Skip to main content

Course aux trophées : Hedman toujours grand favori pour le Norris

La lutte a été plus serrée qu'à la mi-saison, mais le panel de LNH.com n'a pas changé d'avis

par Siniša Šindik @SinisaSindik / Collaborateur indépendant LNH.com

Alors que les finalistes pour les principaux honneurs individuels de la saison 2020-21 seront annoncés sous peu, LNH.com publie une série d'articles sur les différents candidats favoris pour certains de ces trophées. Aujourd'hui, les prédictions pour le trophée Norris, remis au meilleur défenseur dans la LNH, dont les finalistes seront annoncés le 9 juin.

À la mi-saison, il avait raflé la totalité des votes de première place (11) et était le favori incontesté. Cette fois, Victor Hedman a dû se contenter de six des dix votes de première position (43 points sur 50), mais il demeure toujours le candidat favori au trophée Norris selon l'équipe de LNH.com.

COURSE AUX TROPHÉES : Vézina | Calder

Hedman a produit exactement au même rythme que l'année dernière (moyenne de 0,83 point par match), avec 45 points en 54 rencontres (55 en 66 en 2019-20), et il s'est classé au troisième rang des pointeurs chez les défenseurs de la LNH, tout juste derrière Adam Fox (47 points en 55 parties) et Tyson Barrie (48 points en 56 matchs).

Après que Hedman eut remporté la Coupe Stanley avec le Lightning de Tampa Bay l'an dernier et hérité du trophée Conn-Smythe, on se demandait quel genre de campagne le défenseur étoile du Lightning allait nous offrir. 

La réponse : une excellente saison encore une fois, à l'image des quatre dernières, au cours desquelles il a été chaque fois finaliste au trophée Norris. 

Oui, l'arrière de 30 ans profite d'une brigade défensive très impressionnante à Tampa Bay - avec Ryan McDonagh, Mikhail Sergachev et maintenant David Savard. Une défensive qui ferait bien paraître pas mal de joueurs à travers le circuit.

Oui, Hedman profite aussi d'un gardien de but sensationnel en Andrei Vasilevskiy, qui est là pour réparer les bourdes occasionnelles de ses défenseurs. Donc, c'est vrai qu'il est dans une position très avantageuse par rapport à certains de ses rivaux dans la course au Norris.

Video: TBL@CHI: Hedman égale la marque en A.N.

Malgré tout cela, année après année, le Suédois représente non seulement une pièce maitresse de la défensive du Lightning, mais aussi de l'équipe au grand complet. Même s'il ne porte pas le « C » sur son chandail, il est l'homme de confiance de Jon Cooper, qui n'hésite pas à l'utiliser à toutes les sauces.

Sans surprise, Hedman a été le joueur le plus utilisé du Lightning cette année, avec un temps de jeu moyen dépassant les 25 minutes par match (25:03). Cela représente un avantage d'un peu plus de trois minutes sur son plus proche rival dans cette catégorie, Sergachev (21:58). 

Comme on le voit dans les présentes séries éliminatoires de la Coupe Stanley, l'avantage numérique du Lightning est dévastateur, et le vétéran défenseur a plus que son mot à dire. En saison régulière, Hedman a dominé tous les arrières du circuit pour la production en attaque massive avec 24 points.

Donc, si vous pensiez qu'à 30 ans, avec une Coupe Stanley et un titre du Norris (2018) et du Conn-Smythe en poche, Hedman commencerait à tomber dans la complaisance, détrompez-vous. Il est plus affamé que jamais.

« Je me mets beaucoup de pression pour aller sur la glace chaque soir et essayer de faire de mon mieux pour aider mon équipe à gagner », avait déclaré le principal intéressé en mars dernier. « […] C'est évidemment une bonne chose de toujours s'attendre à plus de soi-même. Je pense que je peux être encore meilleur, alors c'est à moi de le faire et de me préparer avant chaque match afin d'être prêt lorsqu'on fait appel à moi. Je dois garder le cap, et j'espère qu'il y aura encore de plus belles choses à venir. »

Cependant, en fin de saison, Hedman a eu un peu plus de difficultés, et ses performances étaient un peu moins convaincantes. Plusieurs rumeurs ont même circulé au fait qu'il jouait en dépit d'une blessure qui nécessitera une opération au terme de la saison. 

Chose certaine, les statistiques n'ont pas été très reluisantes. À ses 19 derniers matchs - donc à partir du 1er avril - Hedman a cumulé seulement 12 points (égalité au 20e rang chez les défenseurs) et affiché un différentiel de moins-8 (13e pire chez les défenseurs). Est-ce que sa fin de saison lui coutera son deuxième trophée Norris en carrière? À suivre…

Ailleurs dans la ligue, un défenseur qui a profité de la fin de la saison pour s'immiscer au plus fort de la lutte au Norris est Fox. La jeune sensation des Rangers de New York a amassé 33 points lors du scrutin de LNH.com, dont deux votes de première place.

Video: WSH@NYR: Fox et Panarin unissent leurs efforts

Si jamais Fox réussissait à remporter le titre, il pourrait réécrire l'histoire en devenant le premier défenseur à mettre la main sur le Norris en évoluant pour une équipe qui ne s'est pas qualifiée pour les séries éliminatoires.

À sa deuxième saison dans la LNH, Fox a terminé la campagne avec 47 points en 55 matchs et un différentiel de plus-19. À partir du 1er mars, le choix de troisième ronde (66e au total) des Flames de Calgary au Repêchage 2016 de la LNH a même dominé tous les arrières de la Ligue avec une production de 37 points en 36 matchs, soit six de plus que son plus proche concurrent, Kris Letang.

Parlant de Letang, il a complété le podium de LNH.com, amassant un total de 27 points sur une possibilité de 50 et un vote de première place. À 34 ans, le vétéran défenseur des Penguins de Pittsburgh a connu une remarquable campagne, avec une récolte de 45 points en 55 matchs.

Plus impressionnant encore, 29 de ses 45 points ont été produits à forces égales, ce qui le place à égalité au deuxième rang chez les défenseurs dans la Ligue, derrière MacKenzie Weegar (31). Il a également connu 13 soirées de deux points ou plus. Si jamais Letang obtient le titre de défenseur de l'année dans la LNH, il s'agirait de son premier en carrière.

Résultats du scrutin (cinq points pour un vote de première place, quatre points pour un vote de deuxième place, etc.) :

1- Victor Hedman, Lightning de Tampa Bay, 43 points (6 votes de première place);
2- Adam Fox, Rangers de New York, 33 points (2 votes de première place);
3- Kris Letang, Penguins de Pittsburgh, 27 points (1 vote de première place);
4- Cale Makar, Avalanche du Colorado, 25 points (1 vote de première place);
5- Dougie Hamilton, Hurricanes de la Caroline, 11 points; 
6- Tyson Barrie, Oilers d'Edmonton, 4 points;
7- Roman Josi, Predators de Nashville, 2 points;
8- Shea Theodore, Golden Knights de Vegas, 1 point;
é8- Drew Doughty, Kings de Los Angeles, 1 point;
é8- Alex Pietrangelo, Golden Knights de Vegas, 1 point;
é8- Charlie McAvoy, Bruins de Boston, 1 point;
é8- MacKenzie Weegar, Panthers de la Floride, 1 point.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.