Skip to main content

En chiffres : la carrière de Henri Richard

Relisez quelques faits marquants de la carrière de l'ancien capitaine des Canadiens

par John Kreiser @jkreiser7713 / Directeur de la rédaction NHL.com

Henri Richard, membre du Temple de la renommée et reconnu parmi les 100 plus grands joueurs de l'histoire de la LNH, s'est éteint à l'âge de 84 ans, vendredi.

Richard a passé l'entièreté de sa carrière avec les Canadiens de Montréal et détient le record d'équipe pour les matchs joués (1258). Ses 1046 points et 688 mentions d'aide le placent au troisième rang de l'histoire chez les Canadiens. Il est également le huitième meilleur buteur de l'équipe avec 356 buts.

À LIRE AUSSI : Henri Richard est décédéGary Bettman rend hommage à Henri RichardHenri Richard était un joueur populaire dans la famille Julien

Voici quelques chiffres clés des 20 saisons de Richard dans la LNH :

1 - Saison de 30 buts. Richard a atteint le plateau des 30 buts une seule fois en carrière, en 1959-60, alors qu'il a aidé les Canadiens à remporter une cinquième Coupe Stanley consécutive.  

2 - Buts gagnants de la Coupe Stanley. Richard a marqué en prolongation lors du match no 6 de la Finale de la Coupe en 1966 contre les Red Wings de Detroit (le seul but en prolongation de sa carrière) et a inscrit le but décisif lors du match no 7 de la Finale de 1971 contre les Blackhawks de Chicago. 

3 - Buts inscrits à sa dernière saison en 1974-75. Richard a marqué ses deux derniers buts de saison régulière lors d'un match où il a inscrit cinq points face aux Capitals de Washington le 10 novembre 1974. Ce fut également les derniers points de sa carrière. Son dernier but en séries éliminatoires est survenu contre les Sabres de Buffalo le 29 avril 1975.

4 - Présences sur des équipes d'étoiles de la LNH. Richard a fait partie de la première équipe d'étoiles en 1957-58, et de la deuxième équipe d'étoiles en 1958-59, 1960-61 et 1962-63.

5 - Saisons jouées par Henri Richard en même temps que son frère aîné Maurice Richard avec les Canadiens. Montréal a remporté la Coupe à chacune de ces cinq saisons.

6 - Tours du chapeau en 20 saisons. Richard a réalisé cinq tours du chapeau en saison régulière; son dernier, le 20 avril 1967, aura été son seul match de trois buts en séries éliminatoires. 

7 - Le plus de buts marqués en séries lors d'une même année. Richard a marqué sept buts et obtenu 11 points en 13 matchs en 1965, alors que les Canadiens ont remporté la Coupe pour la première fois depuis 1960. 

8 - Buts marqués par Richard en 71 matchs en 1972-73, son plus bas total lors d'une saison où il a joué au moins 50 parties. Il a toutefois passé près d'égaler ce total lors des séries de la même année, alors qu'il a touché la cible six fois en 20 rencontres.

9 - Saisons d'au moins 21 buts par Richard. Six de ces neuf saisons ont été réalisées en séquence de 1957-58 à 1962-63. Après avoir marqué 14 buts en 1963-64, il a à nouveau compté au moins 21 buts par saison de 1964-65 à 1966-67.

10 - Le rang de Richard dans l'histoire des Canadiens pour les minutes de pénalités. Il a écopé de 932 minutes de pénalité en 20 saisons. C'est 355 minutes de moins que son frère Maurice (1287), qui est le quatrième joueur le plus puni avec Montréal.

11 - Conquêtes de la Coupe Stanley. Richard est le joueur ayant remporté le plus de titres de la Coupe Stanley dans l'histoire de la LNH. Bill Russell des Celtics de Boston dans la NBA est le seul autre joueur d'un sport d'équipe professionnel en Amérique du Nord à avoir gagné autant de championnats.

12 - Points obtenus par Richard lors des séries de 1960, alors qu'il a dominé la colonne des marqueurs et établi un sommet personnel. Il a également inscrit 12 points lors des séries de 1971, aidant une fois de plus les Canadiens à soulever la Coupe Stanley.

33 - Le différentiel (plus/moins) de Richard en 1972-73, le meilleur de sa carrière. Il a affiché un ratio de plus-21 ou mieux six fois après que la LNH eut fait de ce rendement une statistique officielle en 1959-60. Richard compile un différentiel de plus-243 pour l'ensemble de sa carrière, et n'a jamais fait pire qu'un ratio de plus-2 (en 1977-67).

40 - Points (19 buts, 21 passes) lors de sa saison recrue en 1955-56. Il a inscrit au moins 50 points dans chacune des 11 saisons suivantes.

47 - Buts en avantage numérique. Richard n'a jamais inscrit plus de six buts avec l'avantage d'un homme en une saison. Au total, 311 de ses 358 buts ont été marqués à forces égales - il n'a jamais marqué de but en infériorité numérique.

52 - Mentions d'aide durant la saison 1957-58, alors que Richard a mené la LNH pour la première fois à ce chapitre. Il a également été le meilleur passeur de la Ligue en 1962-63, alors qu'il a cumulé 50 assistances. 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.