Skip to main content

Repêchage 2018 : Une maturité qui sert bien Xavier Bouchard

Le défenseur du Drakkar de Baie-Comeau ressort du lot grâce à son intelligence et son sens du jeu

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Xavier Bouchard ne semble pas être le genre de joueur qui a soif d'attention ou qui aime nécessairement parler de lui. Après tout, le défenseur du Drakkar de Baie-Comeau ne fait que jouer au hockey.

Mais il s'avère qu'il le fait assez bien.

C'est du moins ce qu'il a démontré à sa première saison dans la LHJMQ en récoltant quatre buts et 30 mentions d'aide en 63 rencontres, le deuxième plus haut total chez les défenseurs de 16 ans au pays, derrière Ryan Merkley du Storm de Guelph (OHL).

« Au début, il y a eu une petite période d'adaptation, mais ça m'a aidé d'avoir beaucoup de temps de glace, a déclaré le défenseur maintenant âgé de 17 ans. Les entraîneurs me faisaient confiance et j'ai fait beaucoup de séances vidéo. Le jeu est plus rapide, donc il fallait que je garde les choses simples et que je choisisse la première option. C'est ce qui a fait la différence. »

De fil en aiguille et malgré son inexpérience, l'arrière de 6 pieds 3 pouces et 191 livres a grimpé dans la hiérarchie de l'équipe à la ligne bleue. Si bien qu'en fin de campagne, il était souvent opposé aux six meilleurs attaquants adverses, une utilisation qui se poursuivra sans doute cette saison alors qu'il sera sous la loupe des dépisteurs.

 « À 16 ans, ce sont des responsabilités énormes et il le faisait bien, a commenté l'entraîneur-chef du Drakkar, Martin Bernard. Ça, c'est parce qu'il ne se mettait pas dans l'embarras et qu'il était capable de faire le travail face à ces joueurs.

« Comme c'est le cas de tous les gars de son âge, il faut continuer à travailler sur l'aspect défensif de son jeu. Mais il a de bonnes aptitudes défensives, un bon sens du hockey et il juge bien les situations. Il fait assurément partie de l'élite de notre défensive. Il a prouvé qu'il était capable de jouer dans le top-4 et de prendre des minutes en avantage numérique. »

Cette confiance, le fils de l'entraîneur-chef des Huskies de Rouyn-Noranda Gilles Bouchard, ne l'aura pas volée. Lorsqu'on prononce son nom dans les discussions avec des acteurs du milieu, le mot qui revient constamment est : maturité. Et ça se ressent aussi lorsqu'on discute avec lui ainsi que sur la patinoire.

Cette qualité est toujours bien perçue par les équipes de la LNH et elle pourrait lui faire gagner des points au cours de cette année de repêchage. Pour l'instant, le droitier est considéré comme un espoir de catégorie « B » par le Bureau de dépistage de la LNH, mais plusieurs n'écartent pas la première ronde dans son cas.

« C'est un jeune de 17 ans qui est mature comme un jeune professionnel de 22 ou 23 ans, a vanté Bernard. Il prend toutes les bonnes décisions dans sa vie personnelle pour mettre le hockey en avant-plan; il se donne toutes les chances. Ça rejaillit sur notre équipe, un gars comme ça.

« Les autres le regardent aller et ils voient que le "kid" fait des sacrifices, qu'il met les efforts et la discipline pour poursuivre et accomplir son rêve. Pour une équipe comme nous, c'est vraiment de l'or en barre d'avoir un jeune comme ça. »

En voir plus