Skip to main content

Les Flames pourraient tenter d'obtenir plus de choix au repêchage

Calgary pourrait descendre dans l'ordre de sélection afin d'ajouter à ses cinq choix

par Aaron Vickers / Correspondant LNH.com

CALGARY -- Un manque de sélections ne décourage pas le directeur général des Flames de Calgary Brad Treliving en vue du repêchage 2017 de la LNH présenté par adidas.

Les Flames ont cinq choix, incluant un au cours des trois premières rondes du repêchage. Calgary a échangé son choix de deuxième ronde (no 47) et le défenseur Jyrki Jokipakka aux Sénateurs d'Ottawa en retour de l'attaquant Curtis Lazar et du défenseur Michael Kostka le 1er mars. Les Flames ont également envoyé leur choix de troisième ronde (no 78) aux Coyotes de l'Arizona en retour du défenseur Michael Stone le 20 février.

« Nous sommes à court de choix, a admis Treliving. C'est la première fois que nous l'avons vécu. Nous avons eu de multiples choix au cours des derniers repêchages. Nous avons encore notre premier choix (no 16). À mon avis, notre choix de deuxième ronde n'est pas parti. Nous avons Curtis Lazar, qui représente le choix de deuxième ronde. Nous croyons que nous n'aurions pas atteint les séries éliminatoires de la Coupe Stanley sans l'ajout de Michael Stone. Nous croyons avoir pris de bonnes décisions [en échangeant des choix].

« Nous voudrions avoir plus de cordes à notre arc et nous verrons si nous pouvons en obtenir davantage, ou nous allons profiter de nos actuels choix et être aussi actifs que possible. »

La première ronde du repêchage aura lieu au United Center à Chicago vendredi (19h H.E.; SN, NBCSN). Les rondes nos 2 à 7 auront lieu samedi (10h H.E.; SN, NHLN).

Les cinq choix représentent le plus bas total des Flames depuis 2015, quand ils ont échangé leur choix de première ronde (no 15) et leurs deux choix de deuxième ronde (no 45 et 52) aux Bruins de Boston en retour du défenseur Dougie Hamilton le 26 juin 2015.

Treliving n'a pas exclu la possibilité d'augmenter ce nombre en descendant dans l'ordre de sélection.

« Si tu peux dire, "Voici deux ou trois ou quatre joueurs", ça te permet de te concentrer sur ce groupe, a-t-il expliqué. Mais cela te donne l'option, si tu arrives à ce choix et il y a encore trois joueurs disponibles, tu pourras descendre dans l'ordre et acquérir un joueur convoité et obtenir un autre choix ou atout. »

Après avoir sélectionné l'attaquant Matthew Tkachuk avec le choix no 6 du repêchage 2016 de la LNH, les Flames choisiront plus tard cette fois-ci après avoir eu une fiche de 45-33-4 cette saison.

« Tu veux choisir plus tard dans le repêchage chaque année, a dit Treliving. Ça signifie que tu as eu une bonne saison. »

Les Flames croient qu'ils obtiendront un joueur de qualité avec leur choix de première ronde afin d'ajouter à un noyau de jeunes joueurs qui inclut les attaquants Johnny Gaudreau, Sean Monahan, Sam Bennett et Tkachuk.

« C'est un repêchage intéressant cette année, a dit Treliving. Je crois qu'il s'agit d'un groupe serré. Je crois qu'il y aura beaucoup de variation. Si tu choisis les 31 meilleurs joueurs, il y aura beaucoup de noms répétés, mais il y aura peut-être 31 ordres différents. Il y a beaucoup de très bons joueurs. Nous avons fait nos devoirs, notre personnel est préparé. Si nous demeurons au 16e choix, nous recevrons un très bon joueur.

« Croisons-nous les doigts pour un certain joueur? Absolument. Mais peu importe ce que l'on a dit, nous allons obtenir un très bon joueur au 16e rang. Et puis, sans choix de deuxième ou troisième ronde, nous devons trouver des joueurs dans les dernières rondes. Notre personnel fait un bon travail depuis plusieurs ans en trouvant des joueurs en fin de repêchage. Ceci ne sera pas différent. »

En voir plus