Skip to main content

Des débuts modestes, mais encourageants pour Jack Hughes

Le premier choix du dernier repêchage a la conviction que les choses vont débloquer offensivement pour lui

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Les statistiques qu'affiche Jack Hughes après les 23 premiers matchs de sa carrière dans la LNH ne feront tomber personne en bas de sa chaise. Reste que le jeune homme de 18 ans montre tout de même des signes encourageants pour la suite des choses.

Le premier choix au total du dernier repêchage totalise jusqu'ici quatre buts et sept mentions d'aide, ce qui le place au premier rang des pointeurs de l'encan 2019, un petit point devant Kaapo Kakko, des Rangers de New York, et Kirby Dach, des Blackhawks de Chicago, qui l'ont suivi sur le podium.

À LIRE AUSSI: La panique n'est jamais bonne conseillèrePoolers : Svechnikov est le moteur offensif des Hurricanes

Ce n'est rien de bien spectaculaire, mais au sein de la deuxième pire attaque de la LNH, c'est plutôt respectable.

« C'est frustrant (de ne pas produire autant), mais je ne dirais pas que c'est dur mentalement, a commenté l'attaquant américain. J'ai eu des chances de marquer, mais je n'ai pas su en profiter. Je crois que mon jeu a fait bien du chemin depuis le début de la saison et je sens que ça s'en vient tranquillement. »

Même s'il ne produit pas avec constance, son entraîneur John Hynes continue de l'utiliser au centre du deuxième trio de l'équipe et lui offre du temps de jeu avec l'avantage d'un homme.

Avant le match face aux Canadiens, jeudi (19 h 30 (HE); RDS, TSN, NHL.TV), Hughes était le troisième joueur le plus utilisé de l'équipe en avantage numérique avec une moyenne de 3:16 par match, juste derrière Taylor Hall (3:38) et Kyle Palmieri (3:22).

En plus de compter sur le soutien de son pilote, Hughes peut aussi se tourner vers Nico Hischier - le premier choix du repêchage de 2017 - et sur Taylor Hall - le premier choix de l'encan 2010 - s'il sent que les choses ne tournent pas rond.

« C'est sûr que je lui fais remarquer des petites choses ici et là, a expliqué Hischier. Si ta manière de jouer n'est pas digne de la note de A, essaie au moins de décrocher un B. Tu ne peux pas toujours être au sommet de ta forme, mais tu dois avoir confiance en ton jeu de manière assez constante.

« C'est un long processus, je suis passé par là, mais c'est probablement la chose la plus importante. »

Video: NJD@CGY: Hughes déjoue Rittich d'une belle feinte

Les Devils sont aussi passés par là, il n'y a pas si longtemps. Ils ont bien géré l'arrivée et le développement de Hischier, il y a deux ans, et on peut dire que ça s'est plutôt bien passé. L'organisation vient d'ailleurs de lui accorder un contrat de sept ans et 50,75 millions $.

« C'est bien pour nous de l'avoir vécu, a indiqué Hynes. Il y a des similitudes entre les deux dans le sens où ce sont des joueurs très compétitifs et qui sont convaincus de pouvoir faire la différence. Nico était probablement un joueur plus complet à son arrivée, mais Jack amène des outils offensifs différents. »

Au même point

Il est assez intéressant de comparer les statistiques de Hughes avec celles de Hischier et de Hall au même stade de leur carrière - tout en notant que ces derniers ont eu 19 ans avant la fin de leur première saison, ce qui ne sera pas le cas de Hughes, né au mois de mai.

À ses 23 premières rencontres, Hischier avait amassé quatre buts et 13 aides en 2017-18 tandis que Hall totalisait six buts et six mentions d'assistance en 2010-11 avec les Oilers d'Edmonton. La marge n'est pas énorme et c'est le signe que la marche est plutôt haute à cet âge.

Surtout pour un attaquant de plus petit gabarit comme Hughes (5 pieds 10 pouces, 170 livres), qui ne fait pas toujours le poids le long des rampes. Pour l'instant, du moins.

« Selon moi, sa taille et son poids n'ont aucune importance, a fait valoir le défenseur P.K. Subban. Quand il prend possession de la rondelle, c'est difficile de la lui enlever. Dans la LNH d'aujourd'hui, le gabarit ne change rien. C'est ton niveau de compétition et ton désir de vaincre qui font la différence.

« Je sais qu'il veut être un joueur élite dans cette Ligue et c'est ce qu'il deviendra. »
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.