Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Un moment mal choisi

Les Canadiens se sont inclinés 4 à 1 face aux Bruins au TD Garden de Boston, mercredi soir

par Joanie Godin @CanadiensMTL / canadiens.com

BOSTON - Le moment était bien mal choisi pour ne pas se présenter. Tous les éléments étaient pourtant réunis pour inspirer les Canadiens à poursuivre sur leur lancée après quelques bonnes performances d'affilée.

 

Il y avait le retour de Claude Julien à Boston, le désir de venger la défaite subie face à ces mêmes Bruins il y a à peine cinq jours, mais surtout, l'importance cruciale qu'ont chacun des points au classement. Et encore plus lorsque ces points-là sont échappés.

Après avoir pris une avance d'un but à 0:31 de la première période - le premier dans la LNH de Jakub Jerabek -, le Tricolore a laissé le champ libre aux Bruins, qui l'ont emporté 4 à 1, mercredi soir au TD Garden.

Une performance qui a grandement déçu Julien.

«On n'était pas bons, c'est aussi simple que ça. J'ai été vraiment déçu de notre effort ce soir. C'est assez évident», a laissé tomber le pilote.

Cette sortie est comme un pas en arrière, a-t-il admis.

«On venait de jouer au moins quatre ou cinq bonnes parties et on avait besoin d'un bon effort ce soir et ça ne s'est pas produit. Il faut prendre les responsabilités et quand ton quatrième trio continue à être ton meilleur trio côté attaque, travail et compétition, tu espères qu'à un moment donné, tu vas avoir le même effort de tout le monde», a poursuivi Julien.

Brendan Gallagher n'avait pas plus d'explication pour cette contre-performance.

«Ça ne s'explique pas. Il faut se regarder dans le miroir et être meilleurs individuellement et meilleurs en équipe. Dans notre situation, il faut être plus intelligents que ça et comprendre qu'on ne peut pas prendre de soirée de congé, particulièrement contre une équipe qui est censée être ta plus grande rivale. On est censés se présenter, a affirmé le numéro 11.

«À aucun moment pendant le match a-t-on eu le niveau d'effort nécessaire pour gagner et on a eu ce qu'on méritait.»
La bonne nouvelle, c'est qu'il reste encore deux matchs cette semaine pour faire oublier celui-ci, dont un autre duel face aux Bruins samedi. Mais d'ici là, il y aura l'important défi que représentent les Capitals de Washington, chez eux vendredi.

«On espère qu'on pourra rebondir au prochain match et ressembler davantage à l'équipe qu'on était dans les quatre ou cinq matchs précédents», a mentionné Julien, qui a reçu un hommage de la part des Bruins et une belle ovation de la foule.

Malgré la soirée difficile qu'a connu son équipe, le pilote des Montréalais a été très touché par cette attention.

«C'était émouvant, mais tu essaies toujours de gérer tes émotions parce que tu as un match à diriger. Je suis content que ce soit fini maintenant pour qu'on puisse passer à autre chose maintenant que j'en suis à un autre chapitre de ma carrière. Mais j'ai apprécié ce qu'ils ont fait pour moi et je ne l'oublierai jamais», a-t-il conclu.

En voir plus