Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

De la Rose : Des raisons de sourire

L'attaquant de 22 ans a connu sa première soirée de trois points en carrière samedi contre Détroit

par Matt Cudzinowski. Traduit par Vincent Régis. @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - On ne sait toujours pas avec qui Jacob de la Rose évoluera face aux Blues de St-Louis, mais il n'y a pas de doutes qu'il connaît du succès en ce moment au centre de Paul Byron et d'Alex Galchenyuk.

Au cours des deux derniers matchs, l'attaquant suédois de 22 ans a contribué offensivement en amassant un but et trois passes - dont une performance de trois points (1B-2A) samedi dans la victoire éclatante de 10 à 1 contre les Red Wings de Détroit au Centre Bell.

Promu à ce trio lorsque Jonathan Drouin a dû déclarer forfait en raison d'une blessure au bas du corps la semaine dernière, Jacob de la Rose a certainement profité de sa chance.

«C'est facile jouer avec eux. Ils rendent mon travail facile aussi, a indiqué de la Rose, qui évoluait encore au centre de Byron et de Galchenyuk à l'entraînement lundi, tandis que Drouin patinait en solitaire sur la deuxième glace du Complexe sportif Bell de Brossard.

Video: DET@MTL : de la Rose compte en infériorité numérique

«Avec la vitesse de Pauly et les habiletés de Chucky, je peux m'occuper de la défensive pour eux et ils peuvent faire leurs affaires.»

Ç'a de toute évidence fonctionné, Byron réussissant son premier tour du chapeau en carrière et Galchenyuk, un premier match de quatre points.

Autant de la Rose aimerait ajouter régulièrement son nom à la feuille de pointage, autant il est à l'aise de simplement mettre ses coéquipiers en position d'ajouter des points au tableau.

«Je veux leur remettre la rondelle le plus possible. Si je peux leur faire de la place dans la zone offensive, je vais essayer de le faire, a dit de la Rose, qui a mis fin à une séquence de 49 matchs sans marquer avec son but en désavantage numérique samedi soir.

«Je ne vais pas changer mon jeu ou me mettre à penser que je suis un joueur offensif parce que je joue avec ces gars-là. Je sais quel genre de joueur je suis et ce que je dois faire pour bien jouer.»

Le fait d'avoir joué un rôle crucial en attaque face à un rival de la section Atlantique a toutefois été une bonne marque de confiance pour le vétéran de quatre saisons dans la LNH.

«Tu te sens bien et tu essaies de refaire la même chose au match suivant, a dit de la Rose, qui a été utilisé pendant 13 min et 39 s samedi soir, un sommet cette saison.

«Peut-être que j'ai joué de meilleurs matchs en général [que ceux contre Détroit], mais tu te sens bien quand tu obtiens des points aussi.»

Maintenant, c'est à de la Rose à bâtir sur cette performance - et il est convaincu qu'il peut y parvenir.

«Évidemment, je suis heureux de la chance qu'on m'a donnée. Je vais simplement essayer de jouer de la même façon et je sais que des bonnes choses vont arriver», a conclu de la Rose.

Les Canadiens n'ont pas patiné mardi matin au Complexe sportif Bell de Brossard. L'entraîneur-chef Claude Julien rencontrera les médias à 17h pour confirmer sa formation face aux Blues.

En voir plus