Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Loin d'être du déjà-vu

Andrew Shaw a dû s'adapter à plusieurs nouveautés en 2016-2017

par Hugo Fontaine @canadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Il y a presque 12 mois jour pour jour, la vie d'Andrew Shaw prenait un tournant.

Alors qu'il profitait d'une belle soirée d'été dans sa ville natale de Belleville, en Ontario, le 24 juin 2016, Andrew Shaw a reçu un appel qui a chamboulé autant sa vie professionnelle que personnelle. 

En passant des Blackhawks de Chicago aux Canadiens de Montréal, le fougueux attaquant quittait une équipe et une ville avec lesquelles il était très familier. Par contre, il était tellement heureux de se joindre à sa nouvelle formation qu'il n'a pas hésité à apposer sa signature au bas d'un contrat de six saisons, trois jours après avoir été acquis par le Tricolore. 

Shaw n'était pas souvent venu au Québec et ne connaissait pratiquement personne au sein de sa nouvelle équipe, mais il n'a pas perdu de temps pour se faire accepter et devenir un membre à part entière du groupe déjà en place à Montréal.

«Je connaissais uniquement Phillip Danault avant d'arriver ici. J'ai ensuite rencontré Patch [Max Pacioretty], [Shea] Weber et Nate [Nathan Beaulieu] au cours de l'été. Il y a beaucoup d'autres nouveaux gars qui se trouvaient dans la même situation que moi et je crois que ç'a facilité la transition pour beaucoup d'entre nous. Je me suis senti comme un membre de cette équipe et de cette famille assez rapidement», indique celui qui avait disputé ses cinq premières saisons dans la LNH dans la Ville des vents.

«J'aime notre équipe parce qu'il n'y a pas de cliques, tout le monde se tient ensemble et s'assure que tout le monde est inclus. Je crois que c'est important lorsque plusieurs nouveaux visages font leur apparition. On a été accueillis à bras ouverts.»

Toutefois, ses premiers mois dans l'uniforme bleu, blanc et rouge n'ont pas été parfaits. De son propre aveu, le numéro 65 n'a pas connu la meilleure des saisons. En plus de devoir s'adapter fréquemment à des compagnons de jeu différents parce qu'il a eu à faire la navette d'un trio à l'autre au cours de la dernière campagne, Shaw a été confronté pour la première fois à un obstacle que plusieurs de ses pairs ont eu à surmonter auparavant : les blessures à long terme.

Depuis son arrivée à temps plein dans la Ligue en 2012-2013, il n'avait jamais raté plus que quatre matchs au cours du calendrier régulier. Shaw est reconnu pour être une boule d'énergie sur la glace et pour se donner corps et âme pour son équipe, alors être contraint à l'inactivité durant 14 rencontres à partir de la mi-décembre a été insupportable pour le principal intéressé. Surtout que le Tricolore n'a pas été épargné par les blessures au cours de la dernière saison. 

Video: Shaw marque en prolongation

«C'est une des choses les plus difficiles du métier de joueur de hockey; devoir composer avec les blessures et être incapable d'aider ses coéquipiers. Ça nous a unis, par contre. Même si plusieurs gars ont été blessés, on a trouvé des façons de gagner des matchs serrés. Ça forge le caractère. C'est sûr que je n'étais pas satisfait de mes statistiques personnelles, mais j'ai mis ça de côté et je me suis consacré à tout faire pour aider l'équipe à gagner», souligne celui qui a terminé la saison avec une récolte de 12 buts et 29 points en 68 parties.

La sortie hâtive du Tricolore au premier tour des séries aux mains des Rangers de New York n'est toujours pas facile à digérer pour Shaw, même après plusieurs semaines. Surtout qu'il a dû rater le match ultime face aux New-Yorkais le 22 avril en raison d'une commotion cérébrale.

Cette commotion a justement retardé le début de sa préparation estivale alors qu'il n'a repris l'entraînement que dernièrement. Même si c'est la saison morte, il s'est donc assuré d'avoir une saine alimentation afin que son corps soit prêt pour les nombreux exercices rigoureux qu'il exécutera pour être d'attaque pour le camp d'entraînement.

«Je vais m'assurer de revenir cet automne dans la meilleure forme possible. Tous les autres feront la même chose cet été afin d'être prêts pour la prochaine saison, insiste celui qui fêtera son 26e anniversaire de naissance en juillet. On a connu du succès cette année, mais on a échoué en séries. On utilisera cette expérience pour l'année prochaine. Ce sera une grosse année pour nous.»

Tweet from @shawz15er: Finally did it guys, getting married to this beautiful girl @Chaunetteb pic.twitter.com/ozEiXj3dTa

La saison 2017-2018 en sera une d'autant plus marquante pour Shaw puisqu'il l'amorcera en tant que nouveau marié. Il unira sa destinée à sa copine de longue date, Chaunette, en août. Ils reviennent d'ailleurs tout juste d'un voyage de presque un mois en Europe, avec notamment un arrêt à Londres, quelques jours avant les différents attentats en Angleterre. Cette escapade européenne était donc en quelque sorte leur lune de miel, pour éviter les distractions à l'approche du mois de septembre.

«On se marie au mois d'août et je me concentre pour être dans la meilleure condition physique possible. C'est pourquoi on a fait ce long voyage en mai, avant le début de l'été. On pourra donc se détendre plus tard et se concentrer sur la prochaine saison», conclut Shaw.

En voir plus