Skip to main content

31 en 31 : Les grands enjeux chez les Maple Leafs

La constance des jeunes joueurs et la profondeur des gardiens parmi les grands points d'interrogation à Toronto

par Dave McCarthy / Correspondant LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Maple Leafs de Toronto :

Les attentes envers les Maple Leafs de Toronto ont été tempérées avant la dernière saison, mais malgré le fait qu'ils ont dû miser sur huit recrues à certains moments, ils se sont qualifiés aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois dans une saison de 82 matchs depuis 2003-04.

Après avoir poussé les vainqueurs du trophée des Présidents, les Capitals de Washington, à six matchs -- chacun étant décidé par un but et cinq d'entre eux étant décidés en prolongation -- en première ronde dans l'Association de l'Est, les attentes seront beaucoup plus élevées cette saison.

Voici trois questions auxquelles les Maple Leafs devront répondre:

1. Auston Matthews, Mitchell Marner et William Nylander peuvent-ils reproduire les succès de leur saison recrue ?

Les Maple Leafs ont déployé un trio dynamique de joueurs de centre recrues la saison dernière. Matthews a mené Toronto avec 69 points (40 buts) en 82 rencontres, Marner en a récolté 61 (19 buts) en 77 parties et Nylander en a récolté 61 (22 buts) en 81 matchs.

Chacun a eu un impact énorme pour amorcer leur carrière dans la LNH. Ce sera à eux d'éviter le lendemain de veille.

« J'accepte l'idée que la ligue devient plus difficile chaque année et alors ta préparation pour la saison prochaine est si importante, a déclaré l'entraîneur Mike Babcock. Si tu crois avoir assuré ta place, tu es en train de la perdre. Il vaut mieux vivre dans la peur. Si tu continues de t'améliorer, tu auras une chance d'être bon chaque saison. Sinon, peu importe l'an, ça va te faire mal parce que tu n'as pas fait le travail nécessaire. »

2. Y a-t-il suffisamment de profondeur devant le filet ?

Les Maple Leafs ont fortement misé sur Frederik Andersen la saison dernière. Il a entamé 66 matchs et a compilé une fiche de 33-16-14, gagnant ainsi 80 des 95 points obtenus par Toronto. Cherchant un réserviste fiable, les Maple Leafs ont réclamé Curtis McElhinney au ballottage des Blue Jackets de Columbus le 10 janvier. Il a affiché un dossier de 6-7-0 en 14 matchs avec Toronto avant de signer une entente de deux ans de 1,7 million $ le 1er juillet. Garret Sparks, qui a disputé 17 matchs dans la LNH, devrait être le prochain à être rappelé des Marlies de Toronto de la Ligue américaine de hockey. McElhinney et Sparks pourront-ils prendre le relais si Andersen rate beaucoup de temps?

31 en 31 Maple Leafs: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirsAnalyse pour les poolers

3. La défensive est-elle suffisamment solide pour rivaliser pour l'obtention de la Coupe Stanley ?

Le top-4 défensif des Maple Leafs est composé du duo de Morgan Rielly et Ron Hainsey et celui de Jake Gardiner et Nikita Zaitsev, selon Babcock. Cela laisserait des postes vacants aux défenseurs Martin Marincin, Connor Carrick, Travis Dermott et les joueurs autonomes Calle Rosen et Andreas Borgman.

« Notre défensive s'est vraiment améliorée la saison dernière, a affirmé Babcock. Nous avons eu beaucoup de joueurs qui ne l'avaient pas auparavant vécu, mais je crois que l'expérience qu'ils ont obtenue la saison dernière et les attentes élevées envers lui aideront à les améliorer. »

En voir plus