Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

MTL@BOS: Coup de circuit gagnant à Boston

Les Canadiens ont surmonté des difficultés en fin de match pour vaincre Boston sur la route et remporter de précieux points contre leurs rivaux de division

par Dan Braverman, traduit par Pierre-Antoine Mercier @CanadiensMTL / canadiens.com

BOSTON - Avec seulement trois points les séparant des Bruins au classement, les Canadiens savaient qu'il s'agirait d'une guerre de tranchées lundi soir à Boston. Et ce fut effectivement le cas.

Accorder un but tôt sur la route contre une équipe qui fait tout ce qui est en son pouvoir pour conforter son avance sur vous dans l'association Atlantique n'est jamais facile. Et quand cette équipe se trouve être les grands méchants Bruins de Boston, votre ennemi de longue date, la tâche devient d'autant plus ardue.

Nicolas Deslauriers le savait probablement, ce qui pourrait expliquer pourquoi il a décidé de jeter les gants avec Kevan Miller lors du premier vingt, ce qui lui a valu l'honneur de porter la cape après la victoire de 3-2 des Canadiens en prolongation contre les Bruins en raison de l'impact de son combat sur le résultat du match.

« On a marqué tout de suite après. Il s'en est pris à un autre bon bagarreur de l'autre côté et il a voulu créer une étincelle », a expliqué l'entraîneur-chef Claude Julien. « C'est exactement ce qui est arrivé. Les gars l'ont apprécié et les entraîneurs également. »

Le but égalisateur est venu de la palette de Brendan Gallagher. L'attaquant était positionné à son endroit habituel devant le filet de Tuukka Rask et a fait dévier le tir de Jeff Petry pour inscrire son 18e filet de la saison.

Video: MTL@BOS : Gallagher fait dévier le tir de Petry

Le match est resté à égalité jusqu'à ce que Paul Byron inscrive un spectaculaire but en désavantage numérique en fin de seconde période pour procurer l'avance au Tricolore. Nous allons simplement permettre à l'attaquant des Canadiens de décrire comment le tout s'est déroulé:

« J'ai vu que la rondelle avait frappé une tige de la bande et s'est retrouvée entre Bergeron et un autre de ses coéquipiers. J'ai tout simplement poussé le disque et gagné la course », a décrit Byron au sujet de son but, qui s'avéra le deuxième but marqué en désavantage numérique en deux matchs pour l'équipe. « J'ai protégé la rondelle et j'ai réussi à la soulever dans la partie supérieure. »

Video: MTL@BOS : Byron démontre toute sa vitesse en I.N. 

Montréal a gardé les devants pour la grande majorité du match, en grande partie grâce aux 41 arrêts exceptionnels de Carey Price. David Krejci a cependant profité d'une punition à Michael Chaput dans les derniers instants de la rencontre pour envoyer les deux équipes en prolongation.

Le reste est l'histoire du trio composé de Max Domi, Jeff Petry et Paul Byron. Petry a frappé la rondelle dans les airs pour ainsi donner la victoire aux Canadiens et obtenir son 200e point en carrière dans la LNH. Il s'agissait de son deuxième but gagnant en prolongation cette saison.

Video: MTL@BOS : Petry clôt le débat en prolongation

« Je pense que c'était surtout axé sur la vitesse et l'attaque », a expliqué Julien à propos de jumeler Domi, Petry et Byron. « Quand tu regardes les buts qu'ils ont marqués, c'est justement ça. Ils se sont bien regroupés pour gagner la mise en jeu à partir de là ils ont utilisé leur vitesse. On sait que Petry vient d'une famille de baseball et il a démontré ses talents ce soir. On va prendre ça comme un circuit ce soir. »

Video: Conférence de presse d'après-match de Claude Julien

La rivalité entre les deux équipes a fait place au désespoir d'obtenir les deux précieux points dans une atmosphère de série. C'était un mélange parfait pour la première étoile du match, Carey Price.

« Il y avait toute une atmosphère », a partagé Price. « C'est un excellent endroit pour jouer au hockey et j'ai toujours apprécié la rivalité entre nos deux équipes. »

Quant à l'idée que le vétéran gardien joue présentement son meilleur hockey de la saison alors qu'il affiche une moyenne de buts alloués de 1,69 lors de ses six derniers matchs, Price a affirmé qu'il se sentait bien, mais qu'il jouait bien grâce à l'aide de ses coéquipiers.

« Je pense que nous jouons plutôt bien, notre structure aussi. Ce n'est pas juste moi. Nous faisons un très bon travail », a-t-il conclu. « C'était un effort collectif ce soir. »

Video: Carey Price sur le fait de battre les Bruins à Boston

En voir plus