Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

« Jamais je ne me suis imaginé être dans cette situation »

L'espoir Kieran Ruscheinski a assisté à la victoire des Canadiens face aux Flames jeudi soir à Calgary

par Matt Cudzinowski. Traduit par Visionnaire Communications. @CanadiensMTL / canadiens.com

EDMONTON - On peut dire sans se tromper que l'espoir Kieran Ruscheinski n'oubliera pas de si tôt le premier match des Canadiens auquel il a assisté.

De passage dans sa ville natale de Calgary alors que son équipe, les Silverbacks de Salmon Arm (BCHL), était en congé, le défenseur de 18 ans a eu la chance de regarder cet affrontement entre la troupe de Claude Julien et les Flames depuis la galerie de presse du Scotiabank Saddledome.

Ruscheinski a eu droit à une rencontre spectaculaire, alors que Max Domi a réglé le cas des Flames en prolongation, permettant ainsi aux partisans des Canadiens de rentrer à la maison avec le sourire.

« Honnêtement, jamais je ne me suis imaginé être dans cette situation, mais c'est vraiment génial », explique Ruscheinski, qui a été sélectionné en septième ronde (206e au total) du Repêchage de la LNH de juin dernier à Vancouver. « C'était encore meilleur puisque le match a eu lieu chez moi, au Saddledome. C'était dix fois mieux. »

Crédit photo: Pure Life Photography

Depuis qu'il a été réclamé par les Canadiens, Ruscheinski s'assure de suivre de près leurs matchs et le jeu de plusieurs défenseurs.

« Je regarde beaucoup de matchs. Je surveille des gars comme [Shea] Weber et [Cale] Fleury. Je regarde chacune de leurs présences sur la glace et j'essaie de prendre des petits éléments de leur jeu pour en tirer des leçons et ainsi devenir un meilleur joueur de hockey », raconte Ruscheinski, qui a récolté trois passes et 25 minutes de pénalité en 30 matchs à sa première saison dans la BCHL. « Je vais regarder Fleury et [Victor] Mete parce qu'ils jouent de manière intense et qu'ils sont les plus jeunes. Shea, il est grand comme moi. Il pratique un style défensif qui s'apparente au mien, alors c'est une bonne chose de le surveiller. »

Tout comme Weber, Ruscheinski est un joueur imposant. Ce défenseur gaucher mesure 6 pieds 6 pouces et fait osciller la balance à 210 livres.

Bien conscient que la taille n'est pas synonyme de succès au hockey et que le développement des habiletés est crucial, il profite de son séjour à Salmon Arm pour améliorer son jeu. 

« C'est un processus d'apprentissage, mais je sens que je m'améliore à chaque match », explique Ruscheinski. « Nous avons une très bonne équipe cette année et un très bon personnel d'entraîneurs. On m'a placé dans une position idéale pour grandir et pour connaître du succès. C'est aussi une ligue très compétitive. Si tu ne donnes pas le meilleur de toi-même, tu vas perdre. Tu dois t'assurer d'être prêt chaque soir. »

Crédit photo: Pure Life Photography

Avec l'aide de l'entraîneur-chef Scotty Atkinson, l'espoir des Canadiens se concentre à peaufiner ses habiletés avec son bâton et à apprendre les subtilités permettant d'amener des rondelles au filet adverse. 

L'entraîneur des Silverbacks est rapidement devenu un mentor pour épauler Ruscheinski dans la vie de tous les jours.

« Il est probablement la personne la plus intelligente que je connaisse. Il en sait beaucoup sur le hockey et sur la vie », relate Ruscheinski, très élogieux au sujet de celui qui a longtemps été entraîneur-chef au Mount Royal College et à l'Université de Calgary. « Il sait ce qu'il faut pour réussir en tant que personne et en tant que joueur, alors je m'assure de l'écouter. »

Un changement significatif

Comment la vie de Ruscheinski a-t-elle changé depuis son arrivée dans la famille des Canadiens ?

« Je crois que je reçois beaucoup plus d'attention et j'apprends encore à gérer cette attention », explique Ruscheinski. « Tout ce que j'ai fait depuis que j'ai été repêché, c'est d'espérer atteindre la LNH en me préparant et en continuant à travailler fort. »

C'est dans cet état d'esprit que Ruscheinski a passé six semaines à Montréal l'été dernier afin de s'entraîner au Complexe sportif Bell de Brossard et de vivre cette expérience avec deux autres espoirs de l'organisation, Josh Brook et Cole Fonstad.

Cette expérience fut une autre source de motivation pour le joueur le plus utile en titre de la Ligue de hockey Midget AAA de l'Alberta (AMHL) et n'a fait que renforcer sa détermination à atteindre son objectif à long terme.

Crédit photo: Pure Life Photography

« J'ai beaucoup appris, je le répète sans cesse, mais c'est tellement vrai », insiste Ruscheinski. « Le fait de vivre cette expérience et de pouvoir observer comment les choses fonctionnent m'a beaucoup appris sur ce que je dois continuer à faire et sur ce que ça prend pour y arriver. »

En ce qui concerne son rang de repêchage, Ruscheinski ne laissera pas un simple chiffre dicter son avenir. 

« Il y a des gars qui jouent dans la Ligue nationale de hockey et qui n'ont même pas été repêchés. Ils ont continué à travailler sans relâche et à perfectionner leur art, » conclut Ruscheinski. « J'étais vraiment emballé d'avoir été repêché, mais en fin de compte, je sais que ça ne veut pas dire grand-chose jusqu'à ce que tu y arrives, alors je prends les choses comme elles sont, je m'assure d'arriver préparé chaque jour, de mettre les efforts et d'être intense. »

En voir plus