Skip to main content

Le sujet Carey Price demeurait sensible, vendredi

L'entraîneur des Canadiens Claude Julien n'a pas voulu dire si le gardien vedette va affronter les Hurricanes, vendredi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Carey Price a de nouveau eu congé d'entraînement chez les Canadiens de Montréal, vendredi. L'entraîneur Claude Julien n'a toutefois pas voulu dire s'il recourra à ses services pour le match contre les Hurricanes de la Caroline, samedi (19 h (HE); TVAS, CITY, SNE, FS-CR).

« Je vous le dirai samedi matin », a indiqué Julien, à l'issue de la séance d'entraînement de l'équipe.

À LIRE AUSSI: Claude Julien se porte à la défense de Carey Price  | Les Rangers tournent déjà le coin

Peu de temps auparavant, il avait tout de même donné un indice quant à ses intentions, en affirmant qu'on n'avait pas jeté l'éponge pour ce qui est de la participation du CH aux séries éliminatoires. Or, Price devrait être l'homme masqué désigné.

Le sujet de Price demeurait sensible une douzaine d'heures après la colère qu'a piquée l'entraîneur, au terme de la défaite de 5-2 des siens contre les Rangers de New York.

Julien est sorti de ses gonds quand on lui a demandé si le gardien vedette montrait des signes de fatigue.

« Je n'irai pas là, fichez-nous la paix avec ça. Les gars, posez des questions qui ont du sens, s'est-il emporté en anglais. On lui donne une journée de congé entre chacun des matchs et il ne va pas sur la patinoire le matin des matchs. Il a fait des arrêts incroyables ce soir. On va s'attarder sur un but qu'il aurait dû empêcher et se demander s'il est fatigué. Que dites-vous de tous les arrêts qu'il a faits? S'il vous plaît les gars, soyez sérieux. »

Price a amorcé 17 des 18 derniers matchs du Tricolore, qui a subi sept défaites dans ses neuf dernières rencontres. 

Video: Le Tricolore gaspille une avance face aux Rangers

Il n'est évidemment pas le seul à blâmer pour la débandade de l'équipe, qui multiplie des façons de perdre dernièrement - surtout à domicile où elle montre cette saison un piètre rendement de 13-16-6. Sa plus prisée est celle de prendre l'avance par deux buts, ou même trois, avant de la voir s'envoler en fumée.

« On nous enseigne depuis les rangs pee-wee à jouer la troisième période d'un match comme si le score était 0-0 », a lancé Price, excédé par la situation jeudi soir.

La problématique va au-delà de l'aspect stratégique. Elle est d'ordre psychologique. C'est rendu que les joueurs perdent tous leurs moyens, c'est comme s'ils figeaient sur place, quand ils sentent le tapis leur glisser sous les pieds. 

La confiance, comme on le sait, ça ne se « répare » pas facilement. Julien et ses acolytes ont continué à faire du renforcement positif avec les joueurs, tant sur la glace qu'à l'extérieur vendredi.

« Malheureusement, tu ne peux pas donner de la confiance aux joueurs. Tu peux leur dire quoi faire, mais une bonne partie doit venir des joueurs eux-mêmes. C'est à eux de se convaincre qu'ils peuvent jouer de la bonne façon. Comme équipe, nous devons afficher la même confiance en troisième période que dans les deux premières. On peut le dire et le demander, mais il faut le faire. Actuellement, nous disons tous les bonnes choses, à part de les faire. C'est à espérer que l'exercice auquel nous nous sommes prêtés aujourd'hui nous permette de mieux réagir si nous devions être confrontés à la même situation samedi. »

Sachant pertinemment que les chances du Tricolore de jouer du hockey de printemps sont très minces, voire nulles, Julien a dit qu'on va mettre les bouchées doubles à l'entraînement d'ici à la fin de la saison.

« Plus nous corrigerons des choses maintenant, moins nous aurons à en corriger plus tard », a-t-il mentionné, en faisant remarquer qu'à ce stade de la saison les entraîneurs accordent habituellement plus de repos aux joueurs.

Congé également pour Weber

Outre Price, le capitaine Shea Weber a eu congé d'entraînement, vendredi. Le statut de Jonathan Drouin, blessé à une cheville, demeure inchangé. Le défenseur Xavier Ouellet pourrait être disponible pour samedi. Ouellet s'est dit rétabli de la commotion cérébrale qu'il a subie face aux Capitals de Washington, le 20 février. Il s'est entraîné avec le groupe sans aucune restriction, vendredi. Il croyait pouvoir obtenir le feu vert complet des médecins, plus tard dans la journée.

Ouellet, âgé de 26 ans, faisait bien dans les sept matchs qu'il a joués avant de se blesser.

Les Canadiens (29-28-9) vont compléter une semaine de trois matchs au Centre Bell contre d'autres rivaux qui vont se présenter à Montréal en ayant le couteau entre les dents.

Les Hurricanes (35-23-4) sont impliqués dans une lutte sans merci entre cinq équipes de la section Métropolitaine pour trois places en séries éliminatoires - la troisième de la section et les deux de quatrième as dans l'Association de l'Est.
 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.