant dans la dèche les Canadiens de Montréal soient-ils, Claude Julien est convaincu d'une chose : l'équipe va finir par s'en sortir et prospérer. Quand? L'entraîneur du CH ne peut pas le prédire, mais il martèle que des jours meilleurs vont inévitablement arriver.

De mauvaises langues pourraient prétendre que les pires ne sont peut-être pas encore passés.

À l'occasion de la fin de semaine du Super Bowl, Julien peut s'inspirer de discussions qu'il a eues avec le réputé entraîneur des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Bill Belichick, qu'il a pu côtoyer à l'époque où il dirigeait les Bruins de Boston.

Julien jalouse quelque peu Belichick de miser sur un athlète du calibre du quart-arrière Tom Brady.

« Malheureusement pour nous, Brady ne patine pas », a-t-il lancé avec humour.

Brady marque encore moins de buts, ce grand mal qui afflige les Canadiens (20-25-6). On souhaite que jouer en après-midi contribuera à retrouver du mordant à l'attaque pour les affrontements face aux Ducks d'Anaheim (25-17-10) samedi (13 h HE, RDS, TSN2, FS-W) et aux Sénateurs d'Ottawa (16-24-9) dimanche (13 h HE, RDS, SN).

Versant dans le positivisme, l'entraîneur du CH a dit avoir relevé des aspects prometteurs dans le rendement de ses troupiers, malgré les deux défaites post-pause du Match des étoiles - 3-1 contre les Blues de St. Louis et 2-0 face au Hurricanes de la Caroline.

« Nous avons quand même été assez compétitifs, a-t-il souligné. Il faut maintenant trouver une façon de ramener le pendule de l'autre côté. Nous avons l'occasion de le faire en fin de semaine devant nos partisans qui méritent de nous voir gagner des matchs. Ce serait le bon moment de livrer de bonnes performances. »

Plus tard, Julien y est allé d'un vibrant plaidoyer à l'endroit de l'équipe qui est la pire de la LNH depuis Noël (4-9-2) avec une récolte de 10 points.

« La situation actuelle est frustrante pour tout le monde, autant pour les entraîneurs, les joueurs, les dirigeants et les partisans. Mais je sais dans mon for intérieur qu'à un moment donné, toutes ces difficultés que nous éprouvons vont rapporter des dividendes, a-t-il déclaré. Ça peut se produire avant la fin de la saison ou au début de la prochaine saison, je n'en sais rien, mais quelque chose de positif va en ressortir. Nous avons de jeunes joueurs qui apprennent à la dure. Ils en sortiront plus forts et meilleurs. »

L'expérimenté entraîneur a ajouté que les leçons du passé lui ont enseigné l'importance de demeurer positif dans des circonstances semblables.

« Je dois répéter aux gars que tout commence avec le niveau de compétitivité. Il a été de la partie dans les deux derniers matchs. Nous devons maintenant essayer de rajouter une couche, puis une autre.

« Pour l'avoir vécu, je sais qu'une mauvaise séquence pour une équipe commence quelques matchs avant la première défaite. On voit ça venir. C'est la même chose pour une série de victoires. On voit des aspects positifs. En espérant que nous recommencions à marquer des buts et que la confiance revienne. »

Un défi pour Niemi

Le défi de relancer le Tricolore, défait à ses trois dernières rencontres, incombera au gardien réserviste Antti Niemi, samedi. Carey Price reprendra son poste, dimanche.

Ce sera le deuxième départ de Niemi en 2018. Il a vaincu les Capitals de Washington 3-2 le 19 janvier.

Les Canadiens ont rarement balayé les honneurs des deux matchs de la fin de semaine du Super Bowl, une tradition instaurée depuis la saison 1990-91. C'est arrivé il y a deux ans, en 2016, et en 2013 dans l'histoire récente.

On s'attend à un match viril, les deux équipes trônant au haut du classement au chapitre des mises en échec. Les Canadiens sont deuxièmes avec 1331 mises en échec et les Ducks cinquièmes avec 1257.

Au cours du premier affrontement entre les équipes, le 20 octobre, les Ducks avaient sorti les Canadiens de la patinoire en première période, en route vers un gain facile de 6-2.

« On se souvient du match à Anaheim, a dit Julien. Les Ducks nous avaient pris d'assaut en première période. Nous leur avions fourni la réplique à compter de la deuxième. Nous devrons commencer le match de cette façon. On s'attend à ce que les Ducks soient physiques. Nous devrons utiliser notre rapidité. Nous avons le meilleur sur les Ducks à ce chapitre. »

Danault patine

Phillip Danault a patiné en solitaire pour la deuxième fois en trois jours avant la séance d'entraînement de l'équipe. L'attaquant qui a subi une commotion cérébrale le 13 janvier avait patiné pour la première fois mercredi et, si tout va bien, il devrait patiner samedi.

« Ça progresse dans son cas, mais nous n'avons pas de date de retour prévue parce qu'il peut connaître un recul. Dans le moment, on peut dire que c'est positif », a expliqué Julien.

Pour ce qui est du défenseur Shea Weber, on lui a retiré la botte thérapeutique qu'il avait à un pied. Il s'entraîne hors glace et on ne sait toutefois pas à quel moment il pourra chausser les patins.

Scherbak rappelé de Laval

Vendredi soir, les Canadiens ont annoncé avoir rappelé l'attaquant Nikita Scherbak de Laval dans la Ligue américaine de hockey. L'équipe a confirmé samedi que l'attaquant russe allait évoluer sur le même trio que Jonathan Drouin et Alex Galchenyuk.

Le joueur de 22 ans avait disputé deux matchs avec le Tricolore avant de se blesser au genou. Il n'a aucun point cette saison avec les Canadiens.

En 24 matchs avec Laval, Scherbak a amassé 30 points, sept buts et 23 mentions d'aide.

Formation prévue des Canadiens
Max Pacioretty - Paul Byron - Charles Hudon
Artturi Lehkonen - Tomas Plekanec - Brendan Gallagher
Alex Galchenyuk - Jonathan Drouin - Nikita Scherbak
Nicolas Deslauriers- Byron Froese - Logan Shaw

Karl Alzner - Jeff Petry
Victor Mete - Jordie Benn
Jakub Jerabek - Joe Morrow

Antti Niemi
Carey Price

Retranchés : Daniel Carr, David Schlemko, Jacob de la Rose 
Blessés: Shea Weber (pied), Andrew Shaw (bas du corps), Phillip Danault (commotion cérébrale), Ales Hemsky (commotion cérébrale) 

Formation prévue des Ducks
Rickard Rakell -- Ryan Getzlaf -- Jakob Silfverberg
Andrew Cogliano -- Ryan Kesler -- J.T. Brown
Nick Ritchie -- Adam Henrique -- Ondrej Kase
Chris Wagner -- Antoine Vermette -- Corey Perry

Cam Fowler -- Kevin Bieksa
Hampus Lindholm -- Josh Manson
Francois Beauchemin -- Brandon Montour

Ryan Miller
Reto Berra

Retranchés: Korbinian Holzer, Derek Grant
Blessés: John Gibson (bas du corps), Patrick Eaves (maladie)

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.