Skip to main content

31 en 31 : Les grands enjeux chez les Coyotes

L'Arizona espère que le nouvel entraîneur Rick Tocchet pourra accélérer la reconstruction dans le désert

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Coyotes de l'Arizona:

Les Coyotes ne se sont pas qualifiés aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley depuis 2012, quand ils ont atteint la finale de l'Association de l'Ouest. Les trois dernières saisons ont été les plus éprouvantes, alors que l'équipe a fini au 29e, 24e et 28e rang, respectivement, dans le classement général.

Ça, c'est la mauvaise nouvelle.

La bonne nouvelle? Les Coyotes ont eu l'occasion d'orchestrer une reconstruction massive sous les ordres du plus jeune directeur général de la LNH, John Chayka (28 ans). Il y a maintenant de l'optimisme dans le désert avec l'espoir que plus des espoirs acquis par l'Arizona deviendront de joueurs d'impact dans la LNH cette saison.

Cependant, l'optimisme ne cache pas l'incertitude. Les Coyotes ignorent encore le nombre de jeunes joueurs -- neuf d'entre eux, ayant chacun 22 ans ou moins, pourraient disputer le match d'ouverture -- qui feront partie du noyau de joueurs qui transformeront l'équipe en gagnants.

Voici trois questions auxquelles les Coyotes devront répondre en 2017-18:

1. Rick Tocchet va-t-il inspirer le meilleur de ses jeunes joueurs?

Tocchet, nommé entraîneur des Coyotes le 11 juillet pour remplacer Dave Tippett, a été embauché grâce en grande partie à sa capacité de communiquer avec les joueurs. Il a connu des succès à titre d'adjoint avec les Penguins de Pittsburgh, les guidant à deux victoires consécutives de la Coupe Stanley parce qu'il a servi comme liaison entre les joueurs et l'entraîneur Mike Sullivan. Il était commun d'entendre les joueurs des Penguins, surtout les attaquants Phil Kessel et Sidney Crosby, faire l'éloge de Tocchet. C'est maintenant à Tocchet de communiquer avec un groupe de jeunes joueurs afin de susciter leur meilleur jeu. Il ne doit pas promettre une place en séries cette saison, mais les Coyotes devront montrer des signes de progrès afin de prouver que la reconstruction se déroule comme prévu.

2. Dylan Strome, Clayton Keller et Christian Fischer pourront-ils avoir un impact?

Strome, Keller et Fischer devraient être les trois meilleures recrues des Coyotes cette saison. Strome pourrait être le joueur de centre no 2 des Coyotes derrière Derek Stepan. Keller pourrait occuper un poste parmi le top-6, alors que Fischer devrait se trouver au sein d'un des trois premiers trios. À plusieurs égards, le développement des Coyotes cette saison dépend de la performance de ces trois attaquants. S'ils ont un impact et si les autres jeunes joueurs comme le défenseur Jakob Chychrun et les attaquants Max Domi, Anthony Duclair, Christian Dvorak et Lawson Crouse passent à la prochaine étape, les Coyotes feront les progrès qu'ils souhaitaient.

3. Antti Raanta est-il capable d'être un gardien no 1?

Les Coyotes espèrent que Raanta, un réserviste dans la LNH, pourra faire le saut comme gardien no 1. Raanta, qui remplacera Mike Smith (échangé aux Flames de Calgary), devra stabiliser les Coyotes. Ils veulent être une équipe qui possède la rondelle, mais ils ont voulu l'être la saison dernière et ils ont figuré au dernier rang dans la LNH au chapitre du pourcentage de tentatives de tirs (45,5 pour cent) et au chapitre du différentiel de tirs (moins-6,3 par match). Raanta doit s'attendre à faire face à beaucoup de lancers cette saison, mais ça signifie également qu'il aura la chance de prouver qu'il est le joueur d'impact dont les Coyotes ont besoin.

En voir plus