Skip to main content

Cinq clés : Bruins vs Maple Leafs, match no 3

Toronto doit stopper le premier trio de Boston

par Dave McCarthy / Correspondant NHL.com

BRUINS vs MAPLE LEAFS

19 h HE; NBCSN, CBC, TVAS, NESN

Boston mène la série 2-0

TORONTO - Les Maple Leafs de Toronto vont tenter de ne pas se retrouver face à un déficit de 3-0 lundi quand ils accueilleront les Bruins de Boston au Air Canada Centre lors du quatrième match de la série de première ronde de l'Association Est.

Les Maple Leafs ont une fiche de 4-16 dans leur histoire lorsqu'ils tirent de l'arrière 2-0 dans une série 4 de 7.

Les Bruins ont eu le dessus pour les buts 12-4 dans cette série grâce à des victoires de 5-1 lors du premier match et 7-3 lors du suivant.

Voici cinq éléments clés à surveiller pour ce troisième match :

1. Le premier trio des Bruins peut-il garder son train d'enfer?

Les Maple Leafs devront trouver un moyen de contrer le premier trio de Boston, composé de Patrice Bergeron au centre, Brad Marchand à gauche et David Pastrnak à droite. Cette unité a amassé 20 points lors des deux premiers matchs de la série. Pastrnak a réussi un tour du chapeau, en plus d'ajouter trois passes, lors du match no 2, devenant par le fait même le plus jeune joueur (21 ans et 324 jours) à amasser six points dans un match de séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Il a fait tomber la marque de Wayne Gretzky (22 ans, 81 jours) en 1983.

« On ne peut pas leur laisser autant d'espace, croit le gardien Frederik Andersen. Ils ont passé trop de temps avec la rondelle et ils ont trop de talent pour qu'on leur laisse faire ça. Ils marquent de beaux buts et ça semble facile pour eux, mais je suis sûr qu'on peut changer cela. »

Video: TOR@BOS, #2: Triplé pour Pastrnak lors du match no 2

2. Un rôle plus important pour Plekanec

Au centre, Tomas Plekanec, qui a passé la grande majorité de son temps sur le quatrième trio depuis qu'il a été acquis par les Maple Leafs le 25 février, obtiendra une promotion et évoluera sur la deuxième ligne entre Patrick Marleau, à gauche, et Mitch Marner, à droite. Ces trois joueurs devraient voir beaucoup d'action face au trio de Bergeron.

« On devra être efficace en défensive, mieux faire que l'adversaire et jouer en unité de cinq, a dit Plekanec. Ce n'est pas la tâche d'un seul joueur de les rendre moins efficaces. »

Dominic Moore effectuera son retour dans la formation après avoir été retranché lors des six dernières rencontres. Il sera au centre de la quatrième ligne. L'attaquant Leo Komarov, qui été victime d'une blessure au bas du corps lors du deuxième match, ne jouera pas.

3. Les unités spéciales

Le jeu de puissance des Bruins, qui était en feu à la fin de la saison, a converti cinq de ses dix opportunités lors des deux premiers matchs.

Le défenseur Ron Hainsey, qui mène la colonne du temps de glace en désavantage numérique chez les Maple Leafs après deux matchs (10:59), estime qu'il serait difficile d'identifier un seul problème avec le jeu à moins d'un homme de son équipe jusqu'à présent.

« Ce serait ardu de mettre le doigt sur le bobo. Ils marquent beaucoup et c'est ça le plus gros problème, a rappelé Hainsey. Je n'essaye pas d'être drôle. Ils passent trop de temps dans notre zone et on écope de trop de pénalités. C'est donc difficile de dire quelle est la chose à corriger pour nous. »

Le jeu de puissance de Toronto a marqué une fois en sept occasions jusqu'à présent, en plus de ne pas réussir à s'illustrer à deux occasions en deuxième période du premier match alors que la marque était 1-1.

4. Andersen de retour devant le filet

Andersen obtiendra le départ pour les Maple Leafs. Il a été retiré du deuxième match après avoir permis trois buts sur cinq lancers, et l'entraîneur-chef Mike Babcock a été critique de sa performance.

« Ton travail est de te faire frapper par la rondelle, mais quand ils attaquaient, ce n'est pas ce qui se passait. On devait faire quelque chose de différent », a dit Babcock.

Ce dernier a affirmé dimanche que les succès des Bruins offensivement étaient la responsabilité de toute son équipe, mais qu'il n'a jamais hésité à faire de nouveau appel à Andersen, même s'il a permis huit buts en 45 tirs jusqu'à présent dans la série.

« Nous n'avons pas fait un bon travail devant lui, a indiqué Babcock. On doit donner une chance à notre gardien d'être bon. Nous ne l'avons pas fait. Freddie est notre homme. »

5. Riley Nash de retour pour les Bruins

Riley Nash sera au centre du troisième trio de Boston après avoir raté les sept derniers matchs. Il avait été sévèrement coupé à l'oreille gauche quand il a reçu un tir de son coéquipier Torey Krug directement à la tête le 31 mars. Il avait eu besoin de 40 points de suture. Nash a établi de nouvelles marques personnelles cette saison avec 15 buts, 26 passes et 41 points en 76 parties. 

« Ce n'est pas facile d'entrer dans une série qui est déjà commencée, mais l'atmosphère dans le vestiaire va m'aider. Les gars ont fait tout un travail et ce sera un atout pour moi. Une fois que je vais avoir donné quelques mises en échec, et en avoir reçu, ça va me permettre de me libérer l'esprit et de rapidement me sentir à l'aise avec la vitesse du jeu. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.