Skip to main content

Analyse : match no 6, Penguins-Sharks

Le but de Letang et une défensive hermétique en troisième ont aidé Pittsburgh à remporter un quatrième titre

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

SAN JOSE - Les Penguins de Pittsburgh ont vaincu les Sharks de San Jose 3-1 dans le match no 6 de la Finale de la Coupe Stanley au SAP Center dimanche afin de remporter la Coupe pour la quatrième fois de leur histoire.

Les Penguins ont marqué le premier but pour la cinquième fois de la série lorsque le tir de la pointe gauche de Brian Dumoulin s'est faufilé sous le bloqueur du gardien Martin Jones en avantage numérique après 8:16 de jeu en première période.

Logan Couture a permis aux Sharks de créer l'égalité à 6:27 de la période médiane, mais le défenseur Kris Letang a redonné les devants aux Penguins 1:19 plus tard.

Le gardien recrue Matt Murray (18 arrêts) et la défensive hermétique des Penguins en troisième période ont fait en sorte que le but de Letang devienne le but gagnant. Patric Hornqvist a scellé le gain des siens avec un but dans un filet désert alors que le cadran affichait 1:02.

Ce que nous avons appris : Dans ce qui s'est avéré être la meilleure partie de la Finale de la Coupe Stanley, chaque équipe a affiché un très haut niveau de jeu. Les Penguins ont fait légèrement mieux, et ils méritent entièrement d'être sacrés champions de la Coupe Stanley.

Letang a été fantastique, inscrivant le but gagnant et étant utilisé pendant 29:23.

Après un début de match chancelant dans un revers de 4-2 au cours de la cinquième rencontre, Murray a de nouveau rebondi. Il a montré qu'il était près dès le départ lorsqu'il s'est dressé devant Matt Nieto qui s'est amené en échappée à 6:38. Lorsque les Sharks ont augmenté la pression en deuxième période, Murray a répondu à l'appel, n'étant déjoué que par un tir de Couture au travers un écran depuis le cercle gauche.

Les Penguins ont fermé la porte défensivement en troisième période, limitant les Sharks à deux lancers. Jones (25 arrêts) a de nouveau fait de son mieux devant le filet, mais les Sharks n'ont pu lui offrir un autre but.

Les Penguins ont corrigé ce qui n'allait pas dans leur jeu de puissance au cours des trois premiers matchs (0-en-6), alors qu'ils ont touché la cible en supériorité numérique pour une troisième partie de suite.

Ce que ça signifie pour les Penguins : Ils ont mis la touche finale à un revirement remarquable de leur saison après avoir affiché une fiche de 15-14-3 le 19 décembre avant de remporter la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2009.

Ce que ça signifie pour les Sharks : Ils se sont accrochés malgré le fait qu'ils aient été dominés pendant la majorité de la série, eux qui sont passés à deux victoires de soulever la Coupe Stanley pour la première fois de leur histoire de 25 ans.

Moment clé : Le SAP Center était déchaîné après que Couture eut créé l'égalité 1-1, mais Letang et les Penguins ont riposté avec une bonne présence pour reprendre les devants. Letang, qui a été sensationnel en contrôle de rondelle pendant une longue présence en zone des Sharks, a accepté une passe de Sidney Crosby et son tir sur réception du cercle droit a touché le bâton de Jones avant de terminer sa course derrière le gardien à 7:46.

Héros obscur : Avant de marquer dans un filet désert pour sceller la victoire des siens, Hornqvist s'est de nouveau sacrifié physiquement pour aider les Penguins à l'emporter. Ses cinq lancers bloqués et ses quatre mises en échec ont représenté des sommets pour Pittsburgh.

La suite : Les Penguins vont passer un bel été à célébrer, et chacun des joueurs aura la chance de passer une journée avec la Coupe Stanley.

 

En voir plus