Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Approvisionnement dans l'esprit des Fêtes

La collecte alimentaire annuelle des Canadiens dans le cadre de La Grande Guignolée des médias a lieu ce jeudi

par Dan Braverman, traduit par Vincent Régis @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Les Canadiens tiendront leur collecte alimentaire annuelle jeudi et comptent sur la générosité des Montréalais pour que l'événement soit un succès.

Le club se joindra à La Grande Guignolée des Médias, pour laquelle les médias et autres organisations s'unissent pour amasser des denrées non périssables et de l'argent à travers la province. La nourriture amassée sera donnée à Moisson Montréal et à la Société Saint-Vincent-de-Paul, qui aideront dans la redistribution à Montréal.

À partir de 6h et jusqu'au début du match de jeudi contre les Flames de Calgary, les Canadiens accepteront les dons à la Cour Rio Tinto, située aux abords du Centre Bell. Les fans qui feront des dons seront accueillis par différents membres de l'organisation des Canadiens - incluant Youppi! - et les partenaires diffuseurs. Un peu avant le début du match, plusieurs Anciens Canadiens ainsi que les conjointes des joueurs seront à l'œuvre pour accepter les contributions.

Un tirage se fera également chaque heure pour des billets pour le match en soirée. Selon le site de la Fondation des Canadiens pour l'enfance, plus de 163 000 personnes nécessitent le soutien des banques alimentaires au Québec chaque mois.

La directrice générale de la Fondation, Geneviève Paquette, est fière que l'organisation soit en mesure de se joindre à la cause et de participer à l'événement, mais souligne que les besoins sont criants à longueur d'année.

«Le jour où la collecte a lieu, ça fait partie d'une initiative collective, mais chaque jour est un bon jour pour donner des denrées non périssables. Ça semble naturel de tenir cet événement dans le temps des Fêtes, c'est d'ailleurs pourquoi on le fait à ce temps-ci de l'année, mais on entend souvent les banques alimentaires en février, mars, avril et durant l'été nous dire qu'elles n'ont pas assez de denrées pour aider tous ceux qui demandent de l'aide. C'est vraiment important», explique Mme Paquette.

En voir plus