Skip to main content

5 Questions: Stars de Dallas

Les blessures mettront à l'épreuve la profondeur de l'équipe tandis que les gardiens Kari Lehtonen et Antti Niemi devront mieux faire

par Sean Shapiro / Correspondant LNH.com

Chacune des 30 équipes de la LNH vit des hauts et des bas au cours d'une saison. Voici cinq questions cruciales qui décideront du sort des Stars de Dallas en 2016-17 :

Les Stars pourront-ils bien faire malgré les nombreux blessés?

L'entraîneur Lindy Ruff a dit n'avoir jamais vu une de ses équipes être autant affectée par les blessures. Les Stars seront privés de l'attaquant Mattias Janmark pour une période d'au moins cinq mois, et peut-être pour toute la saison, après qu'il eut été opéré pour un trouble de l'articulation du genou. Le joueur de centre Cody Eakin sera à l'écart du jeu au moins jusqu'en novembre à cause d'une blessure au genou. Les attaquants Tyler Seguin (fêlure au talon), Ales Hemsky (aine), Devin Shore (cheville) et le capitaine Jamie Benn (opération aux muscles abdominaux) ont dû s'absenter pendant le camp d'entraînement, mais ils devraient être prêts à temps pour le match d'ouverture du 13 octobre contre les Ducks d'Anaheim. Reste qu'on sent dans le vestiaire des Stars que la situation inquiète.

Le système à deux gardiens fonctionnera-t-il?

Kari Lehtonen et Antti Niemi se partageront encore une fois la tâche devant le filet, mais Dallas a besoin que ses gardiens fassent mieux que la saison dernière. Lehtonen et Niemi ont chacun décroché 25 victoires l'hiver dernier, mais ensemble ils n'ont affiché qu'un pourcentage d'arrêts de ,904. Aucun des deux n'a été à la hauteur en séries éliminatoires de la Coupe Stanley et cela a mené à l'élimination des Stars aux mains des Blues de St. Louis au deuxième tour dans l'Association de l'Ouest.

John Klingberg peut-il faire encore mieux?

En deux saisons, Klingberg, qui a 24 ans, s'est forgé une place parmi les meilleurs défenseurs offensifs dans la LNH. La saison dernière, il a récolté 58 points (10 buts, 48 aides) en 76 matchs, mais il n'a pas eu le même impact en séries, quand il a été limité à quatre points en 13 rencontres. Ruff a dit vouloir que Klingberg élève son niveau de jeu d'un cran en zone défensive cette saison et qu'il commence à jouer en désavantage numérique. Klingberg se dit prêt à le faire et il pourrait être un candidat au trophée Norris s'il progresse autant que les Stars l'espèrent.

Quelle allure aura la brigade défensive?

Dallas sera plus jeune à la ligne bleue cette saison à la suite des départs d'Alex Goligoski, Kris Russell et Jason Demers. Dan Hamhuis est probablement celui qui remplacera Goligoski au sein du premier duo d'arrières aux côtés de Klingberg, tandis que Johnny Oduya et Stephen Johns semblent assurés de former le deuxième duo. Cela laisse quatre joueurs en lice pour les deux derniers postes réguliers en vue du match d'ouverture : Jordie Benn, Patrik Nemeth, Jamie Oleksiak et Esa Lindell. Benn, Nemeth et Oleksiak ont été rayés de l'alignement à différents moments dans les séries du printemps dernier, mais pourraient se voir confier des tâches plus importantes cette saison. Lindell, qui a 22 ans, a été solide avec Équipe Finlande durant la Coupe du monde de hockey 2016 et cela pourrait lui valoir un poste au sein de la formation.

Le jeu de puissance sera-t-il à la hauteur de sa réputation?

Après le premier match préparatoire, l'attaquant Jiri Hudler a déclaré que les Stars devraient afficher « le plus puissant des jeux de puissance » cette saison. Compte tenu du personnel qu'il y a en place, cette affirmation a des chances de se réaliser. Cinq joueurs des Stars qui ont amassé au moins 55 points la saison dernière sont de retour avec l'équipe : Benn (89 points), Seguin (73), le joueur de centre Jason Spezza (63), Klingberg (58) et l'ailier gauche Patrick Sharp (55). Dallas a par ailleurs mis la main sur Hudler, qui a récolté 46 points (16 buts, 30 aides) en 72 matchs avec les Flames de Calgary et les Panthers de la Floride, l'hiver dernier, en lui accordant un contrat d'un an d'une valeur de 2 millions $ avec les Stars, le 24 août. La saison dernière, l'avantage numérique des Stars a été le quatrième plus efficace dans la Ligue, avec un taux de succès de 22,1 pour cent.

 

En voir plus