Skip to main content

31 en 31 : Les grands enjeux chez les Flyers

L'adaptation des recrues à la LNH et le jeu à cinq contre cinq sont au coeur des discussions chez les Flyers

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Flyers de Philadelphie : 

Les Flyers de Philadelphie ont raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la troisième fois en cinq saisons, mais ont été récompensés lorsqu'ils ont obtenu le deuxième choix du repêchage de 2017 lors de la loterie.

Ils ont sélectionné l'attaquant Nolan Patrick et il sera probablement l'une des cinq recrues dans la formation au début de la saison.

Les Flyers seront aussi plus jeunes en défensive et ils croient avoir fait un changement devant le filet qui leur sera favorable.

Voici trois questions auxquelles les Flyers devront répondre :

1. Quelle sera la réponse des recrues?

Le directeur général Ron Hextall a déclaré au terme de la saison qu'il était temps d'amorcer le virage jeunesse chez les Flyers. Il a démontré de l'engagement en ajoutant un seul joueur de la LNH sur le marché des joueurs autonomes; le gardien Brian Elliott.

Patrick devrait avoir un poste dans le top-9, tout comme l'attaquant Oskar Lindblom, un choix de cinquième tour (no 138) au repêchage de 2014 qui a terminé au quatrième rang chez les pointeurs de la Ligue élite de Suède avec 47 points (22 buts, 25 aides) en 52 matchs.

Les défenseurs Samuel Morin, Robert Hagg, Travis Sanheim et Philippe Myers devraient lutter pour un des deux postes disponibles à la ligne bleue.

« À un certain point, nous tentons de nous rajeunir, mais nous ne pouvons pas le faire au détriment de notre rendement sur la patinoire, a dit le directeur général Ron Hextall. Nous croyons que nos jeunes en ont fait assez pour avoir une chance de faire l'équipe. »

31 en 31 Flyers: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Analyse pour les poolers

2. Est-ce que Brian Elliott représente une amélioration devant le filet?

L'objectif des Flyers au cours de la saison morte était de trouver de la constance devant le filet. Ils croient l'avoir fait en faisant l'acquisition de Brian Elliott. Il remplacera Steve Mason, qui a signé un contrat de deux ans avec les Jets de Winnipeg.

Elliott a connu un début de saison difficile, mais a maintenu un dossier de 23-9-2 avec une moyenne de buts alloués de 2,27 et un taux d'efficacité de ,919 à ses 36 derniers matchs pour aider les Flames de Calgary à participer aux séries éliminatoires.

Mason a affiché un taux d'efficacité de ,919 à forces égales comparativement à ,918 pour Elliott. Mason a fait face à 229 tirs de plus (1297-1068). Ils ont tous les deux gagné 26 matchs, mais Elliott (32) a trois ans de plus que Mason (29).

3. Peuvent-ils être meilleurs à cinq contre cinq?

Depuis la saison 2011-12, aucune équipe ne s'est fiée autant sur son avantage numérique que les Flyers, en marquant 25,9 pour cent de leurs buts (327 sur 1260) avec l'avantage d'un homme. Mais l'une des raisons pour lesquelles ils ont raté les séries la saison dernière a été leur manque de production à cinq contre cinq, où ils n'ont inscrit que 128 buts, le quatrième plus bas total dans la LNH à égalité avec les Canucks de Vancouver.

Accorder plus de temps de jeu à l'attaquant Jordan Weal pourrait aider. Il a obtenu sept buts à forces égales en 23 matchs la saison dernière et pourrait combler la perte de Brayden Schenn, qui a été échangé aux Blues de St. Louis, le 23 juin. Schenn a amassé un but de plus que Weal à cinq contre cinq en 79 rencontres.

En voir plus