Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

MTL@NYR : Du travail à faire

Les Canadiens ont été blanchis 2 à 0 par les Rangers à New York

par Vincent Régis @canadiensmtl / canadiens.com

NEW YORK - Les Canadiens étaient à la recherche d'une étincelle en attaque à New York, et ils croyaient l'avoir obtenue, mais…

Phillip Danault pensait bien avoir marqué son deuxième filet de la saison, après 6:24 de joué en première, mais la reprise vidéo a déterminé que la rondelle avait été poussée par un patin.

Moins de cinq minutes plus tard, c'est Max Pacioretty qui se voyait refuser un but, après que les officiels eurent jugé qu'il avait causé de l'obstruction envers le gardien.

«Je crois qu'ils ont pris la bonne décision dans les deux cas. Si on avait été en désaccord avec les arbitres, ça aurait été frustrant», a confié le capitaine après la rencontre.

Le reste de la rencontre a été l'affaire d'un certain Henrik Lundqvist, qui a rappelé de bien mauvais souvenirs du printemps dernier au Tricolore. Ainsi, une potentielle avance de 2 à 0 est devenue la première défaite par blanchissage de la saison, par la marque de 2 à 0 face aux Rangers.

«C'est seulement deux matchs, les choses n'ont pas été parfaites, mais il ne faut devenir frustrés. On reste positifs, mais en même temps, tout le monde doit travailler sur son jeu en ce moment», a poursuivi le capitaine, meneur de son équipe pour les tirs au but avec 13 depuis le début de la saison.

Les Canadiens ont d'ailleurs dirigé plus de 30 tirs au but pour un troisième match de suite, mais ils devront en faire un peu plus pour venir à bout d'un gardien de la trempe de Lundqvist, selon Pacioretty.

«On dirige beaucoup de tirs au but, ça paraît peut-être bien sur le tableau, mais je crois que Pittsburgh a prouvé la saison dernière que de faire des jeux et de faire bouger le gardien est la façon de gagner des matchs, a poursuivi le numéro 67.

«Ça ne donnera peut-être pas toujours des hauts totaux de tirs au but, mais les gars doivent avoir la confiance de faire des jeux autour du filet pour marquer des buts.»

Même son de cloche du côté du vétéran Tomas Plekanec, qui aurait souhaité une meilleure présence autour du filet du Suédois.

«Il a été bon, mais il faut regarder ce qu'on aurait pu faire de mieux. On doit être plus forts et plus gros autour du filet, a mentionné l'attaquant tchèque, qui a dirigé quatre tirs vers le filet de Lundqvist, le deuxième plus haut total individuel après Artturi Lehkonen (6).

«On a eu des chances qu'on aurait dû convertir. Je crois qu'on y est presque, offensivement. Il faut seulement faire un peu mieux, continuer de travailler et ça va finir par entrer. » 

Donc au moins, les chances sont là.

«On crée des chances, mais il faut trouver le moyen de terminer autour du filet mieux qu'on le fait depuis le début de la saison. On manque de finition. On a passé beaucoup de temps dans la zone adverse, mais en fin de compte ça revient toujours à la même chose, on ne réussit pas à marquer, a noté Claude Julien, qui a tout de même apprécié l'effort de ses troupiers en défensive.

«Défensivement, on a été plus solides [que la veille à Washington]. On a vu du progrès de ce côté-là.

En voir plus