Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

MTL@CGY: Il y a de l'amour dans l'air

Le soutien démontré aux joueurs du Tricolore dans l'Ouest canadien est tout simplement incroyable

par Matt Cudzinowski, traduit par Florence Labelle @CanadiensMTL / canadiens.com

CALGARY - Le soutien des partisans présents au Rogers Arena, plus tôt cette semaine, était incalculable devrait être similaire à celui que l'on verra au Scotiabank Saddledome, ce soir.

Il ne manquait pas de partisans dans les estrades lors de l'entraînement facultatif, jeudi matin, ce qui semble indiquer que les visiteurs auront droit à une vague d'amour plus tard, en soirée.

Tweet from @CanadiensMTL: Une��autre belle soir��e en vue dans l'Ouest. 🔵������🔴Looks like it's going to be another good night out west.#GoHabsGo pic.twitter.com/FyYUiWZ5vR

« C'est plutôt unique. On comprend à quel point les partisans des Canadiens de Montréal sont encourageants, mais avoir la chance de le voir et de jouer devant eux… On ne vient ici qu'une seule fois [par année], donc on veut s'assurer de bien jouer pour eux », a dit l'adjoint au capitaine Brendan Gallagher, qui est né, puis a grandi à trois heures de là, à Edmonton. « Les partisans sont vraiment bruyants et encourageants, ici, et les partisans des Canadiens se pointent et créent une atmosphère vraiment amusante. »

L'une des personnes présentes à l'entraînement avait avec elle une affiche qui a réellement ému les joueurs.

Tweet from @CanadiensMTL: ������#GoHabsGo pic.twitter.com/9dLD0e6NSf

Gallagher était parmi les joueurs touchés.

« Ça remet toujours les choses en perspective, a mentionné Gallagher. On est très chanceux de faire ce qu'on fait. Quand tu as ce genre d'impact sur quelqu'un, c'est vraiment très touchant. Ça signifie beaucoup de choses. »

Tout comme ses joueurs, l'entraîneur-chef Claude Julien est reconnaissant du soutien indéniable que reçoit son club chaque année, dans l'Ouest canadien.

« Il n'y a aucun doute que d'avoir des gens qui nous encouragent dans un aréna hostile, c'est un grand atout pour nous, a affirmé Julien. On adore venir ici parce qu'il y a beaucoup de partisans des Canadiens et nos joueurs semblent l'apprécier. C'était le cas à Vancouver et on espère que ce sera le cas ici ce soir. »

Tweet from @CanadiensMTL: Claude Julien confirme qu���il n���apportera aucun changement �� la formation de ce soir �� Calgary.Claude Julien confirms there will be no changes to the lineup tonight in Calgary. #GoHabsGo pic.twitter.com/ThVvZD9K9p

En territoire connu

En janvier 2012, Gallagher a connu une défaite crève-cœur au Scotiabank Saddledome.

Il était alors membre du contingent canadien qui s'est incliné par la marque de 6-5 face à la Russie, en demi-finale du Championnat du monde junior de la IIHF.

Malgré cela, Gallagher est tout de même reparti avec une médaille de bronze grâce à une victoire en tirs de barrage face à la Finlande.

« Je suppose que mes meilleurs souvenirs se sont passés à Edmonton [où le Canada a disputé ses matchs préparatoires]. On a remporté le match pour la médaille de bronze ici, donc c'est toujours agréable de revenir en Alberta, a rappelé Gallagher. Mon expérience au Mondial junior est quelque chose dont je vais me rappeler tant et aussi longtemps que je jouerai au hockey. L'énergie dans cet édifice, la façon dont les partisans nous ont encouragés en tant qu'équipe, c'était quelque chose de très unique à vivre. »

Il semblerait que le meneur chez les marqueurs du Tricolore, cette saison, aurait reçu une ceinture souvenir ainsi qu'un chapeau de cowboy pour sa participation au tournoi annuel, et tous deux seraient encore en sa possession, neuf ans plus tard.

« Je les ai toujours. Je ne les porte pas vraiment. Je n'ai pas vraiment d'excuse, a rigolé Gallagher. Je n'arrive pas vraiment à les agencer, mais je les laisse dans mon garde-robe. »

Brett est de retour en ville

Le défenseur Brett Kulak disputera son premier match dans son ancien aréna, jeudi soir, depuis que les Canadiens l'ont acquis des Flames en octobre 2018.

Choix de quatrième tour en 2012 de Calgary, Kulak a joué 101 matchs en saison régulière avec les Flames, sur une période de quatre saisons.

« C'est un peu étrange, mais c'est aussi excitant, d'être de retour. J'ai plusieurs bons amis en ville et il y a beaucoup de bons gars dans l'autre équipe », a dit Kulak après l'entraînement de mercredi. « J'ai joué avec eux un certain temps. Ce sera amusant de les affronter et j'espère les battre. »

Le joueur de 25 ans natif d'Edmonton ne se sent cependant pas nerveux à l'approche de son grand retour au Saddledome.

« J'ai l'impression d'être avec les Canadiens depuis longtemps, maintenant. C'est ici que je me sens à l'aise », a expliqué Kulak, qui a joué 23 matchs avec Montréal, cette saison. « C'est un bon sentiment, de revenir. Ça fait longtemps que je ne suis pas venu au Saddledome. Je pense que ce sera un chouette sentiment que de jouer contre mes anciens coéquipiers. »

En voir plus