Skip to main content

Matt Niskanen sonne la charge pour les Capitals

Le défenseur est une force pour l'équipe qui se trouve à une victoire de la Coupe Stanley

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

WASHINGTON -- Les éléments peu glorifiés du hockey, comme les tirs bloqués et des pénalités écoulées, représentent la nouvelle colle qui unit les Capitals de Washington dans leur quête de signer un premier triomphe de la Coupe Stanley.

Le défenseur Matt Niskanen est le modèle de cette stabilité qui a permis aux Capitals de s'approcher à une seule victoire du championnat. Washington mène la série quatre de sept 3-1 face aux Golden Knights de Vegas en Finale de la Coupe Stanley en vue du match no 5 au T-Mobile Arena jeudi (20h H.E.; TVAS, CBC, SN, NBC).

« C'est un beau compliment, mais ce n'est pas ainsi que je l'aborde », a déclaré Niskanen, 31 ans. « Je tente de jouer de mon mieux dans mon rôle. Dans un sens, je suppose que je tente de montrer l'exemple aux jeunes joueurs. Mais dans les séries, tu tentes simplement de t'occuper de tes affaires le mieux possible, d'être ultra-compétitif et viser la victoire. »

Niskanen s'est avéré un bourreau de travail pour les Capitals en Finale, menant tous les joueurs au chapitre de la moyenne de temps de glace (25:05 par match). Il a joué 27:13 lors du match no 2 avant d'être utilisé pendant 27:16 dans le match no 3. Il mène tous les joueurs dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2018 avec 503:30 de temps de glace à forces égales et 55 tirs bloqués, aidant les Capitals à devenir une équipe encore plus hermétique à la défensive à mesure que le tournoi printanier progresse. Washington a cédé 11 buts en compilant une fiche de 5-1 dans ses six derniers matchs (six de ces buts sont survenus dans une défaite contre Vegas lors du match no 1 de la Finale) et présente une moyenne de buts alloués de 2,52 au cours des séries éliminatoires.

À LIRE : Washington emporté par la fièvre de la Coupe | Smith-Pelly laisse sa marque

« Il était incroyable dans chaque match pendant la totalité des séries », a affirmé le défenseur John Carlson, qui mène tous les joueurs ce printemps au chapitre du temps total d'utilisation (590:10). « Il était également notre pilier pendant toute la saison. Nous comptons sur lui dans chaque situation. Nous sommes assurément meilleurs quand il est sur la glace. »

Dans ses 11 saisons dans la LNH, Niskanen s'est qualifié pour les séries à neuf reprises et a participé à 117 rencontres, mais il n'avait jamais atteint la Finale. Il a eu des occasions de remporter la Coupe avec les Stars de Dallas, les Penguins de Pittsburgh et, pendant les quatre dernières campagnes, les Capitals.

Qu'est-ce qui distingue cette saison-ci des autres?

« Je ne sais pas la raison », a répliqué Niskanen, qui a récolté neuf points (un but) en 23 matchs des séries. « Je sais que ce groupe est le plus engagé de tous ceux pour lesquels j'ai joué . Je ne pense pas que ce soit l'équipe la plus talentueuse pour laquelle j'ai joué, mais c'est l'équipe la plus engagée à faire les jeux peu glorifiés qui sont si importants à la victoire et qui permettent aux joueurs de faire preuve de leurs aptitudes. Et tout le monde a accepté ce concept. »

Video: WSH@PIT, #3: Niskanen nivelle la marque d'une frappe

En dehors de la glace, Niskanen, qui a signé un contrat de sept ans avec les Capitals le 1er juillet 2014, a accepté de prendre le blâme pour l'épisode où il avait oublié de payer le prix.

Lui et son coéquipier T.J. Oshie ont pris le métro de Washington aux matchs no 3 et no 4 au Capital One Arena. Mais quand ils sont arrivés à la gare Gallery Place avant le match no 4, la carte de métro d'Oshie n'avait pas suffisamment de fonds pour leur permettre d'y monter.

« Ça, c'est ma faute », a rigolé Niskanen en souriant après le match no 4. « Je lui ai donné la carte qui n'avait pas suffisamment de fonds. Un classique! C'est ma faute. »

Alors que Oshie a eu du mal à ajouter des fonds à sa carte à un guichet à la gare, un partisan a indiqué sur Twitter qu'un employé du métro a finalement laissé Oshie passer la porte de sortie.

Malgré ce moment embarrassant, Niskanen a souligné que le duo a adoré son expérience en transports en commun.

« Nous rencontrons des partisans, a-t-il expliqué. Beaucoup de personnes se rendent au match de la même façon. Tout le monde était respectueux et ils nous ont souhaité la meilleure des chances. »

Un voyage qui a permis de solidifer les liens entre les Capitals et la ville.

« Ce n'était pas notre intention, mais oui, je pense que c'est ce qui s'est produit, a dit Niskanen. Je pense que tu découvres que les gars venant de petites villes du nord du Minnesota ne sont que des gars normaux qui ont également du mal à recharger leur carte de métro. Nous avons les mêmes problèmes que la majorité des gens. »

Niskanen n'a maintenant qu'un seul autre problème à régler, celui d'obtenir une victoire de plus pour remporter la Coupe Stanley.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.