Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Lindgren : Une année d'apprentissage

La saison 2017-2018 en a été une de hauts et de bas pour le gardien des Canadiens

par Dan Braverman, traduit par Vincent Régis @CanadiensMTL / canadiens.com

LAVAL - Au rythme où Charlie Lindgren a commencé sa carrière dans la LNH, on se demandait quasiment s'il n'allait jamais perdre une partie de hockey.

C'est parce qu'il a remporté ses cinq premiers départs en carrière, cinq matchs durant lesquels il a été tout simplement brillant entre les poteaux.

Après avoir remporté des victoires lors de ses trois premiers affrontements - un en 2015-2016 et deux autres en 2016-2017 - Lindgren a été rappelé en novembre après que Carey Price eut subi une blessure au bas du corps. Le jeune gardien de but a poursuivi sa série avec une solide performance de 38 arrêts à Chicago pour décrocher son premier blanchissage dans la LNH, avant de battre les Golden Knights de Vegas deux soirs plus tard pour sa cinquième victoire consécutive.

«Mon meilleur souvenir [cette saison] est probablement le match au United Center, de jouer contre les Blackhawks et d'obtenir mon premier jeu blanc dans la LNH, a indiqué Lindgren, qui est devenu la deuxième recrue des Canadiens à remporter ses cinq premières rencontres après Ken Dryden, qui avait réalisé pareil exploit en 1970-71. 

«C'est difficile à battre.»

Video: MTL@CHI : Lindgren frustre Toews du bloqueur

La série a cependant pris fin contre l'équipe de sa ville natale, le Wild du Minnesota. Lindgren est revenu sur terre, pour ainsi dire, et a perdu quatre de ses cinq départs suivants. Puis, il a été renvoyé au Rocket Laval dans la Ligue américaine à la fin novembre lorsque Price est revenu au jeu.

«Il y eu beaucoup de bons, et beaucoup de moments frustrants aussi. Cette année consistait à gérer mes émotions, a déclaré le cerbère.

«Dans l'ensemble, je pense que j'ai fait du bon boulot. C'est tout à l'honneur de mes mentors - en particulier mon entraîneur de gardien de but [à Laval], Marco Marciano.»

En février, Lindgren a été rappelé pour un deuxième séjour avec le grand club après que Price eut été atteint par une rondelle au masque dans un match face aux Flyers. Le natif de Lakeville, au Minnesota, a signé une prolongation de contrat de trois ans avec les Canadiens peu de temps après.

Video: MTL@NYI : Lindgren met fin à la menace

"[Signer le contrat] était une bonne chose, mais je n'étais pas tout simplement satisfait après. Je vais continuer à travailler dur, a déclaré Lindgren, dont le contrat prendra fin au terme de la campagne 2020-21.

«Ce n'est pas parce que j'ai signé un contrat de trois ans qu'on va tout me donner. Je sais que je dois mériter tout ce que je veux avoir.»

Lindgren a effectivement travaillé fort durant son deuxième passage à Montréal. Il a effectué 33 arrêts pour son deuxième jeu blanc à domicile contre les Flyers avant de disputer quatre matchs lors du voyage de six rencontres en 12 jours en mars. Il a ensuite conclu son séjour dans la métropole en repoussant 45 tirs - son plus haut total en carrière - dans une défaite de 4 à 0 contre les Maple Leafs le 17 mars à Toronto.

«J'ai tout laissé là-bas. J'ai reçu beaucoup caoutchouc ce soir-là. Je venais juste de donner 18 buts lors des trois matchs précédents ou quelque chose comme ça, a expliqué Lindgren, qui a terminé la saison avec un dossier de 4-8-2, un pourcentage d'arrêts de ,908 et une moyenne de buts alloués de 3,03. 

«Je savais que je devais laisser ma marque. Je crois que j'ai fait tout ce que je pouvais pour laisser cette marque et prouver aux gars qu'ils pouvaient croire en moi.

Video: MTL@TOR : Lindgren est vif devant Bozak

«En y repensant, ça me donne une certaine confiance. Les Leafs forment une très bonne équipe et ils ont lancé beaucoup de tirs au filet, des tirs de qualité. Je me suis accroché. Ça me donne confiance pour l'été, pour le prochain camp d'entraînement. Je sais que je peux jouer à un niveau élevé.»

Parlant de ses projets d'été, Lindgren représente actuellement les États-Unis au Championnat mondial de hockey au Danemark - partageant la tâche devant les buts avec Scott Darling et Keith Kinkaid - et prévoit passer la plus grande partie de sa saison morte au Minnesota.

En ce qui concerne l'entraînement, Lindgren sera de nouveau partenaire avec ses compatriotes du Minnesota Brady Skjei, Derek Stepan, Ryan McDonagh et Nick Bjugstad. Il compte également aussi visiter Montréal une ou deux fois, voyages qui pourraient lui servir de motivation supplémentaire pour maintenir son entraînement estival au plus haut niveau possible.

«Absolument. C'est sans aucun doute mon objectif d'être à Montréal l'année prochaine. Je pense que je suis prêt. Évidemment, je vais travailler dur. Si je reviens à Laval, je vais être positif, continuer à travailler dur et faire tout ce qu'il faut pour passer au niveau suivant ... Je suis impatient de commencer le travail et de connaître toute une saison en 2018-2019», a-t-il conclu.

Watch: Youtube Video

En voir plus