Skip to main content

Sans McDavid et Draisaitl, Chiasson doit changer de rôle

La production offensive du Québécois est en baisse sans la présence des deux dangereux attaquants

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Après en avoir surpris plusieurs la saison dernière en atteignant le cap des 20 buts pour la première fois de sa carrière, Alex Chiasson doit se contenter d'un rôle plus effacé cette saison avec les Oilers d'Edmonton.

En septembre 2018, Chiasson s'était présenté au camp d'entraînement d'Edmonton sans contrat en poche. On lui offrait un essai, rien de plus. Celui qui venait de remporter la Coupe Stanley avec les Capitals de Washington n'a pas raté sa chance et il a non seulement décroché un contrat d'une saison, mais il s'est fait une place sur les deux premiers trios de l'équipe, en jouant en compagnie de Leon Draisaitl pendant une bonne partie de la saison.

À LIRE AUSSI: Retour très probable de Gallagher, mais le CH privé de ChiarotSuper 16 : Montée fulgurante du Lightning jusqu'en sixième place
 
Et ça, c'est lorsque le dangereux Connor McDavid ne venait pas les rejoindre sur leur trio ou en avantage numérique. Au total, Chiasson a évolué pendant plus de 780 minutes avec Draisaitl, et les deux joueurs ont été accompagnés par McDavid pendant 428 de ces minutes. Il a aussi été le quatrième attaquant le plus utilisé sur le jeu de puissance.
 
Bref, avec des coéquipiers de trio de la sorte, il ne faut pas se surprendre que Chiasson ait connu sa meilleure saison en carrière avec 22 buts et 38 points en 73 matchs. Les Oilers l'ont récompensé avec un contrat de deux ans au terme de la saison.
 
Or, cette année, Chiasson n'a que cinq buts et 14 points au compteur après 39 matchs. C'est une baisse importante, même s'il s'agit de la sixième meilleure récolte chez les attaquants des Oilers. 

Video: EDM@TOR: Chiasson marque d'un bon tir de loin
 
L'acquisition de James Neal et l'émergence de Zack Kassian, dans un rôle similaire à celui occupé par Chiasson, ont changé la donne pour l'attaquant québécois. Il ne se dit pas déçu de ne plus évoluer avec McDavid et Draisaitl, qui sont les premier et deuxième marqueurs de la LNH.
 
« Non, je suis correct, a dit l'attaquant de 6 pieds 4 pouces et 208 livres. J'ai tout de même eu l'occasion de jouer avec eux, puisque James et moi, on se partage la première unité sur le jeu de puissance. (Neal) a été un ajout super important pour nous.
 
« Dans cette ligue, tu ne sais jamais ce qui peut arriver, et les choses peuvent se mettre à bien aller pour moi. Je me concentre là-dessus. Ce que je ne peux pas contrôler, je ne me mets pas trop de pression avec ça. »
 
Après 39 matchs cette saison, Chiasson a évolué pendant un peu plus d'une vingtaine de minutes avec McDavid et Draisaitl, séparément, et 76 minutes avec les deux sur la glace. En comparaison, il avait joué 238 minutes avec les deux joueurs l'an dernier à pareille date, et 150 minutes avec Draisaitl uniquement.
 
« C'est sûr qu'en tant que joueur, tu pousses pour devenir le meilleur possible, a mentionné Chiasson. Tu veux être en position pour avoir du succès. C'est une saison avec des hauts et des bas depuis le début, mais j'essaie de me concentrer à tous les matchs et bien me préparer mentalement. »
 
C'est donc sur le troisième trio qu'il tente actuellement d'avoir un impact, mais aussi de venir en aide à des attaquants comme Kailer Yamamoto, Joakim Nygard et Gaetan Haas, qui tentent de faire leur place dans la LNH. Après tout, il y a à peine plus d'un an, c'est lui qui tentait de rester dans la LNH.
 
« J'ai beaucoup appris de ça. Ma carrière, à certains moments, ne tenait que sur un fil, a rappelé Chiasson. J'ai toujours cru en moi, et dans les moments plus difficiles cette saison, j'ai été capable de m'inspirer de ça. J'ai toujours eu besoin, entre mes deux oreilles, de croire en moi. Maintenant que je suis dans une position plus confortable, j'essaie d'aider les autres qui en ont besoin. Je sais comment ils peuvent se sentir dans cette situation. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.