Skip to main content

Aperçu de la série Capitals vs Penguins

Les deux meilleures équipes dans la LNH en saison régulière s'affrontent au deuxième tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

Capitals de Washington (M1) vs Penguins de Pittsburgh (M2)
Fiche entre les deux équipes cette saison :
Washington 2-0-2
Dernier duel en séries : 2016, deuxième tour dans l'Association de l'Est; les Penguins l'ont emporté 4-2
Historique des affrontements en séries : Les Penguins mènent 8-1

Comment ont-ils atteint le deuxième tour

Les Capitals de Washington, qui ont terminé au premier rang dans la section Métropolitaine et ont remporté le trophée des Présidents en vertu d'une fiche de 55-19-8 (118 points), ont défait les Maple Leafs de Toronto en six matchs au premier tour éliminatoire dans l'Association de l'Est. Les Penguins de Pittsburgh, qui ont pris le deuxième rang dans la section Métropolitaine ainsi qu'au classement général de la LNH avec un dossier de 50-21-11 (111 points), ont éliminé les Blue Jackets de Columbus en cinq rencontres au premier tour.

La série quatre de sept entre les Capitals et les Penguins commencera jeudi au Verizon Center (19 h 30 (HE); TVA Sports, SN, NBCSN).

Depuis le début de la présente saison, il semblait inévitable que Washington et Pittsburgh allaient s'affronter de nouveau en séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Après avoir vaincu les Capitals au deuxième tour éliminatoire, le printemps dernier, les Penguins ont poursuivi leur parcours pour éventuellement décrocher la Coupe Stanley.

Bien que plusieurs observateurs s'attendaient à ce que les Capitals disposent facilement des jeunes Maple Leafs au premier tour, ils ont finalement survécu à une dure série au cours de laquelle cinq matchs ont nécessité la tenue d'une prolongation, ce qui égale un record de la ligue. Les Penguins ont réussi à avoir le dessus plus rapidement sur les Blue Jackets et ce, même si l'équipe compte un groupe imposant de joueurs blessés, y compris le gardien Matt Murray (bas du corps) et le défenseur Kristopher Letang, qui a vu sa saison prendre fin quand il a subi une intervention chirurgicale au cou.

Cinq éléments à surveiller

Alex Ovechkin-Sidney Crosby III : Cette série ne résume pas seulement à un duel entre le capitaine des Capitals Alex Ovechkin et le capitaine des Penguins Sidney Crosby, le troisième de l'histoire en séries, mais c'est toujours un événement digne d'intérêt quand deux des plus grandes vedettes du hockey s'affrontent. Crosby a terminé au premier rang des buteurs dans la LNH en saison régulière avec 44 filets et il a terminé à égalité au deuxième rang pour les points, avec 89. Il a ensuite récolté sept points (deux buts, cinq aides) durant la série de premier tour contre Columbus. Les 33 filets d'Ovechkin en saison régulière représentent son plus modeste total à l'issue d'une saison complète depuis 2010-11, quand il avait inscrit 32 buts, mais il a marqué trois fois contre les Maple Leafs au premier tour.

Du « Flower power » devant le filet : Le gardien des Penguins Marc-André Fleury s'apprêtait à amorcer le premier tour contre les Blue Jackets au même endroit qu'il a occupé durant le parcours des Penguins vers la conquête de la Coupe Stanley, le printemps dernier - sur le banc, en tant que second de Murray. Mais ce dernier s'est blessé au bas du corps pendant l'échauffement qui a précédé le match no 1. Se trouvant dans une situation inverse à celle de l'an dernier, alors que Murray avait brillé pendant que Fleury se remettait d'une commotion cérébrale, Fleury a transporté les Penguins sur ses épaules par moments face aux Blue Jackets, y allant notamment d'une prestation de 49 arrêts à l'occasion d'une victoire de 5-2 signée dans le match no 5. Il a conclu la série avec une moyenne de buts alloués de 2,52 et un pourcentage d'arrêts de ,933. Alors que rien n'indique que Murray ne s'approche d'un retour au jeu, le filet des Penguins appartient toujours à Fleury.

L'absence de Kristopher Letang : Pittsburgh a réussi à bien se débrouiller en défensive en l'absence de Letang au premier tour, alors que Fleury a racheté plusieurs des erreurs qui ont été commises devant lui. Les Penguins ont laissé les Blue Jackets avoir le dessus au chapitre des tirs au but dans quatre des cinq matchs de la série, accordant 38,8 tirs par rencontre contre Columbus alors qu'ils en avaient donné 28 en moyenne au cours des séries du printemps 2016, quand Letang avait été le chef de file de l'équipe avec un temps de glace de 28:52 par match. Les Penguins ont préconisé une approche collective pour tenter de combler le vide laissé par l'absence de Letang, alors que ses minutes de jeu ont été réparties à parts quasi égales entre Justin Schultz (21:16), Olli Maatta (20:57), Trevor Daley (20:22), Ian Cole (19:56), Ron Hainsey (19:44) et Brian Dumoulin (19:44).

La question de la profondeur : En récoltant sept points (deux buts, cinq aides) durant la série de l'an dernier entre les deux équipes, Ovechkin a mieux fait que Crosby (deux aides) et Evgeni Malkin (un but, une aide) à eux deux, mais les Penguins ont eu le dessus en raison de leur profondeur. Le troisième trio de Pittsburgh, composé de Carl Hagelin (trois buts, quatre aides), Nick Bonino (deux buts, trois aides) et Phil Kessel (deux buts, quatre aides) a alors obtenu 18 points au total. Cette année, Hagelin est toujours à l'écart du jeu en raison d'une blessure au bas du corps, mais les Penguins ont tiré profit de la contribution d'autres joueurs, tels que Jake Guentzel (cinq buts, une aide) et Bryan Rust (quatre buts). Les Capitals comptent 11 attaquants qui ont marqué au moins 10 buts en saison régulière, mais c'est encore une fois leurs joueurs de premier plan qui ont fait la différence contre les Maple Leafs, mis à part la surprenante production de trois buts de Tom Wilson.

La guerre des jeux de puissance : Les Penguins et les Capitals ont terminé à égalité au troisième rang dans la ligue en avantage numérique durant la saison régulière, avec un pourcentage d'efficacité de 23,1 pour cent, et les deux équipes ont mieux fait encore à ce chapitre depuis le début des séries. Les Penguins ont inscrit cinq buts en 15 occasions (33,3 pour cent) durant le premier tour, alors que les Penguins affichent un rendement de 5-en-17 (29,4 pour cent). Kessel (deux buts, deux aides) et Malkin (quatre aides) ont chacun amassé quatre points en supériorité numérique au profit des Penguins. T.J. Oshie (un but, deux aides) et Kevin Shattenkirk (trois aides) ont quant à eux totalisé trois points chacun dans ce contexte du côté des Capitals.

La série en chiffres

11 : Nombre de points récoltés par Malkin (deux buts, neuf aides) au premier tour éliminatoire contre Columbus, faisant de lui le meilleur marqueur des séries à l'heure actuelle.

15 : Nombre de buts que les Capitals et les Penguins ont marqués, à eux deux, à leur dernier affrontement en saison régulière, le 16 janvier dernier au PPG Paints Arena. Les Penguins l'ont alors emporté 8-7 grâce au but que Conor Sheary a inscrit en prolongation.

0,49 : La moyenne de buts marqués par match affichée par Kessel et Ovechkin en séries sur l'ensemble de leur carrière. Kessel (,4902) a le dessus sur Ovechkin (,4889) par quelques points de pourcentage chez les joueurs actifs (au moins 40 matchs éliminatoires).

Sous les projecteurs

Penguins: Justin Schultz, défenseur - En l'absence de Letang, Schultz devient le défenseur qui a les plus belles habiletés offensives au sein de l'équipe. Il a amassé trois points (toutes des mentions d'aide) durant le premier tour après avoir terminé à égalité au septième rang chez les arrières de la ligue en saison régulière avec une récolte de 51 points (12 buts, 39 aides). L'athlète de 26 ans a joué un rôle de soutien avec les Penguins durant leur parcours vers la conquête de la Coupe Stanley, le printemps dernier, alors qu'il a obtenu un temps de glace de 13:00 par match, mais il aura un impact plus important dans cette série et il devra bien jouer dans les deux sens de la patinoire.

Capitals : Braden Holtby, gardien - Dans la série de l'an dernier entre les deux équipes, Holtby (moy. 2,57, %Arr. ,923) a moins bien fait que Murray (moy. 2,40, %Arr. ,926). Il devra mieux faire dans cette série. Lauréat du trophée Vézina l'an dernier et encore finaliste cette année, Holtby a eu certaines difficultés face aux Maple Leafs avant de trouver ses repères lors des deux derniers matchs, si bien qu'il a conclu la série avec une moyenne de 2,36 et un pourcentage d'arrêts de ,925.

Les clés de la victoire

Capitals : Appliquer une pression constante. C'est la meilleure façon d'exploiter les carences en défensive que les Penguins affichent en l'absence de Letang. Les Capitals doivent jouer avec robustesse dans la zone des Penguins et mettre Pittsburgh sous pression afin de provoquer des revirements qui mèneront à des occasions de marquer. C'est ce qui a fini par payer des dividendes contre les Maple Leafs. Les Blue Jackets ont fait du boulot correct à cet égard face aux Penguins au premier tour, mais ils ont manqué de finition. Les Capitals ont des joueurs mieux outillés pour tirer profit de telles opportunités de marquer.

Penguins : Vitesse. La profondeur qu'ils ont au chapitre de la vitesse et des habiletés à l'attaque a donné du fil à retordre aux Capitals, la saison dernière, et ça pourrait rapporter des dividendes encore une fois. Les Capitals ont parfois peiné au premier tour quand les Maple Leafs ont exploité leur vitesse. Si les Penguins peuvent forcer les Capitals à jouer sur les talons pendant de longues séquences de jeu en mettant de l'avant leur vitesse, cela pourrait leur permettre de mieux cacher leurs faiblesses en défensive.

En voir plus