Skip to main content

Le Canada blanchit la Finlande, remporte l'or

Connor McDavid inscrit le but décisif pour le Canada, qui gagne le Championnat mondial 2016 de la FIHG

par Emna Achour / Correspondante LNH.com

MOSCOU - Les joueurs du Canada voulaient leur vengeance, et ils l'ont eue.
 
Connor McDavid a inscrit son premier but du Championnat du monde 2016 de la FIHG, dimanche, et les Canadiens ont vaincu la Finlande 2-0 pour décrocher la médaille d'or.

Matt Duchene a ajouté un but dans un filet désert à 0,9 seconde de la fin de la rencontre et les Canadiens n'ont même pas laissé le cadrant se rendre à 0:00 avant de sauter sur la patinoire et de jeter bâtons et gants dans les airs pour célébrer leur sacre.
 
Ils ont cependant été rappelés à l'ordre et ont dû se replacer au centre de la glace pour procéder à une dernière mise en jeu.
 
« Je pense qu'on ne réfléchissait plus vraiment à ce moment-là », a déclaré McDavid en parlant de leurs célébrations hâtives. « On a vu la rondelle pénétrer dans le filet avec les dernières secondes qui s'écoulaient… C'était simplement une belle occasion pour nous pour célébrer deux fois plutôt qu'une, j'imagine. »
 
Le Canada a ainsi remporté les grands honneurs de ce tournoi pour une deuxième année de suite, l'équipe ayant également réalisé l'exploit de deux titres consécutifs pour une deuxième fois dans son histoire (2003 en Finlande et 2004 en République tchèque).
 
« Je voudrais d'abord féliciter le Canada pour leur médaille d'or. Ils ont extrêmement bien joué », a mentionné l'entraîneur-chef finlandais, Kari Jalonen. « On a connu tout un parcours dans ce tournoi. On n'a perdu qu'un match, mais malheureusement c'était le plus important. »
 
Malgré ses huit mentions d'aide, McDavid n'avait encore jamais trouvé le fond du filet dans ce tournoi, mais il a bien choisi son moment pour briser la glace. La jeune sensation des Oilers d'Edmonton a traversé la patinoire d'un bout à l'autre et a foncé au filet pour déjouer le gardien Mikko Koskinen alors qu'il était surveillé de près par Mika Pyorala.
 
À 19 ans, McDavid est devenu le plus jeune joueur de l'histoire à gagner l'or au tournoi des moins de 18, ainsi qu'aux Championnats mondiaux junior et senior de la FIHG.
 
Les Canadiens n'ont subi qu'une seule défaite dans ce Championnat du monde, 4-0 contre ces mêmes Finlandais pendant le tournoi préliminaire. Et après avoir appris que ces derniers seraient leurs adversaires en grande finale, la troupe de Bill Peters n'a pas caché sa motivation de prouver à la Finlande qu'elle n'avait pas dit son dernier mot.
 
« On a changé des petites choses dans notre structure, a mentionné le défenseur Matt Dumba. On savait qu'ils avaient tendance à converger vers leur gardien quand on attaquait, et ça devenait très difficile pour nous de contrôler le jeu et faire bouger la rondelle. Alors on leur a tout simplement servi la même médecine. »
 
Le Canada a effectivement bien fait pour minimiser les présences de la Finlande dans son territoire et les raccourcir le plus possible, limitant la puissante attaque finlandaise à 16 tirs au total.
 
« Je pense qu'on s'est ajusté et qu'on a vraiment mieux géré la rondelle, a évoqué McDavid. On ne leur a pas laissé beaucoup d'espace dans leur jeu de transition et on ne leur a pas accordé beaucoup de chances en contre-attaque non plus. Et quand on leur a ouvert des portes, [Cam Talbot] était là pour sauver les meubles. »
 
Cam Talbot n'a pas été aussi occupé que son homologue finlandais, repoussant les 16 tirs qui ont été dirigés vers lui, mais a réussi quelques arrêts spectaculaires qui ont permis au Canada de préserver son avance de 1-0.
 
Parmi eux, son arrêt aux dépens d'un certain Patrik Laine qui avait hérité d'une rondelle libre à la suite d'un revirement des Canadiens dans leur zone au premier tiers, et qui s'est retrouvé seul devant lui. Talbot est resté patient et s'est avancé pour harponner le disque afin de mettre un terme à la menace.
 
« Cam Talbot a été époustouflant pour nous, a déclaré l'entraîneur Peters. En huit départs, il a obtenu quatre jeux blancs. Je pense que l'équipe qui était devant lui a mieux fait [dimanche] que l'équipe qui était devant lui lors de notre dernier duel contre la Finlande en ronde préliminaire.
 
« Nos deux gardiens ont fait de l'excellent travail. […] La maturité de ces deux-là, le travail que [le directeur du développement des joueurs] Sean Burke a fait avec eux et le niveau d'efforts qu'ils y ont mis pour éliminer les chances de qualité ont ultimement mené au succès de l'équipe. »
 
Talbot a également volé un but certain à l'attaquant Jarno Koskiranta pendant un jeu de puissance de la Finlande en toute fin de deuxième période en étirant le bout de la jambière.
 
« C'était tellement difficile de créer de l'attaque, a évoqué le Finlandais Jussi Jokinen. [Les Canadiens] ont vraiment connu un bon match défensivement en tant qu'équipe. Ils ont utilisé des éléments clés de notre jeu qui nous avaient apporté tant de succès pendant tout le tournoi. On n'a pas été en mesure de générer grand-chose et ils méritent tout le crédit pour leur victoire. »

Le capitaine Corey Perry est quant à lui devenu membre de la célèbre Triple couronne grâce à cette victoire, lui qui peut maintenant se targuer d'avoir remporté la Coupe Stanley, la médaille d'or aux Jeux olympiques et au Championnat du monde senior.
 
Et la Russie semble porter chance aux Canadiens, alors qu'ils ont maintenant gagné l'or à six des sept derniers tournois de la FIHG disputés au pays des tsars, incluant les Jeux olympiques de Sotchi en 2014.
 
Koskinen a stoppé 31 rondelles dans la défaite, la seule de la Finlande dans ce tournoi. L'équipe finlandaise sera donc passée à une seule victoire de réaliser un triplé en tournois internationaux cette année, après avoir remporté le Championnat mondial junior 2016 de la FIHG en février et le tournoi des moins de 18 ans en avril.

En voir plus