Skip to main content

Quel joueur vous a le plus marqué chez les Jets?

Notre personnel s'inspire par plusieurs membres de la formation manitobaine, mais aussi par plusieurs anciens membres des Thrashers

par LNH.com @LNH_FR

La saison 2019-20 de la LNH est en pause depuis le 12 mars en raison des inquiétudes entourant le coronavirus, mais ça n'empêche pas les amateurs de rêver, de penser et de parler de hockey.

Tout comme vous, les membres du LNH.com s'ennuient intensément des montées de Connor McDavid et des prouesses de Nathan MacKinnon. Afin de vous divertir (et de se divertir eux-mêmes), ils ont pensé faire des tours de table dans le but de connaître leur joueur préféré ou celui qui les a le plus marqués pour chacune des équipes de la LNH.

JOUEURS LES PLUS MARQUANTS : Ducks | Coyotes | Bruins | Sabres | Flames

Mais attention, on ne parle pas nécessairement ici du meilleur joueur de chaque équipe sur le plan statistique, loin de là! Certes, notre imaginaire peut avoir été marqué par le talent incroyable d'un joueur, mais aussi par la couleur de ses lacets, sa célébration de but, sa chevelure originale, ou encore parce qu'il a été le tortionnaire de notre équipe préférée en séries éliminatoires. Les préférences ne sont pas toujours rationnelles lorsqu'on est un jeune partisan de hockey!

Une petite mise au point s'impose ici. Notre panel étant essentiellement composé de « Milléniaux », avec un seul membre qui a pu voir jouer les Golden Seals de la Californie de son vivant, il ne faut pas s'étonner que les joueurs qui les ont marqués se trouvent presque tous dans l'histoire récente de la LNH.

Aujourd'hui, notre panel dévoile ses joueurs les plus marquants des Jets de Winnipeg ou des anciens Thrashers d'Atlanta, avant leur déménagement à Winnipeg :

Mark Scheifele (C)

Robert Laflamme, journaliste principal LNH.com : Scheifele est un des jeunes joueurs vedettes de la ligue que je prends plaisir à voir à l'œuvre. Il m'avait impressionné avec l'équipe Amérique du Nord des joueurs de moins de 23 ans au tournoi de la Coupe du monde en 2016. Il formait un trio avec Connor McDavid et Auston Matthews. Pas mal… J'avais appris à le connaître et j'avais été fasciné par son niveau de maturité. Il est minutieux, il ne néglige aucun détail, c'est un passionné. Avec les Jets, Scheifele est la pierre angulaire de l'équipe et il montre la voie à suivre aux autres. Le capitaine Blake Wheeler exerce une influence très positive sur lui, les deux sont très proches. À l'âge de 27 ans, le joueur natif de Kitchener, en Ontario, est un joueur complet. Il a le potentiel d'atteindre de nouveaux sommets à l'attaque.

Video: WPG@OTT: Scheifele réussit son 3e triplé en carrière
 

Ilya Kovalchuk (AG)

Philippe Landry, pupitreur : Les Thrashers n'auront existé que pendant 11 saisons - avant de déménager à Winnipeg - et leur parcours aura été plutôt difficile. Avec une seule présence en séries éliminatoires, où ils se sont inclinés en quatre matchs face aux Rangers de New York, disons que les partisans d'Atlanta n'avaient pas grand-chose à se mettre sous la dent. Malgré tout, ils ont pu compter sur une des plus grandes vedettes de la décennie 2000 à 2010, et j'ai nommé Ilya Kovalchuk. Premier choix au total en 2001, le Russe n'a pas perdu de temps à s'imposer dans la LNH, et à devenir du même coup un de mes joueurs préférés à l'époque. Quand on a à peine 10 ans, laissez-moi vous dire qu'on se laisse facilement impressionné par le gars qui marque des buts à profusion.

Blake Wheeler (AD)

Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction : Dans la catégorie des transactions qui se sont retournées magistralement contre une équipe, celle qui a fait passer Blake Wheeler aux Thrashers en compagnie de Mark Stuart en retour de Boris Valabik et Rich Peverley occupe une place de choix. Si Wheeler a fait l'objet de critiques en décidant de ne pas s'entendre avec l'équipe qui l'avait repêché au cinquième rang au total en 2004, il a montré par la suite qu'il n'était pas un cancer dans un vestiaire, loin de là, puisqu'il a été nommé capitaine des Jets en 2016. J'ai toujours été fasciné par les joueurs comme Wheeler : imposant à 6 pieds 5 pouces et 225 livres, mais aussi l'un des joueurs les plus rapides sur la glace, il est capable de faire mal à l'adversaire en multipliant les mises en échec tout en remplissant le filet adverse. Il ne montre pas vraiment de signe de ralentissement, lui qui apparaît au 10e rang des pointeurs de la Ligue au cours des trois dernières saisons, même s'il est âgé de 33 ans.

Video: LAK@WPG: Wheeler fait dévier la rondelle dans le but
 

Marian Hossa (AD)

Guillaume Lepage, journaliste : Comment oublier le court, mais spectaculaire passage de l'attaquant slovaque avec les Thrashers. On se souvient de lui pour ses années à Ottawa et ses trois conquêtes avec les Blackhawks, mais c'est au retour du lock-out en 2005-06 qu'Hossa s'est établi comme une véritable menace offensive dans la LNH. Il a commencé en douceur en récoltant 92 points à sa première campagne à Atlanta avant de renchérir avec une saison de 100 points, l'année suivante. Visiblement, le nouveau hockey plus rapide avec moins d'accrochage lui avait permis d'atteindre de nouveaux sommets.

Patrik Stefan (C)

Hugues Marcil, pupitreur : Je mentirais si je disais que j'ai été profondément marqué par un joueur de l'organisation des Thrashers, mais plus jeune, j'avais déniché quelques cartes de hockey de Stefan, dont une carte recrue que j'aimais beaucoup, et c'est à ce moment-là que j'ai commencé à m'intéresser à lui. Je n'avais pas l'occasion de le voir à l'œuvre très souvent, mais dans ma tête, le premier choix au total du Repêchage 1999 de la LNH allait connaître une grande carrière dans la LNH. J'ai vite compris qu'il n'allait pas répondre aux immenses attentes placées en lui et que les Thrashers auraient peut-être dû opter pour l'un des deux joueurs sélectionnés après lui, les frères Daniel et Henrik Sedin. Même s'il n'a joué que 455 matchs dans la LNH avec les Thrashers et les Stars de Dallas, Stefan est l'un des premiers joueurs qui me viennent en tête lorsque je pense à la concession d'Atlanta pour toutes ces raisons. Toutefois, il y a aussi cette fameuse bourde de Stefan, survenue dans l'uniforme des Stars, qui fait en sorte qu'il est un joueur mémorable pour moi.

Watch: Youtube Video


Dany Heatley (AG)

Nicolas Ducharme, journaliste : La deuxième saison dans la LNH de Dany Heatley aura fait de lui un coup de cœur pour moi. Le gros attaquant avait atteint le cap des 40 buts et avait amassé 89 points, ce qui en faisait non seulement le meilleur pointeur des Thrashers, mais aussi le neuvième de la LNH. Il avait donné tout un spectacle au Match des étoiles en comptant quatre buts consécutifs dans la rencontre, un record de l'événement, en plus de marquer en fusillade pour être nommé le joueur le plus utile de la rencontre. C'était tout un début de carrière pour lui.

Watch: Youtube Video
 

Dustin Byfuglien (D)

John Ciolfi, producteur senior : Il y a vraiment peu de joueurs comme Dustin Byfuglien dans l'histoire de la ligue. Un défenseur si talentueux à l'attaque que les Blackhawks l'ont déployé comme ailier, mais également capable de livrer de percutantes mises en échec régulièrement. Et grâce à son charisme considérable, le défenseur costaud a attiré l'attention chaque fois qu'il sautait sur la glace avec les Jets. Reste à voir si le train no 33 a atteint le terminus d'un parcours fructueux dans la LNH.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.