Skip to main content

Poolers : derrière les chiffres

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du dimanche 19 mars :

 

2 : Les choses se sont précipitées récemment pour l'attaquant des Blackhawks de Chicago John Hayden. Il y a un peu plus d'une semaine, le choix de troisième ronde de Chicago au repêchage 2013 de la LNH (74e au total), évoluait avec l'Université Yale, où il a connu une belle carrière avec 50 buts et 41 passes en 127 matchs. Après avoir accepté un contrat de deux ans, il s'est immédiatement retrouvé non seulement dans la LNH, mais aussi sur le deuxième trio des Blackhawks aux côtés de Jonathan Toews. Contre l'Avalanche du Colorado, Hayden a connu son premier match de deux points, et il a maintenant récolté trois points (un but, deux passes) en trois matchs dans la ligue.

49 : Les Sénateurs d'Ottawa ont bien tenté d'intimider les Canadiens de Montréal, mais ils ont tout de même encaissé un quatrième revers de suite. Dans un match où la robustesse prenait de plus en plus de place à mesure que la rencontre progressait, les hommes de Guy Boucher ont distribué un total de 49 coups d'épaules aux joueurs du Tricolore. Il s'agit du sixième total le plus élevé dans un match cette saison dans la LNH. Les joueurs les plus généreux à ce chapitre ont été Marc Methot (10), Mark Borowiecki (9) et Jean-Gabriel Pageau (6). Seuls les attaquants Derick Brassard et Ryan Dzingel ont terminé leur soirée avec aucune mise en échec à leur fiche.

5 : Depuis qu'il a été obtenu des Canadiens de Montréal par le biais d'une transaction, l'attaquant Sven Andrighetto a obtenu cinq points (deux buts, trois passes) en huit rencontres, et il a récemment été jumelé à Mikko Rantanen et Nathan MacKinnon à forces égales, en plus d'être utilisé sur la deuxième vague du jeu de puissance. Il a d'ailleurs récolté un point en avantage numérique depuis son arrivée au Colorado. Il a été utilisé pendant plus de 15 minutes par match à six reprises en huit rencontres, traitement qu'il n'avait reçu que trois fois en 27 parties avec les Canadiens cette saison. 

En voir plus