Skip to main content

Course aux trophées : Kaprizov confirme sa domination pour le Calder

L'attaquant du Wild a conservé sa place de favori du panel de LNH.com

par Siniša Šindik / Correspondant indépendant LNH.com

Alors que les finalistes pour les principaux honneurs individuels de la saison 2020-21 seront annoncés sous peu, LNH.com publie une série d'articles sur les différents candidats favoris pour certains de ces trophées. Aujourd'hui, les prédictions pour le trophée Calder, remis à la recrue de l'année dans la LNH, dont les finalistes seront annoncés le 3 juin.

À la mi-saison, il était passé à un petit point de la perfection lors du vote de LNH.com en amassant 54 des 55 points disponibles. Cette fois, lors du scrutin de fin de saison, Kirill Kaprizov a confirmé son étiquette de favori au trophée Calder.

Le Russe de 24 ans a amassé 46 points sur un total possible de 50 lors du scrutin et six des dix votes de première place au passage. S'il met effectivement la main sur trophée Calder, Kaprizov deviendrait alors le premier joueur de l'histoire du Wild à réussir l'exploit.

Même si plusieurs partisans jugent que Kaprizov est trop vieux pour s'emparer du trophée Calder, les règles sont les règles et il faut reconnaître que le choix de cinquième ronde du Wild en 2015 a tout simplement éclipsé les autres recrues du circuit cette saison.

Video: MIN@ARI: Kaprizov contourne le but et marque

Avec 51 points en 55 matchs, l'ailier gauche du Minnesota a devancé son plus proche concurrent, Jason Robertson des Stars de Dallas, par six points. Or, dans la colonne des buts marqués, Kaprizov a dominé Robertson par dix buts (27 contre 17).

D'ailleurs, à ce chapitre, le prodige du Wild a terminé au huitième rang du circuit. Seuls Tyler Toffoli, Brad Marchand, Mikko Rantanen, Leon Draisaitl, Alex DeBrincat, Connor McDavid et Auston Matthews ont fait mieux.

Sans surprise, Kaprizov a établi de nouveaux records de concession pour une recrue du Wild au niveau des filets comptés (27), des mentions d'aide (24) et des points accumulés (51). Il a ainsi facilement surpassé les statistiques de Marian Gaborik, qui avait récolté 36 points en 71 matchs en 2000-01 (18 buts, 18 passes).

« Évidemment, je n'étais pas ici lorsque Gaborik jouait, mais je dois dire que Kaprizov est un joueur spécial, a expliqué l'entraîneur-chef du Wild, Dean Evason, lors d'un entretien avec la station de télévision Kare 11. Il est constamment dans le feu de l'action en train de compétitionner. Il n'y a pas beaucoup de matchs où il se fait discret et on ne le remarque pas. Il est généralement très impliqué. »

L'ancien du CSKA Moscou a été tellement dominant durant la saison régulière que sa plus longue séquence de matchs consécutifs sans point a été de trois, et ce, à une seule reprise à la fin du mois de mars. De plus, il a connu 13 rencontres de deux points ou plus. Statistique encore plus frappante, 19 des 27 buts que Kaprizov a inscrits cette année ont été réalisés à forces égales.

Avec tout ce succès, on serait porté à croire que le principal concerné serait aux anges par rapport à sa première campagne dans le circuit Bettman. Erreur. Kaprizov est très sévère envers lui-même et cherche toujours à s'améliorer.

«Dans l'ensemble, bien sûr, je suis content, mais je pense que j'ai besoin d'améliorer beaucoup de choses dans mon jeu, a déclaré le Russe, toujours pour le compte de Kare 11. J'ai besoin de continuer à progresser. La saison n'a pas été toujours parfaite - j'ai eu de mauvais matchs. Dans l'ensemble, c'est bien, mais je dois absolument continuer à m'améliorer dans tous les aspects de mon jeu. »

Chose certaine, ses coéquipiers, eux, s'estiment très chanceux de l'avoir.

« Des joueurs comme lui sont très spéciaux et on n'en voit pas souvent », avait exprimé le gardien du Wild, Cam Talbot plus tôt cette saison après le premier tour du chapeau en carrière de Kaprizov. « Avoir un joueur comme lui dans son équipe - même dans un match 0-0 - on a toujours l'impression d'avoir une chance de gagner, c'est sûr. »

Même si le Wild vient tout récemment d'être éliminé au premier tour des présentes séries éliminatoires de la Coupe Stanley, en sept rencontres face aux Golden Knights de Vegas, la fiche de 35-16-5 en saison régulière a de quoi réjouir les partisans. Avec Kaprizov comme chef de file, l'avenir semble prometteur.

Jason Robertson, des Stars de Dallas, a pris la deuxième place du scrutin de LNH.com avec 42 points amassés, dont trois votes de première place. Comme mentionné ci-haut, Robertson a terminé avec six points de retard sur Kaprizov en saison régulière (46 contre 51), mais l'ailier gauche de 21 ans a été particulièrement impressionnant à partir du 1er mars, alors qu'il a comptabilisé 39 points à ses 40 derniers matchs; un sommet chez les recrues du circuit.

Le choix de 2e tour des Stars en 2017 a aussi eu le dessus sur Kaprizov au chapitre des points récoltés à égalité numérique au cours de la saison, avec 39 contre 38.

Le gardien des Hurricanes de la Caroline Alex Nedeljkovic a fait une remontée incroyable en fin de saison pour s'emparer de la troisième marche du podium. Il a amassé un total de 25 points au scrutin et un vote de première place.

Avec une fiche de 15-5-3 en 23 matchs joués, une moyenne de buts alloués de 1,90 et un taux d'efficacité de ,932, il n'est pas surprenant que le choix de deuxième ronde des Hurricanes en 2014 ait réussi à surpasser les autres gardiens recrues du circuit (Vitek Vanecek, Kevin Lankinen, Igor Shesterkin, Kaapo Kahkonen, Ilya Sorokin, etc.), et ce, malgré un nombre inférieur de matchs disputés. Nedeljkovic a d'ailleurs permis à la Caroline de passer au deuxième tour du tournoi printanier, la semaine dernière, en s'illustrant face aux Predators de Nashville.

 

Résultats du scrutin

(cinq points pour un vote de première place, quatre points pour un vote de deuxième place, etc.) :

1- Kirill Kaprizov, Wild du Minnesota, 46 points (6 votes de première place);
2- Jason Robertson, Stars de Dallas, 42 points (3 votes de première place);
3- Alex Nedeljkovic, Hurricanes de la Caroline, 25 points (1 vote de première place);
4- Josh Norris, Sénateurs d'Ottawa, 12 points;
5- Tim Stützle, Sénateurs d'Ottawa, 8 points;
6- Ty Smith, Devils du New Jersey, 5 points;
7- Nils Höglander, Canucks de Vancouver, 4 points;
é-7- Vitek Vanecek, Capitals de Washington, 4 points;
9- K'Andre Miller, Rangers de New York, 2 points;
10- Yegor Sharangovich, Devils du New Jersey, 1 point;
é-10- Ilya Sorokin, Islanders de New York, 1 point.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.