Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Kinkaid : expert Twitter

Après chaque victoire des Canadiens, le gardien Keith Kinkaid vous fera son propre résumé de match

par Matt Cudzinowski. Traduit par Florence Labelle. @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - Si vous n'avez pas vu le tweet de Keith Kinkaid après la victoire de samedi soir, vous devriez assurément y jeter un œil.

Tweet from @Blockaid1: #gohabsgo get the W on this wild Saturday night in the 6������. ������ & ������each tallying 1🚨& 1🍎. 👨🏼w/ 3pt night(1🚨,2🍎). ���🏽 getting his 1st 🚨of the year. 🧫 w/ a big PS 🚨. Adding 🍎s are 🚀(2)&🇫🇮(1). 🐆 w/ the lone shootout 🚨.💲w/ 32svs & sealing the deal in the Shootout! pic.twitter.com/9vmIicXwbr

Ce que vous voyez ici est un résumé de match victorieux constitué essentiellement d'émojis que le gardien de 30 ans a soigneusement choisis pour surnommer certains de ses coéquipiers.

Lundi, on a demandé à Kinkaid d'expliquer comment il en est venu à cette pratique unique, affectueusement appelée « Kincode », il y a quelques années alors qu'il était un membre des Devils du New Jersey.

« Je le fais après chaque victoire. Je me suis inspiré [du joueur d'arrêt-court] Didi Gregorius, des Yankees. Je suis un grand partisan des Yankees. J'ai un peu repris son idée. C'est juste amusant d'interagir avec les partisans et d'essayer de leur faire deviner une énigme », a dévoilé Kinkaid, qui est suivi par un impressionnant total de plus de 35 000 personnes, sur Twitter.

Pour ce qui est du GIF animé sous le tweet, disons simplement que le natif de Farmingville, dans l'était de New York, a voulu s'amuser sans méchanceté aux dépens des Maple Leafs.

« C'est la chanson de but des Maple Leafs de Toronto, "You Make My Dreams"», a expliqué Kinkaid, le sourire aux lèvres, au sujet de la très connue chanson de Hall & Oates. « Une façon de m'en moquer gentiment.»

Kinkaid reconnait avoir reçu un peu d'aide dans sa sélection d'émojis pour chacun de ses coéquipiers.

Merci Jaclyn Phillips!

« Certains sont plus difficiles que d'autres. Certains sont faciles à comprendre. Je dois donner le mérite à ma copine. Elle m'a vraiment aidé avec plusieurs d'entre eux. Je n'aurais assurément pas pu les trouver tous moi-même », a dit le vétéran de sept saisons dans la LNH. « Je n'ai pas encore l'équipe au complet. J'y vais match par match. »

Donc pour quelle raison l'assistant Brendan Gallagher s'est-il vu attribuer « l'homme à la moustache » après sa solide performance de samedi soir?

« Je n'arrivais pas à penser à autre chose », s'est esclaffé Kinkaid. « Il a les cheveux blonds, et parfois il a un petit peu de pilosité faciale. J'ai décidé que c'était celui qui lui ressemblait le plus. »

Video: Keith Kinkaid explique le Kincode

Plus sérieusement, Kinkaid fera ses débuts avec les Canadiens à un certain moment, cette semaine, puisque ceux-ci ont trois matchs en quatre soirs inscrits à leur calendrier.

L'entraîneur-chef Claude Julien n'était pas en mesure de confirmer à quel match il serait assigné, mais Kinkaid se dit prêt à y aller dès qu'il recevra le signal.

« Je vais faire comme si c'était n'importe quel match. Je me sentais vraiment bien en présaison. J'essaie juste de préserver mon cardio et de rester en forme adéquate pour les matchs, et je serai là pour l'équipe quand elle aura besoin de moi », a dit Kinkaid. « Je serai prêt quand le match viendra. »

Regarder les matchs à Raleigh et Toronto a été un pur régal pour Kinkaid qui apprécie chaque seconde de son expérience avec les Canadiens, jusqu'à présent.

« Je suis juste heureux de faire partie de cette équipe. On a beaucoup de belles choses qui se passent pour nous, en ce moment, et on est très excités d'avoir connu un bon départ », a conclu Kinkaid. « On est très acharnés. On n'abandonne jamais quand on tire de l'arrière. C'est génial de nous voir nous démener, même aussi tôt dans la saison. Je pense que ça nous donne confiance pour les matchs à venir. On ne s'avoue jamais vaincus. On est une équipe très excitante à regarder jouer. Il faut que l'on continue ainsi. »

En voir plus