Skip to main content

Jim Vesey, pas avant vendredi ou samedi

L'attaquant américain âgé de 23 ans a réduit son intérêt à une demi-douzaine d'équipes

par Tom Gulitti @TomGulittiNHL / Journaliste NHL.com

La longue attente pour Jimmy Vesey et les nombreuses équipes de la LNH qui espèrent le mettre sous contrat tire à sa fin.

Vesey, diplômé de l'Université Harvard et gagnant du trophée Hobey Baker, obtiendra officiellement le statut de joueur autonome sans compensation mardi, lui conférant le droit de négocier et de s'entendre avec n'importe quelle équipe.

Le conseiller de Vesey, Peter Fish, a indiqué lundi qu'il ne s'attend pas à un dénouement rapide du dossier à compter du moment où il obtiendra le statut de joueur autonome sans compensation mardi.

« Ça ne sera assurément pas demain (mardi), a déclaré Fish à l'agence The Associated Press. Je dirais que le plus tôt pourrait être vendredi ou samedi. Je ne croirais pas que ça s'étire au-delà du début de la semaine prochaine. »

Le journal Boston Herald a constaté jeudi que Vesey, âgé de 23 ans, était en voie de « finaliser une liste de pas plus d'une demi-douzaine d'équipes » avec lesquelles il prévoyait discuter, de sorte que quelques équipes intéressées n'auront même pas l'occasion d'offrir leur argument de vente.

« Nous allons nous concentrer sur un nombre restreint d'équipes, avait déclaré en juillet Vesey à LNH.com. Donc, le 15 août, nous commencerons à négocier avec elles pour voir ce qu'elles auront à dire. »

Les équipes figurant sur la liste écourtée de Vesey doivent respecter le système des contrats d'entrée dans la LNH. Conséquemment, la décision de l'ailier gauche (6 pieds 2 pouces, 201 livres) sera moins basée sur l'argent que sur le rôle qu'il va se voir confier et son avenir en général. L'équipe « gagnante » recevra un joueur prêt à évoluer dans la LNH qui a récolté 46 points (24 buts) la saison dernière, ayant conclu sa carrière à Harvard avec 80 buts et 64 aides en 128 rencontres.

La saga de Vesey est fertile en rebondissements depuis que les Predators de Nashville ont sélectionné l'attaquant en troisième ronde (no 66) au repêchage 2012 de la LNH. Les Predators espéraient que Vesey signeraient un contrat avec eux après sa quatrième année à Harvard en mars, en lui offrant une place parmi leurs six meilleurs attaquants en vue des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Il a décliné, préférant tenter sa chance sur le marché des joueurs autonomes sans compensation.

Les Sabres de Buffalo ont tenté de convaincre Vesey après avoir envoyé un choix de troisième ronde en 2016 aux Predators afin d'acquérir les droits exclusifs de négociation avec l'attaquant, le 20 juin. Même si une entente avec les Sabres lui aurait fourni l'occasion de jouer aux côtés de son bon ami Jack Eichel, Vesey, originaire de North Reading, au Massachusetts, n'a pas dévié de son plan initial après avoir rencontré les représentants des Sabres à Boston, le 7 juillet.

Vesey a continué de retenir l'attention des équipes de la LNH qui se sont rendues à Foxborough, au Massachusetts, afin de l'observer évoluer au hockey estival dans la Foxboro Pro League.

Le dossier étant proche de connaître son dénouement, voici un survol des plus sérieux candidats en lice afin de mettre la main sur les services de Vesey ainsi que la façon qu'il pourrait cadrer avec chacun d'entre eux (par ordre alphabétique):

Bruins de Boston: Le père de Vesey, Jim, a brièvement joué pour les Bruins et Vesey était un de leurs partisans pendant son enfance. Il a confirmé à Comcast SportsNet New England que les Bruins sont sur la liste des équipes avec lesquelles il prévoit discuter. Comme les Bruins tentent de remanier une équipe vieillissante, l'ajout d'un jeune attaquant à leur top-6 représenterait un gros coup de fouet, surtout après avoir perdu l'ailier Loui Eriksson aux Canucks de Vancouver sur le marché des joueurs autonomes.

Sabres de Buffalo: Vesey n'a pas fermé la porte aux Sabres, et la chance de jouer avec Eichel au sein d'une équipe prometteuse doit être fascinante. L'avenir est sûrement prometteur à Buffalo grâce au noyau de jeunes joueurs comme Eichel, Sam Reinhart, Rasmus Ristolainen et Alexander Nylander. Il sera encore plus prometteur si Vesey s'y joint.

Blackhawks de Chicago: Le Providence Journal a indiqué que le directeur général des Blackhawks Stan Bowman a visité le Foxboro Sports Center plusieurs fois cet été et que l'entraîneur Joel Quenneville y est allé au moins une fois. Des soucis concernant le plafond salarial ont obligé les Blackhawks à se séparer de leurs jeunes attaquants comme Brandon Saad, Andrew Shaw et Teuvo Teravainen depuis leur dernière victoire de la Coupe Stanley en 2015. Une entente avec Vesey les aiderait à réapprovisionner leur groupe d'attaquants à un moindre coût.

Les Blackhawks ont adopté une approche semblable, la saison dernière, en accordant un contrat à Artemi Panarin, de la Ligue continentale de hockey (KHL), et en l'utilisant au sein d'un trio avec Patrick Kane. Le pari a rapporté gros parce que Panarin a inscrit 30 buts et récolté 47 aides en route vers l'obtention du trophée Calder. Si Vesey choisit les Blackhawks, la possibilité comparable d'évoluer aux côtés de Jonathan Toews est réelle dans une équipe qui a gagné la Coupe Stanley trois fois depuis 2010.

Devils du New Jersey: Le D.G. des Devils Ray Shero a été vu à Foxborough la semaine dernière et son adjoint Tom Fitzgerald, qui a longtemps habité dans la région de Boston, connaît bien les parents de Vesey. Les Devils pourraient donc être de plus sérieux prétendants qu'on le croit. Ils sont en progression avec un gardien élite en Cory Schneider. Ils peuvent assurément offrir à Vesey une chance de jouer sur une base régulière au sein du top-6.

Shero a déjà revigoré l'attaque au New Jersey au cours des deux dernières saisons en faisant l'acquisition de Taylor Hall et de Kyle Palmieri. Avec un groupe d'espoirs comme Pavel Zacha, Joseph Blandisi et Michael McLeod qui cognent à la porte, l'ajout de Vesey pourrait faire s'accélérer la reconstruction des Devils.

Rangers de New York: Les Rangers ont auparavant pris ce chemin il y a deux ans quand ils ont donné un contrat à l'attaquant joueur autonome sans compensation Kevin Hayes après qu'il eut refusé de s'entendre avec les Blackhawks, après sa carrière au Boston College. Ayant échangé leurs quatre derniers choix de premier tour au repêchage, les Rangers doivent trouver d'autres moyens d'acquérir de jeunes joueurs talentueux.

Une entente avec Vesey injecterait davantage de sang neuf à l'alignement dans la foulée de la transaction du 18 juillet qui a envoyé le joueur de centre Derick Brassard aux Sénateurs d'Ottawa en retour du centre Mika Zibanejad.

Maple Leafs de Toronto: Les liens entre Vesey et les Maple Leafs sont évidents. Son père travaille dans leur personnel de dépistage et son petit frère, Nolan, a été repêché par Toronto en sixième ronde en 2014. Les Maple Leafs ont déjà une impressionnante brochette de jeunes joueurs menés par le premier choix du repêchage 2016 Auston Matthews. L'opportunité de faire partie du groupe et peut-être d'accomplir quelque chose de grand sous les ordres de l'entraîneur Mike Babcock au cours des prochaines années pourrait être séduisante pour Vesey en plus d'élever les attentes d'un avenir prometteur à Toronto.

 

En voir plus